News - 19.07.2018

Montréal: A 7 000 km de Tunis, de +40° à - 40°

Montréal: A 7 000 km de Tunis, de  +40° à - 40°

Les Tunisiens de Montréal sont, comme les autres néo-canadiens, sujets au sentiment de déracinement. Pour contrer cet état de choses, chacun essaie, au niveau individuel, familial ou collectif, de créer ou recréer le plus d’éléments possibles (facteurs de vie) qui agiront comme des formules d’apaisement, des stimulations enrichissantes susceptibles de l’aider à mieux supporter le changement, l’éloignement, la solitude, la nostalgie, le dépaysement et surtout les conditions climatiques (des hivers longs et très rigoureux avec un froid extrême).   En Tunisie, les saisons sont quasiment nettes, par contre à Montréal deux grandes saisons se partagent l’année : la bonne et la moins bonne, c’est-à-dire l’hiver pour 6 mois et une autre composée du reste des saisons entremêlées. S’adonner aux sports d’hiver est une façon de s’intégrer dans le nouveau décor, et tous les jeunes Tunisiens aiment ça. Les soirées d’Halloween et les fêtes de fin d’année également. Car, au chapitre des pertes, c’est surtout le climat qui se classe comme bon premier : hivers longs et rigoureux, journées extrêmement courtes engendrant une diminution des activités et le refuge devant la télévision.

Vivre au quotidien

A Montréal, les Tunisiens travaillent très dur, ils sont payés à l’heure et l’emploi est, pour la majorité, très précaire. Certains parviennent quand même à faire des économies, à contracter des prêts pour acquérir un logement, sachant que l’immobilier coûte excessivement cher à Montréal. A noter que vu la cherté excessive de la vie de tous les jours à Montréal, nombreuses sont les familles tunisiennes qui se voient obligées de faire des économies sur plusieurs années pour pouvoir se rendre en vacances en Tunisie et surtout visiter la grande famille.

Des associations très actives

Les Tunisiens se sont activement organisés en associations dynamiques. Parmi elles on compte :

  • L’Association des Tunisiens aux Amériques (ATA) qui organise le 15 juillet 2018 la 4ème édition du Festival du Jasmin à Montréal. Cette association a organisé au mois de février 2018 la première édition du Film tunisien à Montréal.
  • L’Association des Tunisiens au Canada (ATC): cette association organise souvent des ateliers dans l’espace Dar Ettounsi à Montréal au profit de la communauté Tunisienne à Montréal dont l’un avait pour thème «Prendre sa place par les outils de l’intelligence émotionnelle» et d’autres sur « La préparation d’un CV», «Etablissement des déclarations d’impôts», etc. Animés principalement par Messieurs Lassaad Dammak (économiste de formation et qui travaille comme cadre au Gouvernement du Québec) et Salah Chraiet ( conférencier /coach).
    L’Association des Tunisiens de l’Ecole polytechnique (ATEP) qui multiplie les activités très diverses et très enrichissantes.
  • Sans oublier d’autres associations d’étudiants tunisiens à Ottawa et nombre d’universités.
     

Restés très tunisiens

Les Tunisiens ont transféré les habitudes culinaires de leur pays d’origine. A Montréal, ils trouvent le couscous, l’harissa, toutes les épices du terroir ainsi qu’une quantité impressionnante et variée de fruits et légumes. Ils mangent à 90 pour cent tunisien: couscous, tagine, ojja, ragoûts, etc. Ils ne se privent pas de parler arabe à la maison, sauf lorsque les couples sont constitués de partenaires mixtes. Ils donnent à leurs enfants —à quelques exceptions près— des prénoms musulmans, pratiquent tous la circoncision; voilà donc des transferts qui donnent une certaine qualité de vie sinon une qualité de vie certaine, car on véhicule ainsi des attitudes, comportements, et conduites analogues à celles en Tunisie.

Hélas, certains facteurs demeureront éternellement non transférables : le ciel bleu de Tunis, les oasis du sud, la Méditerranée, ou tout simplement Sidi Bou Saïd.

Lire aussi:

La Tunisie et le Canada: 60 ans de relations diplomatiques

Taoufik Habaieb - Un dossier Spécial : Canada terre de promesse…et d’effort

Hédi Bouraoui: Le doyen des Tunisiens du Canada

Tunisie-Canada : Les 10 idées-conseils de Hédi Bouraoui aux candidats à l'émigration

Destination Canada.. heureuse destinée : « la Tunisie a une grande histoire, au Canada, on a un grand avenir»

Lamia Kedadi Siala (Consul général de Tunisie à Montréal): Les Tunisiens, travailleurs et sérieux, sont très appréciés

Abdelmagid Nefkha: Montréalais depuis 46 ans…

Comment les Tunisiens du Canada sont-ils perçus ? (Album Photos)
Carol McQueen, ambassadeur du Canada à Tunis: Bien travailler, bien s’intégrer

Histoire de l’installation des Tunisiens à Montréal

Comment aider les étudiants tunisiens au Canada

Tunisie - Canada: Deux chambres de commerce…à relancer



 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.