News - 19.07.2018

Le ministre brésilien des Relations extérieures ce vendredi à Tunis : concrétiser

 Le ministre brésilien des Relations extérieures ce vendredi à Tunis : concrétiser

S’il vient ce vendredi 20 juillet pour la première fois à Tunis, le ministre brésilien des Relations Extérieures, Nunes Aloysio Ferreira est en fait le troisième chef de la diplomatie de son pays à se rendre en Tunisie depuis 2011. Au programme, des entretiens avec les trois présidents ainsi que son homologue et un coup de pouce aux échanges économiques. Et des accords à signer: éducation défense, investissement...

Le réchauffement des relations bilatérales a été en effet particulièrement exhorté après la visite au Brésil, il y a un an, du 25 au 28 avril 2017, du ministre des Affaires étrangères Khemaies Jihanoui, la première fois depuis 10 ans... Entretiens à Brasilia, la capitale fédérale avec le président de la République, Michel Temer ainsi que de hautes autorités, notamment au Congress, et réunion de la commission mixte en ont été le point d’orgue politique. Mais, c’est à Sao Paulo que la partie économique que s’était jouée le 25 avril 2017 à la faveur d’un forum d’affaires bilatéral initié par la Fédération d’Industries de Sao Paulo (FIESP) et la Chambre de Commerce Arabo-brésilienne. Quatrième investisseur en Afrique, le Brésil qui ne compte en Tunisie que les Ciments Jbel Oust (Votorantim Cimentos), entend encourager ses entreprises à s’y établir. En investisseurs, mais aussi en exportateurs et adjudicataires de marchés publics et privés.

Un grand centre d’intérêt pour la Tunisie, l’adhésion au Mercosur, le Marché commun du Sud, zone douanière préférentielle pour de nombreux pays d’Amérique latine. Poursuivant son maillage, et après le Comesa et bientôt la CEDEAO, e Afrique de l’Est et de l’Ouest, la Tunisie vise le marché latino-américain où le Brésil occupe une place clef.

Outre le volet économique, le sécuritaire est également important dans la coopération bilatérale. Toujours en avril 2017, alors ministre de la Défense, Farhat Horchani, avait fait le voyage à Brasilia, à l’invitation de son homologue Raul Jungmann, pour signer un mémorandum de coopération militaire et prendre part au Salon de la Sécurité et de la Défense pour l’Amérique latine. 

Découvrez le Brésil

Un grand potentiel à ne pas rater

Pour l’ambassadrice du Brésil à Tunis, Marcia Maroda Silva, en poste depuis début 2017, « la Tunisie a commencé à identifier le Brésil comme un partenaire important dans sa nouvelle stratégie d'insertion internationale, marquée par la recherche d’une plus grande autonomie et diversification des partenariats internationaux, jusqu'à alors très concentrés sur le continent européen, déclare-t-elle à Leaders. La coopération technique bilatérale, inexistante jusqu'à très récemment, a commencé à se développer par les échanges d'expériences dans des secteurs tels que le développement social, la santé, le tourisme et l'agriculture. Le dialogue politique avec la Tunisie a atteint, également, un niveau renouvelé de fluidité. Les échanges de visites bilatérales de haut niveau entre les deux pays se sont intensifiés. L'échange de missions d'entreprises a aussi atteint une fréquence sans précédents. »

“La visite ce vendredi à Tunis, ajoute-t-elle, du ministre des Relations Extérieures, Nunes Aloysio Ferreira, constitue une occasion d'avancer dans la promotion des relations économiques et commerciales, dont le potentiel reste sous exploité. En marge de la visite du Ministre, se tiendra la réunion du Conseil d’Entreprises Brésil-Tunisie, avec la participation de représentants de la Fédération d’Industries de Sao Paulo (FIESP), de la Chambre de Commerce Arabo-brésilienne, ainsi que d’importantes entreprises brésiliennes d’import et export. » 

Renforcer les flux d'affaires

En 2017, la Tunisie était la 7ème destination des exportations brésiliennes en Afrique (Echanges commerciaux : US$ 337,14 millions, desquels US$ 286,61 millions correspondent aux exportations du Brésil et US$ 50,5 millions aux importations, avec une balance favorable pour le Brésil de US$ 236,09 millions), même si l’échange commercial reste encore très concentré sur quelques produits. Du côté brésilien, les exportations de sucre et de soja sont les plus importantes. Du côté tunisien, prédominent les exportations de phosphates d'engrais, et de produits pétroliers.

La conclusion des négociations de l'Accord de libre-échange avec le Mercosur, qui ont débuté en août 2017 sous la présidence pro tempore du Brésil, devrait contribuer à l'expansion et à la diversification du commerce bilatéral.

Il y a une large marge pour intensifier les investissements d'un côté et de l'autre. Le contexte des réformes économiques en Tunisie génère des opportunités d'affaires pour les entreprises brésiliennes intéressées en explorer les opportunités d'investissement déjà identifiées, par exemple dans le secteur pharmaceutique. Au niveau gouvernemental, les négociations Accord de Coopération et de Facilitation d’Investissements(ACFI) sont bien avancées.

La coopération dans le domaine de la défense est un autre aspect des relations bilatérales qui fait des progrès significatifs ces dernières années. Il est probable qu’un important accord bilatéral soit signé dans ce domaine.

Dans le domaine de l'éducation, un accord de coopération sera signé au cours de cette visite.

Outre le suivi des sujets les plus prometteurs de l'agenda bilatéral, la visite du Ministre brésilien à Tunis offre l’opportunité de procéder à un large tour d’horizons sur les questions d'intérêt commun mondial et régional (terrorisme, Libye, conflit israélo-palestinien).

 

 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.