News - 19.01.2010

En direct d'Haïti: tout sur l'hommage rendu à Hédi Annabi

« Je sens un grand vide autour de moi, depuis la disparition de Hédi Annabi, de son adjoint et de nos personnels de la Minustah, confie, avec une profonde tristesse, le Secrétaire Général de l’ONU, M. Ban Ki-Moon ». A bord de l’avion qui l’amenait dimanche matin à Port-au-Prince, il n’a cessé de multiplier les hommages. A ses côtés, de proches collaborateurs et le Représentant Permanent de Tunisie auprès de l’ONU, l’Ambassadeur Ghazi Jomaa, mandaté par le Président Ben Ali. Très tôt le matin, le Boeing 737 de l’ONU qui devait transporter la délégation a décollé à 5h30 de l’aéroport de Newark, pour n’y revenir que peu après minuit. Une longue journée, émouvante, chargée de visions apocalyptiques, d’appui à Haïti dans son épreuve et d’hommage solennel rendu à Hédi Annabi et toutes les victimes. Reportage exclusif de Leaders.

« Un pays décapité plongé dans le deuil, un gouvernement décimé, des structures effondrées, et une forte odeur de mort ! » C’est la première impression qui vient à l'esprit dès le débarquement après 4 heures de vol. La plus grande catastrophe naturelle qu'ait connue Haiti est difficile à décrire. Ce qu’on y voit, sent et ressent est beaucoup plus fort que toutes ces images relayées par les médias.

Les premiers gestes de M. Ban Ki-moon sont réservés au Président René Préval pour lui exprimer la solidarité et le soutien de la communauté internationale et lui réitérer l’appui substantiel et le renforcement de la coordination de l’aide et des secours. Rencontre avec les personnels de l’ONU, survol de la capitale en hélicoptère, visite des ruines de l'hôtel Christopher qui servait de siège de la Minustah, rencontre avec les médias et cérémonie officielle à la mémoire de Hédi Annabi et des victimes déplorées par l’ONU. Un attention spéciale était également accordée par l’Ambassadeur Ghazi Jomaa et le Secrétaire général de l’ONU, à l’épouse du défunt, épargnée par le séisme, qui a été accompagnée dans un lieu protégé avant d’être évacuée.

La Fatiha récitée à la mémoire de Hédi Annabi

Ambiance fort émouvante et cérémonial militaire et officiel solennel sur ce site rapidement aménagé par les forces de maintien de la Paix. M. Ban Ki-moon  était entouré de l'administratrice du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), Helen Clark, le Secrétaire général adjoint aux opérations du maintien de la paix, Alain Le Roy, le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires, John Holmes, la Secrétaire générale adjointe à l'appui aux missions, Susana Malcorra, et le Représentant Permanent de Tunisie, l’Ambassadeur Ghazi Jomaa.

L’estrade improvisée pour le discours ne pouvait accueillir toutes ces personnalités. M. Ban Ki-moon rendra un vibrant hommage qu’il a conclu en ces termes: « je suis très triste de voir ce que toute cette destruction a coûté aux Nations Unies et à nos chers collègues. Mais je pense que leur souhait le plus cher serait que nous continuions ».

Puis en compagnie de l’Ambassadeur Ghazi Jomaa et d’Edmond Mulet, le prédécesseur de Hédi Annabi qui a été mandaté par l’ONU de revenir à Haïti assurer la relève dans ces moments pénibles, le Secrétaire général s’est incliné devant la dépouille du diplomate tunisien alors que les honneurs militaires lui étaient solennellement rendus.

Par dérogation spéciale au cérémonial accordée, le Représentant Permanent de Tunisie a, dans un profond recueillement, récité la Fatiha à la mémoire du défunt.

Les honneurs militaires étaient également rendus à son adjoint Luiz Carlos da Costa, et le Commissaire de police par intérim Doug Coates de la Police montée royale canadienne.

Portés par les officiers brésiliens de la Minustah, les cercueils des deux premiers étaient acheminés vers l’aéroport, pour être embarqués dans l’avion du Secrétaire Général de l’ONU qui a tenu à les accompagner à New-York. M. Ban Ki-moon avait reçu avant son départ un drapeau de l'ONU récupéré dans les ruines de l'hôtel Christopher. "Je le garderai en mémoire de nos collègues qui ont donné leur vie pour la cause de la paix", a-t-il dit.

 

 

 

 

 

 

 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
1 Commentaire
Les Commentaires
CADENAT - 20-01-2010 16:09

Je souhaiterai qu'une place ou une avenue de Tunis porte le nom de Hedi ANNABI et que sa mémoire soit honorée. Mon épouse et mes belles-soeurs sont des cousines par alliance de Madame Danièle ANNABI, et nous avons eu le privilège d'apprécier les qualités rares et le total dévouement de Hedi ANNABI. Nous remercions cet homme pour son action incessante et déterminée pour la Paix.

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.