News - 05.02.2018

Fermeture définitive de la SIAPE : Pourquoi l'ANPE tarde à remettre son rapport d'audit?

SIAPE : l’audit de l’ANPE sera déterminant et ne doit plus tarder

L’engagement pris par Youssef Chahed lors de sa visite à Sfax, le 20 avril dernier, de fermer avant le 31 décembre 2017, toutes les unités de la Siape jugées polluantes, n’a pas été tenu. Sous la pression de l’UGTT et du CPG, l’administration traîne le pas à finaliser le dossier, arguant chaque jour de nouveaux « éléments ». Le ministre de l’Energie, des Mines et des Energies renouvelables, Khaled Kaddour, ne se résigne pas à ces entraves. «Il faut nécessairement tenir tous les engagements pris, affirme-t-il à Leaders. Le problème de la laverie de phosphate dans le bassin minier, est à résoudre au plus vite, comme ceux de la Siape et de Gabès. Pour ce qui est de la Siape, le rapport d’audit que devait rendre l’Anpe quant aux unités polluantes sera déterminant. Il est essentiel de rattraper le retard pris pour sa finalisation. En cas de difficultés rencontrées à cet effet, rien n’empêche le recours à un bureau d’études indépendant dont l’expertise ne saura être contestée.»

Un nouveau PDG vient d’être nommé à la tête de l’ANPE. Qu’attend le gouvernement pour l’instruire de remettre le rapport d’audit ou de faire appel à un bureau indépendant. La population de Sfax n’a que trop souffert, comme celle de Gafsa et de Gabès. Dans le dernier numéro de l’Obs, un reportage effectué dans le bassin minier signale le cas dramatique de nombre de victimes de cancers, à cause de la pollution phosphatière.

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
3 Commentaires
Les Commentaires
Anouar Abdelkafi - 05-02-2018 18:01

NON L'ANPE N'EST PAS SEULE À DECIDER. La pollution n'est pas uniquement une affaire de procede, mais de logistique ( camions et trains de PHOSPHATE et de SOUFRE en pleine zone urbaine ) et il s'agit surtout d'une VISION STRATÉGIQUE DU DÉVELOPPEMENT ,qui incombe à la ville.

Hacem Kamoun - 05-02-2018 21:34

Bonjour Il est inadmissible de laisser une région comme sfax tributaire d'une décision technique. la fermeture de l'usine de la SIAPE est une nécessité vitale pour que sfax reprenne son élan Economique. l'ANPE a l'obligation d’appliquer la loi pour répondre aux demandes des Etudes d'impact demandés par le groupe chimique tunisien concernant la SIAPE. A plusieurs reprises , cette instance demande une étude complémentaire....mais quelle que soit la décision de l'ANPE , la société civile de Sfax est déterminée à mettre fin aux industries phosphatières dans les zones urbaines de la région de Sfax. Cordialement . HACEM KAMOUN coordinateur du copil du collectif environnemental et et de développement régional de Sfax

Salah - 12-02-2018 08:39

Avec ou sans l.avis de l.ANPE, la Siape doit être fermée selon l'engagement déjà pris par des Responsables politique . La Siape et M. Le Ministre Gaddour doivent avant tout donner une solution à la fameuse Tabia de phosphogypse qui pollue encore l'air et la mer de SFAX.

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.