News - 27.07.2017

Agathe Jazz Quartet: Quand la bossa nova s’invite à Carthage

Agathe Jazz Quartet: Quand la bossa nova s’invite à Carthage

La chanteuse franco-brésilienne Agathe Iracema, s’est produite à la soirée du 24 juillet sur la scène du musée de Carthage, accompagnée par le pianiste Léonardo Montana, le bassiste Christophe Wallemme, et le batteur Pierre-alain Tocanier. Le groupe aux influences cosmopolites, a proposé à son public un mélange détonnant de musique syncopée et de sons brésiliens doux et classiques.

Avec une voix fine et souriante, Agathe a réussi à emporter l'assistance au pays de la bossa nova. Elle a chanté les Favelas de Rio, l’amour, la perte et la vie. La jeune artiste, s’arrêtait entre les chansons pour partager avec ses invités quelques pensées ou anecdotes: «Cette composition est une réflexion que l’absurde est un peu réel après tout…» Indique-t-elle avant sa dernière composition en langue portugaise. La belle brune avait également revisité des classiques tels «Dropping things» de Betty Carter, ou encore «God bless the child» de l’incontournable Lady Day, Billie Holiday. La soirée s’est achevée avec des chansons propres au quartet; «Got lost» et «Feeling alive», titre de leur dernier album.   

Agathe s’est dite ravie et surprise de voir un aussi nombreux public venu la voir sur la scène du musée de Carthage : « C’est une belle première rencontre et un très bon premier contact avec le public tunisien. La musique est une belle et importante partie de ma vie. C’est quelque chose de nécessaire et qui fait partie de notre culture en tant qu’humains» nous a confié la jeune artiste à la fin de son concert.

Yesmine Mekni 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.