News - 13.04.2017

Sachets biodégradables confectionnés en Tunisie

Sachets biodégradables confectionnés en Tunisie

Depuis le 1er mars, tous les sachets de sortie de caisse en plastique sont bannis des magasins en Tunisie au profit des sacs recyclables. Partagé entre écologie et habitude, le consommateur tunisien a encore du mal pour se mettre au «vert».

La tendance internationale favorable à la cause écologique, incite certes le consommateur à acheter des produits «bio» et à utiliser des sachets bioplastiques et biodégradables, donc non polluants, mais des efforts de sensibilisation encore plus poussés doivent être faits  afin qu’il prenne conscience de l’importance de la protection de l’environnement.

Les sacs classiques en polyéthylène vont donc disparaître graduellement seront bientôt généralisés pour céder la place aux sachets d’origine végétale. biodégradable.

A ce propos, Robin Bouchier, Ingénieur Conseil bioplastiques et Responsable Commercial de NOVAMONT France, nous explique que « Les industriels en Tunisie utilisent jusqu’à maintenant des matières premières plastiques conventionnelles tels le polyéthylène, polypropylène, polystyrène etc. Nous cherchons aujourd’hui à changer cela et à pousser les transformateurs tunisiens à développer des produits biodégradables.»

Multinationale d’origine italienne, leader du secteur des produits bioplastiques, NOVAMONT promeut un nouveau modèle de bio-économie dans la logique d’une économie circulaire non seulement basée sur l’efficacité et l’utilisation durable de ressources renouvelables, mais aussi en tant que facteur pour la revitalisation territoriale. 

«On a en Tunisie un responsable chargé de développer nos produits sur le marché local en les distribuant sur l’ensemble des transformateurs. Nos produits, tel le MATER-BI, appartiennent à la famille des bioplastiques qui sont totalement biodégradables et compostables», a  indiqué M. Bouchier. Il ajoute: «Les matières premières développées par NOVAMONT sont d’origine végétale biodégradable, produits par une série de technologies exclusives, dans le domaine de la cellulose, de l'amidon, des huiles végétales et de leurs combinaisons. Pour les adopter, les transformateurs  tunisiens n’auront que quelques réglages à faire au niveau de leurs machines, et passer à titre d’exemple du polystyrène à une matière plus écologique pour faire des couverts, des verres, des gobelets, du film, de la sacherie etc. Il suffit juste d’adapter nos matières premières au processus de transformation pour qu’ils soient directement utilisables par les industries de la transformation des matières plastiques.»

En moyenne, les sachets biodégradables se décomposent dans l’intervalle d’une semaine or les sacs plastiques prennent jusqu’à quatre siècles! Certaines cultures nécessitent des films de paillages, qui sont souvent des produits très souillés par la terre.Entre récupération et recyclage, l’entretien du film peut s’avérer difficile pour l’agriculteur. Pour cette raison, avoir un film de paillage qui se décompose et s’assimile par les micros organismes du sol, rien qu’en l’enfouissant dans la terre, est une chose pertinente.
 

Yesmine Mekni

 

 



 
 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.