News - 14.01.2017

Youssef Chahed aux entreprises allemandes en Tunisie : Tenez bon ! (Album photos)

Yossef Chahed aux entreprises allemandes en Tunisie : Tenez bon ! (Album photos)

C’est un appel à la persévérance qu’a lancé le chef du gouvernement, Youssef Chahed aux chefs d’entreprises allemandes implantées en Tunisie, lors d’une rencontre organisée samedi par la Chambre de Commerce tuniso-allemande (AHK). «Nous ferons tout pour rendre le site Tunisie attractif et compétitif, a-t-il affirmé, et nous finirons par améliorer le climat d’affaires et vaincre toutes les difficultés.» Chahed a reconnu la persistance des tensions sur les finances publiques et le retard accusé par le lancement des réformes nécessaires, estimant cependant que les tendances économiques sont en cours de renversement positif. Il a cité à cet égard le dernier rapport de la Banque mondiale laissant augurer un taux de croissance de 3% cette année alors que le gouvernement a fondé ses estimations sur un taux de 1.8%.

Pour ce qui est de la nouvelle contribution conjoncturelle de 7.5% stipulée par la nouvelle loi de Finance, il a espéré qu’elle n’obère pas lourdement la rentabilité des entreprises, notamment exportatrices. «Nous restons disposés à examiner, s’il y a lieu, des cas particuliers » a-t-il indiqué sans en fournir d’autres précisions. Les entreprises exportatrices ne peuvent pas en effet bénéficier à l’instar des autres de la possibilité d’inclure cette taxe dans leurs investissements. "La taxe est en effet appliquée rétroactivement et va à l’encontre des règles de la loi de l’investissement, estiment les dirigeants de l'AHK. «Les entreprises en Tunisie ont besoin de visibilité et de sécurité juridique», a déclaré Raouf Ben Debba, président de l’AHK Tunisie, « c’est est une condition clé pour promouvoir l'esprit d'entreprise dans le pays. » Dr. Martin Henkelmann, directeur général de l’AHK Tunisie, a souligné que le succès de la conférence de l’investissement Tunisia 2020 témoigne du soutien international dont jouit la Tunisie. Il serait primordial, selon Dr. Henkelmann, de continuer sur cette lancée, notamment avec la réalisation rapide de grands projets."

L'administration ne répond ni oui, ni non

Nombre de chefs d’entreprises présent se sont plaints également devant le chef du gouvernement des lourdeurs administratives, du silence de l’Administration qui ne répond ni par oui, ni par non, des difficultés rencontrées au port de Radès et de la chaîne logistique, ainsi que du retard de la mise en œuvre de la loi sur le partenariat public-privé (PPP). "Plusieurs représentants des entreprises présentes ont abordé le besoin essentiel de fixer un cadre juridique approprié pour l’investissement dans les plus brefs délais, en évoquant notamment les décrets relatifs à la loi de l’investissement et la loi sur les avantages fiscaux qui tardent à paraître. Dans ce contexte, ils ont exprimé leur souci quant à la contribution conjoncturelle exceptionnelle, adoptée dans le cadre de la loi des finances 2017, qui porte atteinte au climat d’investissement. 
 
« Les deux premiers indicateurs que je vérifie chaque matin en arrivant au bureau, a dit Youssef Chahed ce sont le nombre de bateaux en rade au port de Radès et le volume de la production phosphatière. Il faut dire que nous sommes actuellement entre zéro et deux bateaux en rade et que l’extraction des phosphates commence à retrouver un bon rythme, l’année 2016 s’est terminée avec 3.7 millions de tonnes ».
Remerciant les entreprises allemandes de leur confiance en la Tunisie et de leurs efforts, le chef du gouvernement les a incités à faire preuve d’optimisme et saisir les nouvelles opportunités qui s’offrent surtout après la conférence Tunisia 2020.
 
Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.