News - 26.12.2016

Non au retour de l'ATCE

Non au retour de l'ATCE

A juste titre, la façon dont le journaliste israélien est entré en Tunisie puis réalisé son reportage  devant le domicile de Mohamed  Zouari en recourant à une maison de production tunisienne sans être inquiété a choqué les Tunisiens  au point que certains ont évoqué la possibilité de ressusciter la défunte ATCE.

Pour  la HAICA et les syndicats des journalistes et de l’information, ce serait commettre une grave erreur. Le président du syndicat des journalistes, Neji Bghouri  n’est pas hostile a priori à la création d’une structure  dédiée à la communication extérieure, et à l’amélioration de l’image de la Tunisie mais seulement s’il s’agit d’attirer les touristes ou les investissements étrangers. Par contre, il ne veut pas entendre parler d’une nouvelle ATCE  dont le rôle consisterait à faire de la  propagande pour le pouvoir.

Le président de la HAICA, Nouri Lejmi abonde dans le même sens :le gouvernement a le droit de contrôler les arrivées et les départs des journalistes étrangers, mais il n’est pas question d’attenter à la liberté d’expression , ni d’orienter les journalistes comme le faisait l'ATCE.

Il fallait s'attendre à ce rejet unanime : l'ATCE  était le symbole de la caporalisation de la presse tunisienne. Elle résumait à elle seule les dérives de l'ancien régime.Y revenir. c'est en quelque sorte une réhabilitation, c'est lui reconnaître des qualités.

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.