News - 10.11.2016

Suite des coulisses de la visite de Youssef Chahed à Paris (Album Photos)

 Suite des coulisses de la visite de Youssef Chahed à Paris
Paris - De notre envoyé spécial, Taoufik Habaieb. Youssef Chahed termine ce jeudi soir sa visite officielle de deux jours à Paris par une série de rencontres avec la communauté tunisienne en France et une visite à la Maison de Tunisie. Après avoir rencontré, mercredi, le premier ministre Manuel Valls, le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault et les dirigeants du MEDEF, il a été reçu jeudi par François Hollande et le président du Sénat, Gérard Larcher. Avant de rentrer à Tunis vendredi, il sera l'invité de Jean-Pierre Elkabbach à 8h15 sur Europe1. Coulisses.

Bouchamaoui, Driss et Gattaz

Dîner de travail mercredi au siège du MEDEF. Pierre Gattaz et Éric Hayatt du côté français avec Ouided Bouchamaoui et Zohra Driss, du côté tunisien, ont mobilisé une quarantaine de capitaines d’industrie des deux rives. Parmi les Tunisiens présents figurent Radhi Meddeb, Abdessalem Ben Ayed, Naceur Jeljli, Kamel Néji, Anis Riahi et Slim Ghorbel.

Les deux Poivre d’Arvor

Ils ne sont pas vus depuis de longues semaines et viennent de se retrouver à l’ambassade de Tunisie à Paris. Les deux frères Poivre d’Arvor, Patrick et Olivier étaient tout deux ravis de se retrouver à l’occasion du déjeuner de presse organisé lors de la visite en France de Youssef Chahed

« Vous ne pouvez pas nous garder Monsieur l’Ambassadeur »?

Tout en saluant l’arrivée imminente du nouvel ambassadeur de Tunisie à Paris, Abdelaziz Rassaa, le président François Hollande ne s’est pas empêché de rendre un vibrant hommage à l’ambassadeur partant, Mohamed Ali Chihi. Recevant jeudi matin Youssef Chahed à l’Elysée, il a eu des propos élogieux à l’égard du diplomate tunisien jusqu’à dire : « Vous ne pouvez pas nous garder, Monsieur l’ambassadeur », marquant cependant sa compréhension de la décision tunisienne. Chihi est en effet muté à Moscou, un autre grand poste qui l’attend.

« C’est ce jeune ministre …»

Michel Sapin est redoutable pour son jugement. Présentant Fadhel Abdelkéfi à Manuel Valls, il a dit : « C’est ce jeune ministre qui m’a fait une si grande impression ». Pourtant, leur première rencontre, mi-octobre à Paris n’avait pas bien débuté. Mais le courant a fini par bien passer entre les deux ministres.
 

La presse française quasiment au complet

De Paris Match à LCI, la presse française était presqu’au complet pour demander à rencontrer Youssef Chahed et l’interviewver. Les questions incisives n’ont pas manqué : pourquoi avez-vous limogé votre ministre des Affaires religieuses? Le wahabisme n’est-il pas le fondement du terrorisme? Au juste quel est l’acte fondateur que vous demandez à la communauté internationale? Combien d’argent au juste vous faut-il en soutien budgétaire? Sans demander un joker pour échapper à une question, Chahed a eu la réplique facile. Devant la caméra de Vincent Hervouët (LCI), l'entretien a été particulièrement vif.

Paris – Tunis

Gérard Sebagh est toujours dans la fidélité. Il lancera bientôt avec des amis un trimestriel sous le titre de Paris-Tunis. Tout un concept.

Archicomble

L’amphithéâtre Chapsal au 6ème étage de Sciences Po était au complet mercredi soir à la faveur de la conférence débat de Youssef Chahed. Sur les bancs on reconnaissait nombre de figures tunisiennes : Mohamed Aziza, Taher Bekri, Kamel Ben Salah, Ridha Driss, Raouf Najjar, Hichem Benaiche, Hosni Djemmali etc. Une quinzaine d’étudiants tunisiens à Sciences Po étaient ravis d’y assister et certains parmi eux ont pu poser des questions directement au chef du gouvernement.
 
Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.