News - 13.12.2018

Dr Adnane Mokrani, ce professeur à l’université pontificale grégorienne, au Vatican

Un tunisien professeur à l’université pontificale grégorienne, au Vatican il s’appelle  Adnane Mokrani

Rome - Correspondance particulière pour Leaders du Dr Mohamed Adel Chehida. Depuis longtemps je voulais faire la connaissance du Professeur Adnane Mokrani. Profitant d'un passage à Rome, j'ai tenu à le rencontrer ayant entendu parler de lui à plusieurs reprises d'autant plus que nous Tunisiens en Italie, nous nous connaissons si peu. Ce fut une occasion pour moi d'éclairer ma lanterne à propos de la place de l'islam en Europe, de la montée de la xénophobie, des problèmes d'intégration qu rencontrent nos compatriotes en Europe.

Il s'appelle Adnane Mokrani. Il Tunisien, né à Thala et descend d'une famille d’origine algérienne. qui compte des résistants de première heure au colonialisme français.  Les Mokrani ont été les premiers à se soulever contre l’occupation française durant la deuxième moitié du dix huitième siècle, ce qui leur à coûté le banissement en Nouvelle Calédonie.

Il est théologien Musulman professeur à l’Institut Pontificale d’Etudes Arabes et d’Islamologie à Rome PISAI, https://www.pisai.it, diplômé à l’Université Al- Zytouna de Tunis, où il a soutenu une thèse dédiée à  Ibn Hazm de Cordoue.

Il s'agit d'un chercheur académique et d'un conférencier de renommée internationale, rompu aux études et aux recherches dédiées au dialogue interreligieux.

Il enseigne aussi à l’Université Pontifice Grégorienne à Rome spécialisée dans les études islamiques et les relations entre islam et chrétienté.

J’arrive à l’institut dans le quartier très touristique « Transtevere », il me reçoit avec le sourire et beaucoup de modestie. On parle brièvement de nos parcours respectifs en Italie en 20 ans durant lesquelles on ne s’est jamais rencontrés. On a évoqué de ses recherches et ses convictions,  la nécessité du dialogue inter religieux indispensable pour la paix dans le monde. Ensuite, il m'a fait visiter l’Institut qui est doté d'une grande bibliothèques qui renferme des centaines d'ouvrages de théologie en arabe. Il me montre une impressionnante carte géographique du monde élaborée par le Marocain CharifAlIdrissi en 1165 (ap Jc). Tout naturellement, on évoque l'âge d'or de la civilisation arabo musulmane et le legs des grands savants arabes de cette période. Sur ce on se quitte en se promettant de se revoir.

Des Tunisiens brillants, comme Adnane, il y en a ici en Italie, sauf que durant ces années en terre italienne, j'ai rarement eu l'occasion d'en rencontrer ! Cette rencontre j'y tenais beaucoup car je suis conscient de l'intérêt qu'il y a à resserrer  les liens entre les membres de notre communauté et en en particulier ses élites.

Dr Mohamed Adel Chehida

 



 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.