News - 03.09.2017

Exclusif - Youssef Chahed: Ce que j’exige de mes ministres

Exclusif - Youssef Chahed: Ce que j’exige de mes ministres

«C’est trop tôt pour juger l’action du gouvernement. L’inflexion des courbes est difficile à réaliser en un an, estime Youssef Chahed. L’horizon temporel de l’Accord de Carthage, poursuit-il, est 2019. Quand on se met dans une optique de moyen terme, on lit à travers les mesures d’ores et déjà prises une réelle détermination qui anime le gouvernement et des avancées significatives accomplies à divers niveaux. Notre mandat est de mettre le pays sur le cap économique et social de 2019».

Dans un entretien accordé à Leaders, au terme de sa première année à la Kasbah et à la veille du remaniement qu’il s’apprête à opérer début septembre, le chef du gouvernement défend son bilan, explique son mode de gouvernance, rappelle ce qu’il exige de ses ministres et annonce les grandes lignes de son programme pour la période à venir. Sans hésitation, il reconnaît des lenteurs, des dysfonctionnements et des ajustements nécessaires à apporter. Pas de relâche, cependant, quant à la traque systématique de la corruption qu’il entend institutionnaliser. Confiant, Youssef Chahed indique que son gouvernement travaille dans l’optique du maintien jusqu’à terme en 2019 et raisonne sur les objectifs fixés à cette échéance.

Est-il suffisamment accessible à ses équipes et disponible pour les écouter longuement ? Il reconnaît la pression du temps à optimiser face aux sollicitations et aux urgences, mais affirme leur consacrer le temps nécessaire et être en contact continu avec eux. Ce qu’il leur demande le plus, c’est d’agir en combattants et de lui apporter des solutions, de contribuer activement à la croissance, de s’impliquer davantage dans la lutte contre la malversation, d’émettre des idées innovantes et concevoir des projets porteurs.

Affichant sa sérénité habituelle malgré la fébrilité du remaniement et les difficultés de la situation économique et sociale, Youssef Chahed affirme que son gouvernement est en mesurer d’assurer et de rassurer.

Lire aussi :

Youssef Chahed à Leaders : «Des avancées sur les plans de la sécurité et la lutte contre la malversation

Dans une interview à Leaders, Chahed annonce un plan de relance économique et s'apprête à restructurer son staff
Taoufik Habaieb : Débloquer l’avenir de la Tunisie et des Tunisiens

يوسف الشاهد لليدرز: وِجْهتنا هي سنة 2019، ومن هذا المنظور ندرج برامجنا الاقتصادية والاجتماعية

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
4 Commentaires
Les Commentaires
Houda - 03-09-2017 14:18

Trop de bavardage dont le peuple a terriblement mal! Plus de confiance aux visages habituels . On a besoin de nouveaux visages: sages, patriotiques, competents, ayant le savoir faire et gerer, bref aimant ce pauvre pays ! Cessez avec les mediocres , soyez, une fois, brave et vrai responsable d etat ! !!!! Dites ns: Votre gateau n est pas terminé !!!!!?????

ridha - 03-09-2017 15:14

qui croit que la solution est dans le remaniement est dupe, on verra si on va changer le ministre de transport qui est monté dans le métro avec des chiens caméramen juste en ce moment. c'est ridicule

zitouni - 03-09-2017 15:22

Monsieur le premier ministre, l'exigence que vous revendiquez actuellement des nouveaux ministres elle aurait dû être faite dés votre installation dans nouvelle fonction. Car vous étiez dans vos droits. partout dans le monde chaque personne avant d’être embauché, le responsable de cette opération il est légitimé pour tester sûr toutes les coutures le candidat à l’embauche. Il n'est n'est pas de coutume du signe de la vierge d’être négligente et de faillir à son devoir . Mais en apprend de nos erreurs Monsieur le Premier Ministre.

Dr Amine Guarraoui - 04-09-2017 00:56

Monsieur Le Chef Du Gouvernement! Il y a plusieurs secteurs à remettre vraiment En Marche pour accélérer le développement économique du pays et rattraper un retard inadmissible en La matière! Il faut De l'audace et il faut être visionnaire, sage et diplomate pour réussir sa mission et convaincre ses interlocuteurs tunisiens et étrangers, afin de mettre le pays au travail et attirer les investisseurs dans plusieurs secteurs et surtout les nouvelles technologies et industrie légère, créatrices d'emplois 100% exportatrices et qui nous permettront à un court terme d'équilibrer nos finances. Monsieur Le Chef du Gouvernement c'est une chance d'avoir à gérer la Tunisie avec ses moyens et ses compétences, infiniment importants et amplement suffisants, pour réussir une transition économique extraordinaire. Seulement Le Savoir, Le Savoir-faire et Le Savoir-vivre sont nécessaires pour remplir une mission de ministre, mission certes très difficile et délicate en Tunisie actuellement, mais nécessaire et patriotique par ces temps mouvementés. Je ne peux actuellement vous dire pour un vrai soutien que: "Yes We Can!" Bon Courage et À La Sagesse ses Lumières."

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.