News - 09.03.2019

Décès de 11 nouveaux nés dans un hôpital : une tragédie sanitaire annoncée

Décès de onze nouveaux nés: La tragédie sanitaire de trop

Le Ministère de la Santé a annoncé aujourd'hui dans un communiqué le décès de onze nouveaux nés entre le 7 et le 8 mars 2019 au service de néonatologie du Centre de Maternité et de Néonatologie de Tunis.

Une enquête pour déterminer les responsabilités dans la survenue de cette tragédie a été diligentée, a également annoncé le ministère. Sans attendre les résultats, le ministre de la Santé a présenté sa démission.

La Société Tunisienne de Pédiatrie a publié un communiqué sur sa page Facebook où elle informe que "les premiers éléments de l'enquête en cours s'orientent vers une infection nosocomiale sévère dont le point de départ est un produit d'alimentation parentérale."

Une réunion urgente se tient en ce moment même au sein de la présidence du gouvernement pour traiter de cette tragédie.

Nous tenons avant tout à présenter nos condoléances aux parents de ces anges partis trop tôt.

Les autorités sont appelées à prendre les mesures urgentes qui s'imposent pour sauver la santé publique de la déchéance qui la guette de toute part.

Les blouses blanches n'ont eu de cesse de tirer la sonnette d'alarme sur l'état de délabrement des hôpitaux publics et le risque de survenue de telles catastrophes.
Ce n'est qu'aujourd'hui que nous mesurons réellement toute l'ampleur du problème. Alors que le secteur privé  ne cesse de se développer, le système sanitaire public est en pleine crise. Le citoyen tunisien est désormais menacé dans son intégrité physique. Son pronostic vital est engagé et personne n'est aujourd'hui à l'abri d'une mort qu'on pourrait éviter en fournissant les conditions élémentaires d'une prise en charge médicale digne.

Comment en est-on arrivé là, dans un pays qui se targuait d'avoir un système de santé performant, de renommée internationale et dont les compétences médicales attisent les convoitises outre-méditerranée ?  

En attendant les conclusions de l'enquête du Ministère de la Santé et que les responsables répondent de leur implication dans cette catastrophe, les citoyens tunisiens attendent les mesures urgentes qui seront prises pour endiguer la crise des hôpitaux publics, des décisions qui seront, on l'espère, à la mesure de cette tragédie inédite.

Il est par ailleurs à signaler qu'en novembre 2018, à l'Hôpital Universitaire du New Jersey, trois nouveaux nés ont également perdu la vie aux suites d'une infection nosocomiale due à un germe multi-résistant. Les enquêteurs du Département de Santé américain avaient alors relevé "des déficiences majeures dans le contrôle des infections liées à des défaillances de propreté et de l'hygiène des mains."

Khalil

Lire aussi

Décès de 11 nouveaux-nés -Pr Zahra Marrakchi : Nos cris de détresse n'ont pas fait bouger les autorités

Dr Mohamed Adel Chehida : Le Drame des Nouveaux nés et la culture de l'impunité



 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.