News - 29.10.2018

Khaldoun Ben Salah: Parti au cours de cet octobre musical !

Khaldoun Ben Salah: Parti au cours de cet octobre musical !

Deux longues années viennent de s’écouler jour pour jour depuis que, le matin du 28 octobre 2016, Khaldoun Ben Salah, enseignant émérite et musicien virtuose, rendit l’âme et nous quitta sans avertir et sans faire de bruit. L’annonce de son décès tôt le matin réveilla tous ceux qui l’ont connu sur une immense douleur traduisant un tant soit peu la morbidité de la mort et la cruauté de la perte d’un être cher, d’un jeune enthousiaste, plein de vie et de projets.

Je reprends un extrait d’un long article écrit par ma sœur Salma et publié sur ces mêmes colonnes où dit-elle que «quarante huit heures avant son décès, il menait pleinement sa vie d’intellectuel épanoui, n’ayant pratiquement pas de problèmes. Jeune, il n’avait que 37 ans, de grande taille, beau, les yeux vert-olive, cheveux châtains clairs, intelligent, rieur, connecté. Diplômé de la Sorbonne à Paris et de l’Université de Tunis, il a été recruté comme enseignant à l’Institut supérieur de musique respectivement à Sousse et à Sfax. Il jouait de la guitare basse avec plusieurs troupes. Rien que pendant l’été 2016, il faisait partie de la troupe dirigée par son collègue Nasreddine Chebli qui a créé «Fellagha» et qui s’était produite à Carthage, Hammamet, Sousse, Sfax, Bizerte et autres villes. Il était le guitariste de l’orchestre philarmonique de Tunis dirigé par Shadi Garfi, tout comme de la troupe de Ridha Chemek, de Mounir Ltaief. Il avait joué du «saz» avec la troupe de l’institut supérieur de musique de Tunis, du «oud» avec la troupe nationale, dirigée alors par Abderrahmen Ayadi et avec celle de la Radio pour ne citer que celles-là».

Mais que faire devant cet octobre dit musical qui choisit de ravir les siens aux leurs pendant ses tumultueuses journées ?

Nombreux, très nombreux même, parmi ses amis, enseignants, étudiants, proches et parents lui ont rendu de très vibrants hommages. Ceux de Tunis avaient organisé, avec le soutien du journal Echaab, une bien émouvante cérémonie à la maison de culture Ibn Rachiq à l’occasion du quarantième jour où ils avaient joué les morceaux qu’il aimait, ceux qu’il a joués et bien d’autres. Ouanes Khligène, Ridha Chemek, Nasrddine Chebli, Samih Mahjoubi, Rachid Cherni, Mohamed Aidi, Raoudha Abdallah, Rym Hamrouni mais aussi et surtout Shadi Garfi avec l’orchestre philarmonique de Tunis ont joué à la mémoire de Khaldoun les plus beaux morceaux de leurs répertoires.

Mais c’est à Sfax que le plus bel hommage a été rendu à Khaldoun en avril 2018. L’université de Sfax par l’entremise de Abdelwahed Mokni, l’Institut Supérieur de Musique, son directeur Lassaad Zouari, les enseignants, les étudiants et le Festival Istikhbar et son directeur Nabil Boudhina ont tous fait tout ce qu’il était en leur pouvoir pour rendre l’hommage le plus vibrant qui soit à leur collègue, ami collègue et enseignant Khaldoun. De bonnes paroles oui, des plaques commémoratives, des attestations, des gerbes de fleurs et des poèmes dits par ses étudiants Hadi Ben Hsan, Moez Trabelsi et Sammi Fehri. Mais le point culminant a sans doute été le «succulent» et épatant morceau de musique intitulé « un moment de silence » joué par une pléiade d’enseignants et musicologues de l’ISM de Sfax notamment Nooman Guermazi, Mokhliss Jridi, Hatim Maatoug, Ayman Gouia, Hlal Ben Amor et Haytham Chakroun, les étudiants Moez Trabelsi, Issam Bradei et composé spécialement à la mémoire de Khaldoun par son ami et collègue Nooman Guermazi devant une salle archicomble du complexe culturel Mohamed Jamoussi. Le festival Istikhbar était à sa 5ème édition qu’il a réservée à la guitare et aux guitaristes.

Bouleversés et émus, mes parents présents à la cérémonie ne purent retenir leurs larmes et par moments fondirent tous les deux en pleurs.
Pour les nombreux amis, collègues, étudiants, parents et proches et tous ceux qui ont connu Khaldoun ainsi que pour les mélomanes voici le lien qui vous permettra d’écouter une partie du «moment de silence ».

Paix à ton âme, cher Khaldoun.

Dr.Marwa Ben Salah Ep Essaies.Paris

  • Cérémonie du 40ème jour à Ibn Rachiq
  • Khadoun quelques jours avant son décès.
  • Les Ben Salah entourés de A. Mokni, L. Zouari et des étudiants.
Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.