News - 23.10.2017

Angelino Alfano : L’Italie est aux côtés de la Tunisie dans son élan réformateur, essentiel pour lutter contre les extrémistes

Angelino Alfano

« La démocratie tunisienne est une perle de la Méditerranée. Une perle que nous devons sauvegarder et protéger ensemble. L’Italie est aux côtés du Gouvernement tunisien et le soutient dans cet élan réformateur, essentiel pour lutter contre les extrémistes. » Le ministre Italien des Affaires étrangères, Angélino Alfano a ainsi réitéré le soutien de son pays à la Tunisie sur la voie des réformes et de la démocratie. Procédant avec son homologue tunisien, Khemaies Jhinaoui, au lancement lundi à Palerme du programme «Italie, Cultures, Méditerranée », il a particulièrement salué la levée de l’interdiction aux femmes tunisiennes musulmanes d’épouser des non-musulmans, et fustigé le refus des fondamentalistes l’égalité entre les hommes et les femmes.

« Aujourd’hui, a-t-il affirmé, la Tunisie est un exemple extraordinaire de la capacité qui a été celle d’un leadership clairvoyant et courageux d’éviter que le pays précipitât dans l’abime de la guerre civile et de le mettre sur la voie de réformes dont la portée est historique. Elle l’a démontré avec des dispositions d’une profonde valeur culturelle comme l’abolition de l’interdiction pour les femmes musulmanes d’épouser des hommes de religion non musulmane. C’est une décision que nous avons beaucoup appréciée et dont j’ai l’intention d’en reconnaitre publiquement le mérite au Président Essebsi par le truchement du Ministre Jhinaoui ici présent. La démocratie tunisienne est une perle de la Méditerranée. Une perle que nous devons sauvegarder et protéger ensemble. L’Italie est aux côtés du Gouvernement tunisien et le soutient dans cet élan réformateur, essentiel pour lutter contre les extrémistes. »

« Observez bien, a poursuivi le ministre Alfano : les intégristes de toute religion et de toute latitude ont souvent en commun le refus obsessionnel de la diversité. Souvent, les fondamentalistes n’acceptent pas le rapport paritaire avec les femmes qu’ils voudraient voir ségréguées, mises à l’écart et discriminées. Mais, si on oublie que les femmes représentent la moitié de notre société ; si on n’accepte pas la diversité ; si on ne respecte pas les plus vulnérables ; alors on rejette aussi les fondements de la paix, de la stabilité et du développement. »

« Pour éviter ce risque concret, que la rhétorique démagogique des populistes et des xénophobes fomente en Europe, a-t-il souligné, nous devons investir dans la culture et dans la jeunesse. C’est ce que nous voulons faire avec le Programme « Italie, cultures, Méditerranée » que nous présentons aujourd’hui. L’art et la culture sont les forteresses que nous défendons de la pensée rétrograde du fanatisme, trop souvent attaqués par l’idéologie extrémiste. Comme le vil attentat au Musée du Bardo dans lequel périrent aussi 4 Italiens (il y eut 24 victimes au total). Je l’évoque avec émotion et je remercie le Directeur du Musée du Bardo, Moncef Ben Moussa d’être ici avec nous. »

Lire aussi

Jhinaoui à Palerme pour le lancement du programme «Italie, Cultures, Méditerranée »... et plus

 
 
 
Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.