News - 19.02.2014

Quand Moncef Marzouki tombe dans le catastrophisme

Il n’est pas inutile de sensibiliser les Tunisiens aux véritables défis que leur pays doit relever et notamment les problèmes de l’eau, de la désertifiation ou de  la sécurité alimentaire, au besoin en dramatisant pour susciter des débats qui ne peuvent être que salutaires. Mais faut-il pour autant  tomber dans le catastrophisme en nous présentant  un tableau aussi apocalyptique que celui que vient de nous brosser le président de la république à l’occasion d’une journée d’étude sur le système hydraulique à l’horizon 2030?  Le stress hydrique est une réalité, mais noircir  le tableau au point de nous demander d’économiser même l’eau des toilettes, ou de nous prédire une Carthage totalement ensablée dans une vingtaine d’années du fait de l'avancée du désert est pour le moins exagéré et à la limite, ridicule. Quant à la disparition «des semences nationales»  qui est devenue une obsession chez le président, elle relève du délire. Voudrait-on saper le moral des Tunisiens qu’on ne s’y serait pas pris autrement

L 'attitude de Marzouki part  d'un bon sentiment, mais en s’écartant du texte qui lui a été préparé pour improviser sur  des sujets qu’il ne maîtrise pas de toute évidence, il s’expose aux lazzis et à l'incrédulité des Tunisiens. Sensibiliser est une chose, jouer les prophètes du malheur en est une autre.   

Mustapha
 

Tags : moncef marzouki   Tunisie  
Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
11 Commentaires
Les Commentaires
Observateur - 19-02-2014 22:55

En brossant le tableau de la situation en Tunisie, la troïka et notamment Ennahda ont essayé de ne pas tomber dans le catastrophisme en mettant en évidence le positif dans ce qu'ils ont accompli. Oui, ils ont fait des erreurs mais nul n'est plus aveugle que celui qui ne veut voir que du noir. Et donc, ils ont été critiqués par les cyniques de l'opposition qui eux n'ont fait qu'essayer de saper le moral des Tunisiens et des Tunisiennes en leur disant que RIEN ne va bien. Lorsque Moncef Marzouki parle de stress hydrique on l'accuse de catastrophisme. Faudra être cohérent, quand même.

james-tk - 19-02-2014 23:08

Franchement,est-il vraiment nécessaire de nous rapporter les balivernes de ce pauvre schizophrène?

Dr Abdelkrim Alileche - 19-02-2014 23:10

A mon avis l'explication est plus simple. La classe politique en Tunisie malgres le succes de la periode de transition est encore en train d'apprendre l'art de parler et de communiquer avec le peuple. Ca viendra. Bourguiba etait un orateur hors pair.

BELVAUX lUCIEN - 19-02-2014 23:46

Si la Tunisie est Démocratique et respecte les Droits de l'Homme, Jabeur doit être libérer. Votre Démocratie est une vaste fumisterie et il y a des00 cons européens qui salue une transition exemplaires. JABEUR n'est toujours pas libre. Il va falloir faire parler la poudre et l'Union européenne....ce machin, est incapable d'exiger les vrais devois d'une Démocratie. Quelle vaste connerie.

Aymen - 20-02-2014 08:24

Oui vous avez raison. Vous auriez du rappeler à Monsieur le Président que le temps du Bandir est de retour, qu'il faut pas tout dire et que l'ère de critique est passée.

ridha - 20-02-2014 08:57

Proverbe chinois : Les vérités qu’on aime le moins apprendre sont celles qu’on le plus d’intérêt à savoir. ce qui me gène dans ces opinions c'est qu'ils sont identiques et dans le même sens. que des ragots et des commérages. car le problème de l'eau est mondial, que dire alors chez nous ou les tunisiens continuent à jeter les piles usées dans les poubelles qui risquent ainsi de polluer la nappe phréatique. je me suis abstenus à lutter contre ce phénomène en collectant les piles usagées des réparateurs de TV et commerçants de ma cité pour les remettre au service des déchets de Montplaisir, un commerçant m'a demandé une commission pour vous dire combien nous courons un risque énorme car effectivement on a grand problème d'eau. L’adversité tel un vent furieux, nous empêche d’aller ou nous voulons

naji ben hamida - 20-02-2014 10:54

Oublions ce président provisoire nommé avec l'aide d'Ennahda, pour servir de serviteur d'un parti obscur, d'un autre temps. Alors que nous reprenons à peine notre soufle avec l'éviction de la Troika du gouvernement, Evitons de parler des insignifiants. Ce personnage n'a rien compris , ni à la politique et principalement à l'économie.

béchir bouhlel - 20-02-2014 10:59

Il manque d'équilibre mental, aucune vision, à chaque fois il saute sur un sujet qui échappe totalement à ses compétences et à ses connaissances.

R.ZNAIDI - 20-02-2014 15:02

Décidemment, Il n' y a pas un jour qui passe sans que Marzougui ( et non Marzouki) ne fasse une bourde, depuis qu'il est au Palais ... Carthage a perdu de son éclat, le palais a perdu son Prestige voire la Tunisie...si ce n'est une déclaration fracassante telle que celle de NY , il ya de centaines d'autres aussi fracassantes les unes que les autres suivis par des incidents diplomatiques majeures avec la Syrie, nos citoyens en syrie vivent un enfer entre deux feux et Marzougui se délasse sur le perron du Palais ou alors prenait le temps d'écrire des articles pour Al Djazira ...Qui dit mieux? Plus jamais ça SVP O Patriotes.Tunisiens

Sarra - 20-02-2014 15:19

Le climat méditerranéen est tellement variable que les meilleurs spécialistes n'osent même pas se hasarder à de telles réflexions pour un aussi court terme. Ce comportement a un nom: DELIRE que les psychiatres connaissent si bien.

LANGELLA Jean-Claude - 20-02-2014 19:52

Net et sans bavure ! Mes meilleurs souvenirs et tout mon respect.

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.