News - 09.01.2021

Maya Ksouri : On en est à perdre l’Etat (Vidéo)

Maya Ksouri : On en est à perdre l’Etat (Vidéo)

« Quand la justice est noyautée, on ne peut parler d’Etat de droit » affirme Maya Ksouri. « La question qu’on se pose dès l’ouverture d’une enquête judiciaire est de savoir quel est le parti qui en est derrière », ajoute-t-elle. Ce qui l’ahurit le plus ce sont les négateurs de la démocratie qui tiennent le plus à s’en réclamer. Plus encore, ces Tunisiens, dont de nombreux jeunes qui défendent les propos réducteurs et offensant du député Jaziri à l’égard de la femme, justifiant leur soutien par leur attachement à la liberté d’expression et la démocratie.

Comme les maniaco-dépressifs, la Tunisie est selon Maya Ksouri en alternance continue entre amertume et grand espoir. Ce qu’elle appelle de tous ses vœux, c’est la préservation de l’Etat. « Au point où on en est aujourd’hui, on en est à perdre l’Etat », conclut-elle.

Lire aussi:

Mustapha Ben Jaafar: Est-ce l’heure du sursaut ?

Yassine Brahim: Plusieurs batailles sont à mener... (Vidéo)

Kamel Jendoubi: Le courage d’un peuple

Yadh Ben Achour: La révolution, un rappel de mémoire

Mustapha Kamel Nabli: La longue marche de la Tunisie de l’«espoir fou» vers le «grand désespoir» (Vidéo)

Hakim El Karoui, en préface du livre Tunisie, Dix ans et dans Dix ans : Une Tunisie démocratique, libre et toujours debout

Tunisie 2011 – 2021 : Ce qu’il faut retenir et ce qu’il faut bâtir : une série d’interviews vidéo et un ouvrage collectif

Mustapha Kamel Nabli : Une étroite voie de sortie existe, à condition ... (Vidéo)

 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
1 Commentaire
Les Commentaires
Fehri - 09-01-2021 22:04

On donne trop d’importance à Jaziri. « La démocratie, c'est le pouvoir pour les poux de manger les lions.” Georges Clemenceau.

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.