Blogs - 07.05.2020

Hédi Béhi: L’humanité sera-t-elle sauvée des eaux?

Hédi Béhi: L’humanité sera-t-elle sauvée des eaux? ndémie

On croit rêver: il aura suffi d'un virus pour être acculé au bricolage, aux vieilles recettes de nos grand-mères, aux confinements, et à la distanciation physique, faute de traitement ou de vaccin, comme aux heures les plus sombres de l’humanité.

Le coronavirus est un point de fracture dans l’histoire de  l’humanité. Il y aura désormais un avant et un après coronavirus. Jamais on n'aura paru aussi vulnérables. Pascal comparaît il y a quatre siècles l’homme au roseau pensant. De fait, de toutes les créatures, il est le seul à être doué de raison. Il a traversé les âges,réalisé des prouesses dont il est seul capable, conquis l'espace, fait faire aux sciences et à la médecine en particulier des progrès prodigieux en éradiquant les épidémies, courantes au moyen âge, dompté la nature...au point d'oublier l'essentiel, ses faiblesses. Lorsque nos grand mères évoquaient devant nous les fléaux qu'elles avaient vécues tout au long du XXe siècle, comme la peste noire, le choléra, les famines, les inondations c'est à peine qu'on leur prêtait l'oreille, convaincus que nous en étions immunisés. Même les tsunamis que certains pays d'Asie ont connus ainsi que les dérèglements climatiques ne nous ont pas ébranlés dans nos convictions.

A  quelque chose, malheur est bon. Après cette pandémie et ses milliers de morts, il faudra désormais en tirer les enseignements. On ne peut plus tout nous permettre.

...................................................................................

Il y a quelques jours, le Premier ministre français présentait son plan de déconfinement à l’Assemblée nationale. Débats passionnés comme prévu. Ils ont leurs populistes qui rêvent du grand soir mais qui savent jusqu’où il ne faut pas aller trop loin. Instinctivement, ils ont compris que l’heure n’était plus aux invectives mais à l'union sacrée. Par charité, nous n’allons pas établir un parallèle  avec notre ARP. Deux siècles nous séparent d’eux. Il paraît que la démocratie requiert un minimum de rationalité pour prospérer dans un pays. Faute de quoi, elle tourne à l’anarchie. Ce qui est notre cas aujourd'hui. De toute évidence, nous devons nous attendre au pire avec cette classe politique incompétente comme il n'est pas possible qui n'a rien appris et rien oublié.

Hédi Béhi

 

 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Abonnez-vous
commenter cet article
1 Commentaire
Les Commentaires
Touhami Bennour - 08-05-2020 00:45

L´avant et l´aprés coronarvirus. Je pense qu´il n´ya pas beaucoup de monde a voir la dictature comme système du moment, étant comme il est contre la liberté et pour l´exacerbation, de même devrait se comporter l´homme devant l´incomprehension de la manière de considerer l´univers et la matière en general. Si l´homme est munis de raison, la matière est munis d´histoire, il ya des raisons `"que la raison ne connait pas". Il necessaire de reviser sa conception avant qu´il ne soit trop tard. L´hygiène est un état universel, l´exploitation des matières premières de la terre aussi. Beaucoup d´élements ne sont pas renouvelables dans la terre.

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.