News - 22.11.2017

Après avoir donné son accord de principe, l'Ugtt refuse le recul de l'âge de la retraite à 62 ans

Après avoir donné son accord de principe

Après avoir soutenu à fond le gouvernement, voilà que le Secrétaire général  de l’Ugtt, Noureddine Taboubi change de ton : «Contrairement à ce qu’on dit, il n’est pas question pour notre organisation d’accepter le recul de l’âge de la retraite à 62 ans », a-t-il averti mardi sur les ondes de Chemsfm. Pourtant, la veille, son collègue au bureau exécutif, Abdelkrim Jerad avait déclaré à Mosaïquefm qu’il y avait un accord de principe à propos de cette mesure, tout en précisant que l’accord avec le gouvernement ne se limitait pas à cette question, mais faisait partie de tout un package.  Entretemps, la puissante fédération de l’enseignement secondaire, ayant eu vent de cet accord, l’a rejeté. Ceci explique  t-il cela ? On sait que la direction actuelle de l’Ugtt a toujours évité de se mettre en porte-à-faux avec sa base. Il n’est donc pas exclu que le  revirement du secrétaire général ait un lien direct avec la position de la fédération. En tout cas, le secrétaire général semble avoir retrouvé sa véhémence des grandes tensions sociales, agitant notamment la menace de « tout déballer» si la situation sociale perdurait et appelant «au partage des sacrifices». Pourtant, c'est ce que prévoit la nouvelle Loi de Finances.

 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
2 Commentaires
Les Commentaires
Ammar AKOUBI - 22-11-2017 20:19

Il est temps pour que le gouvernement prenne ses responsabilités et opte pour l application du pluralisme syndical. Le pouvoir de UGTT a pris de l ampleur après le 14-1-2011 profitant de l avènement de dirigeants mous et incompétents. Monsieur Youssef Chahed doit être à la hauteur des responsabilités que lui confère la constitution pour engager les réformes nécessaires pour faire sortir notre pays de cette situation périlleuse laissée par la défunte troïka et les décisions irresponsables des Nahdhaouis et leurs divers alliés. Toutefois, il doit instaurer avant tout une justice sociale et une équité fiscale car les citoyens démunis et la classe moyenne ont marre de supporter seul le fardeau.

Hached - 25-11-2017 18:51

Le dialogue permettant une issue fiable, admise par un consensus est la seule condition pour une paix sociale durable. Or, repousser l'âge de la retraite à 62 ans, dans la conjoncture actuelle, où le taux du chômage chez nos jeunes est très élevé devient impardonnable. C'est donc le contraire qu'il fallait décider,.La solution est donc d'accélérer le départ à la retraite et de procéder au recrutement des jeunes sans emploi.

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.