News - 03.08.2017

Le général Hajjam, nouveau chef d’Etat-major de l’Armée de l’Air et le général Belati, nouvel inspecteur général des forces armées tunisiennes

Le général Hajjam, nouveau chef d’Etat-major de l’Armée de l’Air et le général Belati, nouvel inspecteur général des forces armées tunisiennes

Retour à l’orthodoxie militaire y compris aux postes de commandement les plus élevés. La rotation après deux à trois années d’exercice est rétablie. C’est ainsi que le général de brigade Mohamed Hajjem (à gauche sur la photo) a pris la relève du général Mohamed Foued Aloui, en tant que chef d’Etat-major de l’armée de l’Air. De son côté, le général de brigade Jamel Boujeh (à droite sur la photo) a passé le relais au général de Brigade Abdelmoneim Belati en tant qu’Inspecteur général des Forces armées (IGFA). Jusque-là colonels-major, ils ont été promus généraux de brigade, le 1er août par le président de la République et chef suprême des armées, Béji Caïd Essebsi, Quant aux deux généraux partant, ils étaient en poste depuis août 2015 et ont atteint la limite d’âge de la retraite.

«Les deux nouveaux généraux nommés, pilotes à la base, se distinguent par un vrai profil de chef, et une brillante carrière, commente à Leaders un spécialiste. Ils ont été choisis parmi le tout premier rang et non les autres, voire les derniers comme cela c’était passé à un certains moments.»

Le général Hajjem était jusque-là directeur du Centre National de la cartographie et de la Télédétection. Auparavant, il avait été pendant 3 ans, attaché militaire à Washington. Un poste particulièrement important s’agissant d’une coopération militaire significative avec les Etats-Unis et la Tunisie, surtout après la décision américaine en 2015 d’octroyer à la Tunisie le statut d’allié majeur non-membre de l’OTAN. Alors en poste à Washington, le général Hajjem suivait de très près particulièrement ce dossier et les différents programmes de sa mise en œuvre.

Pour sa part, le général Belati rentre à peine de Madrid où il était affecté en qualité d’attaché militaire. A son retour, il avait été affecté à l’Inspection générale des Forces armées qu’il lui appartient désormais de diriger et de lui donner sa pleine dimension.

Ces deux nouvelles nominations s’ajoutent à la désignation en mars dernier du général de brigade Habib Edhif en tant que directeur général de l'Agence nationale de renseignement de sécurité et de défense. Il avait succédé à ce poste au général de brigade Taoufik Rahmouni, désigné à Madrid.

Ainsi, sur les cinq membres qui forment le conseil supérieur des armées (CSA), à savoir les trois chefs d’Etat-major de l’armée de Terre, de l’Air et de la Mer, plus l’Inspecteur général et le directeur général de l’Agence, les plus anciens en poste sont le général de division Ismail Fathalli, chef d’Etat-major de l’Armée de Terre (depuis 2014) et le contre-amiral Abderraouf Atallah, chef d’Etat-major de la Marine nationale (depuis 2015).

Taoufik Habaieb
 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.