News - 16.12.2018

Chez Madiba, le seul pays au monde qui compte 4 capitales

Au pays de Madiba

A 11 000 km de Tunis, avec une heure seulement de décalage horaire, vous êtes à l’autre bout du continent africain. Un pays neuf fois plus vaste que la Tunisie (1. 219 912 km2) et une population cinq fois plus nombreuse que la nôtre (55.6 millions d’habitants). Tout y est exceptionnel. La force de l’histoire, émaillée par l’apartheid finalement vaincu, la puissance de la transition démocratique fondée sur le pardon et la réconciliation nationale, la synergie des métissages des communautés, des cultures, des langues et la croissance économique. Tout est ancré dans la symbolique, avec le dit et le non-dit.

L’Afrique du Sud est le seul pays au monde à compter quatre capitales officielles. Non sans raison, Pretoria avait été choisie capitale administrative, livrée, loin du vacarme, à son cadre paisible et verdoyant. Johannesbourg est la capitale économique. Cape Town est la capitale politique, abritant le siège du parlement national sud-africain. Bloemfontein est la capitale judiciaire, accueillant le siège de la Cour suprême. Quant Parlement africain où officient 265 députés de 53 pays membres dont cinq Tunisiens délégués par l’ARP, il siège à Midrand, ville entre Pretoria et Johannesburg.

A 65 km de Pretoria, Johannesburg est la grande métropole, érigée en plaque tournante de toute la région, cité financière par où transitent les flux financiers des plus importants.  Il faut compter une bonne quinzaine d’heures de vol, en transitant par Dubaï, Doha, Paris ou Londres, pour y atterrir. Les bonnes surprises ne manquent pas : un aéroport ultramoderne, de larges autoroutes pour vous mener au centre-ville, des gratte-ciel partout, et le luxe qui ne peut cependant occulter des quartiers défavorisés. Le carré central autour de Mandela Square est jalonné d’hôtels, de centres commerciaux, de bureaux. Les rues sont très propres où il est interdit de fumer ou de jeter le moindre papier. Dans la toute proche banlieue s’égrènent des quartiers résidentiels de la classe moyenne et aisée et des zones de très grands fortunés, Hyde Park à Sandton, et autres. Les cafés, restaurants et boutiques de Merlose Arch, à Rosenbank, vous projettent au milieu des plus grandes enseignes internationales. Dans les lounges et clubs de grand standing, une jeunesse dorée, cosmopolite, visiblement très riche, savoure la joie de vivre, comme au Southern Sun, alors que dans d’autres hôtels huppés, des hommes d’affaires concluent leurs transactions.

Comme si vous étiez à Toronto, New York ou Tokyo

Nelson Mandela Square, en face du Convention Center, est à lui seul l’un des plus grands temples mondiaux du luxe. Avec ses hôtels, son mall où s’alignent les plus grandes marques, ses cafés et restaurants, il vous impressionne par la profusion et la qualité de son offre. Comme si vous étiez à Toronto, New York ou Tokyo. Les prix sont moins chers, beaucoup moins chers.

Une escapade à Soweto est incontournable. Chemin faisant, le musée de l’apertheid offre un moment de recueillement qui évoque la mémoire et interpelle la conscience. Puis, on arrive dans ce quartier mythique, la maison de Mandela est visitée en pèlerinage. Les boutiques de souvenirs offrent une large panoplie de cadeaux à ramener. Les chemises, comme les portraits Mandela, sont très prisées. Tout comme la prison où il avait été détenu pendant près de 27 ans, ou les musées à ne pas rater. Sur la route qui vous y conduit, des bidonvilles n’échappent guère à votre regard, faisant partie du paysage réel. Tout n’est pas rose.

La criminalité est élevée. La prudence est de rigueur. Des règles de précaution sont à suivre. L’industrie de la sécurité tourne à plein régime, avec des sociétés de gardiennage et d’escorte, des dispositifs de protection et des systèmes d’alarme et de télésurveillance.  Ne restez pas longtemps à Johannesburg, bien que tout vous y retienne. Le Cap, Durban et autre Port Elizabeth vous attendent. A moins que vous ne soyez impatient de plonger au cœur de la nature. Partez vite alors en safari. L’émerveillement sera au rendez-vous.

Lire aussi:

Ces Tunisiens au cœur de l’Afrique du Sud

Mandela, Bourguiba et Bahi Ladgham

Narjes Dridi: L’ambassadeur de Tunisie à l’autre bout de l’Afrique

Dr Adnene Fhima : de Msaken au cœur de la forêt sud africaine

Comment des médecins tunisiens étaient envoyés en Afrique du Sud


 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.