News - 12.11.2018

La Cour africaine des Droits de l’Homme et des Peuples en session ordinaire à Tunis du 12 novembre au 7 décembre (Vidéo et Album Photos)

La Cour africaine des Droits de l’Homme et des Peuples au travail en Tunisie, « l’eldorado des droits de l’homme »

La 51ème session ordinaire de la Cour africaine des Droits de l’homme et des Peuples a demarré aujourd’hui à Tunis et  se poursuivra jusqu’au 7 décembre. La CAFDHP est une cour régionale créée par les pays africains afin d’assurer la protection des droits de l'homme et des peuples, des libertés et des devoirs en Afrique. Elle complète et renforce les fonctions de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples.

Lors de la cérémonie d’ouverture de la session, le Président de la Cour, Sylvain Oré, a donné un aperçu sur cette institution créée en 2006 et qui prononcé son premier arrêt en 2009.

Il a rappelé l’important rôle joué par la Tunisie en tant que pionnière de la démocratisation en Afrique. Membre de cette cour depuis 2014, Rafaâ Ben Achour, nous a précisé que notre pays fait partie du cercle restreint des 8 pays qui ont ratifié la déclaration spéciale reconnaissent la compétence de la Cour africaine pour permettre aux citoyens de la saisir directement. À ce jour, seulement le Benin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire,  le Ghana, le Malawi, le Mali, la Tanzanie et la Tunisie ont adopté cette déclaration.

Lire aussi:

La Cour africaine des Droits de l’Homme et des Peuples en session ordinaire à Tunis du 12 novembre au 7 décembre
Sylvain Oré : Pourquoi la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples tient sa 51ème session à Tunis

العميد الأزهر القروي الشابّي : تونس ماضية في تكريس حقوق الإنسان ومبادئ دولة المؤسسات الديمقراطية

 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.