News - 01.06.2017

Tahar Bekri : l’exil de Bourguiba à l’île de Groix

L’exil de Bourguiba à l’île de Groix

Depuis plusieurs années, pour des raisons familiales, je passe une partie de l’été, au Pouldu, petite ville du Finistère, qui porte encore les traces de Paul Gauguin et ses amis peintres. J’ai eu l’occasion d’écrire à ce propos, mes impressions et mes émotions, sur l’un des plus beaux paysages de Bretagne dans Le Livre du souvenir (Elyzad, 2007,  2016), qui  m’inspira aussi tant de poèmes écrits dans l’absence et l’exil, le dernier en date, Je te nomme Tunisie, (Al Manar, 2011), célébration de la terre tunisienne, de sa liberté et du lien à l’Histoire. Il y a dans le parcours des êtres, bien des hasards. Comme apprendre qu’en face du Pouldu se trouve l’île de Groix où fut exilé Bourguiba, en 1954. Le destin de mon pays se scellait sur ce coin de terre, dans la vastitude de l’océan, en face de moi et m’habitait régulièrement au plus profond de moi-même. L’écriture poétique, comme par enchantement, chargée de la rumeur de la mer et des pérégrinations de l‘être, permet le dépassement géographique. Je rendis visite à l’île de Groix. J’écrivis au Maire de l’île. Son Adjoint, M. Claude Guiader me répondit avec documents, témoignages et moultes précisions dont je voudrais faire part à mes compatriotes.

Habib Bourguiba résida au : 4, rue Saint Jean (au premier étage) à Groix 56590. Le propriétaire de la Pharmacie de la Marine et de l’ensemble du bâtiment est M. Joseph Bihan. La pharmacie n’existe plus et est remplacée par un salon de coiffure. La maison est à l’arrière de la pharmacie. L’Adjoint ajoute : « De cette période, jeune collégien, je garde le souvenir d’un homme courtois et aimable. Mais aussi un marcheur qui donnait du mal à ses gardes lorsqu’il fallait le suivre. » (Lettre à Tahar Bekri, 28 août 2013)

Le journal « Ouest France » a publié le 16 janvier 2011 quelques brèves concernant l’exil de Bourguiba et a rapporté les souvenirs d’un habitant de l’île, Lucien Gourong : « Non, les gens n’avaient pas peur. Habib Bourguiba discutait avec les gens, il était très proche d’eux. On le voyait souvent avec sa chéchia. Parfois en costume de ville, mais aussi en costume traditionnel.» Le même journal rapporte photo de l’AFP à l’appui, les propos d’une octogénaire en coiffe qui demandait à Bourguiba ce qu’il faisait là. « En résidence surveillée » lui répondit-il. « J’espère pas trop cher » rétorqua la dame !

Catherine Le Goff a publié un excellent article sur le séjour de Bourguiba à l’île de Groix sur le Site « îles et rias de Bretagne ». Elle y apporte beaucoup d’informations utiles. Son article mérite d’être repris en Tunisie. De nombreuses tentatives pour entrer en contact avec l’auteure sont restées hélas sans succès. Bourguiba résida sur l’île du 4 mars 1954 au 18 juillet 1954. L’auteure écrit dans son article « C’est le 18 juillet que Bourguiba a quitté Groix à 6h30 du matin, puis il séjourna au Château de La Ferté à Amilly, dans le Loiret, pendant l’été 1954. Il y négocia l’indépendance de la Tunisie. D’ailleurs, Pierre Mendès-France, qui était arrivé au pouvoir en France, le 18 juin 1954, effectua une visite en Tunisie et prononça son fameux discours du 31 juillet 1954 dans lequel il annonça que son Gouvernement reconnaissait l’autonomie interne de la Tunisie. » Pour d’amples informations, nous renvoyons au Site signalé plus haut.

Tahar Bekri
 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
2 Commentaires
Les Commentaires
Francoise Mekki - 02-06-2017 22:44

Bonjour Monsieur, Mon ami Karim Ben Becher m'a transmis votre article sur l'exil de Monsieur Bourguiba à l'île de Groix. Il se trouve que j'habite Ploemeur, juste en face de l'île et que cette histoire fait l'objet d'un projet que je tente de mener à bien avec le soutien de Karim Ben Becher et de Ronan Loas, maie de ma commune. En effet, il y a maintenant 2 ans 1/2 avec Monsieur Ben Becher nous avons décidé de faire un travail de devoir de mémoire afin de rappeler le séjour en Bourguiba à Groix. Notre idée est de poser une plaque sur la maison ou l'endroit où il a résidé. J'ai le soutien de Monsieur Ben Becher qui était à cette époque ambassadeur de Tunisie à La Haye et qui est aujourd'hui haut fonctionnaire à la présidence de la république à Tunis et qui sera en mesure de me mettre en contact avec l'ambassadeur de Tunisie en France. J'ai contacté à plusieurs reprises Dominique Yvon, maire de Groix qui semblait soutenir ce projet mais qui hélas n'y a jamais donné suite. SI cette aventure vous intéresse je vous laisse prendre contact avec moi afin d'aller plus avant. Je vous remercie et vous assure de mes cordiales salutations. Françoise Mekki

leila manai - 03-06-2017 11:50

Merci beaucoup pour cet instant d'émotion intense , Monsieur Bekri, vous nous avez fait revivre l'histoire de notre enfance, image à l'appui... En effet, nous vivions à la cadence du parcours Bourguibien, leader de tous les Tunisiens sans distinction durant cette époque dorée, malgré l'oppression coloniale ... En été 54, mon père Si Taieb Manai, rendirent visite à Monsieur Habib Bourguiba qui jubilait de vivre avec l'avènement de Mendès France, les premières lueurs de la sortie du Tunnel colonial ... L'Homme et le politique étaient chez lui soudés dans une osmose qui se répercutait autour de lui et demeurait indélébiles dans l'esprit et le sentiment du visiteur... Allah Yarhamou

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.