News - 12.02.2019

Bourguiba célébré par un nouveau livre exceptionnel à Paris

Bourguiba célébré par un nouveau livre exceptionnel à Paris

A lui seul, le nom Bourguiba, inséré sur son portrait, suffit pour mettre en exergue ce nouveau livre dédié au Combattant suprême. Publié chez Fayard, il sera en librairie dès la semaine prochaine en France et avant la fin du mois à Tunis. L’auteur, n’est pas des moindres : Bertrand Le Gendre est en effet, journaliste et essayiste, Bertrand Le Gendre, qui a été rédacteur en chef au Monde et professeur associé à l’université Panthéon-Assas Paris-II. Il est notamment l’auteur de 1962, l’année prodigieuse (Denoël, 2012), Flaubert (Perrin, 2013), De Gaulle et Mauriac : le dialogue oublié (Fayard, 2015). Note de l’éditeur.

Bertrand Le Gendre livre le portrait d’un homme, de ses mérites et de ses défaillances, et retrace étape après étape l’histoire d’une nation en devenir dont Habib Bourguiba, le Combattant suprême, fut le grand architecte.

Sans Habib Bourguiba, la Tunisie ne serait pas, à l’orée de 2019, la seule démocratie du monde arabe. Oriental occidentalisé, musulman nourri des Lumières, il a conduit son pays à l’indépendance et l’a ouvert sur le monde moderne. Il croyait à l’éducation de tous et à l’émancipation de la femme musulmane. À peine parvenu au pouvoir en 1956, il interdit la polygamie, la répudiation et les mariages prononcés sans le consentement de l’épouse. Ce « code du statut personnel », imposé à une société imprégnée des valeurs du Coran, est d’une audace folle pour l’époque, et le reste aujourd’hui. Au fil des années cependant, cet élan réformiste a cédé la place à un autoritarisme confus aggravé par la maladie. Telles sont les ombres et les lumières du « siècle de Bourguiba » qui s’étend de 1903, date officielle de sa naissance, à 2000, l’année où il s’éteint, treize ans après avoir été écarté du pouvoir par Ben Ali.
Basée sur les archives françaises et tunisiennes ainsi que sur de nombreux entretiens avec ceux qui l’ont côtoyé, cette biographie témoigne de la place unique que le Combattant suprême occupe dans l’histoire du colonialisme et du post-colonialisme. Portrait d’un homme, de ses mérites et de ses défaillances, elle retrace l’histoire d’une nation en devenir dont il fut le grand architecte.
 
Bourguiba
De Bertrand Le Gendre
Fayard, 452 p, février 2019, 24.00 €
 
Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
2 Commentaires
Les Commentaires
Nadia Le Gendre - 13-02-2019 08:43

ATTENTION ! Ce n’est pas la bonne photo de Bertrand Le Gendre qui est publiée !

Olfa Meziou - 13-02-2019 08:45

La photo n’est pas celle de Bertrand Le Gendre, journaliste et auteur de « Bourguiba » mais de Bertrand Legendre (en un seul mot), universitaire.

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.