News - 08.11.2018

Centenaire de l’Armistice (1914 - 1918): Ces 86 903 combattants tunisiens pour la France

Centenaire de l’Armistice (1914 - 1918): Ces 86 903 combattants tunisiens pour la France

Leur nombre est impressionnant. Et leurs épreuves sont édifiantes, tout comme l’ampleur de leurs sacrifices et le nombre de morts déplorés. Ils étaient en effet pas moins de 86 903 tirailleurs et travailleurs coloniaux partis de Tunisie, dès le 15 avril 1914, combattre en France, pour un pays qui n’était pas le leur, sur un sol qui ne leur appartenait pas. Sur une population tunisienne à l’époque de près de 1,940 million d’habitants, ils représentaient déjà des effectifs très importants, de surcroît dans la tranche d’âge 18 - 20 ans. Par tête d’habitant, c’est la Tunisie qui a le plus consenti en hommes au renforcement de l’armée française. Elle en a payé un lourd tribut en pertes humaines. Pas moins de 16 509 Tunisiens, selon les statistiques officielles (au moins), étaient tombés au champ d’honneur. A eux seuls, ils représentaient plus du quart des forces combattantes françaises (26.4%). Quant au nombre des blessés et disparus tunisiens, il reste à ce jour inconnu avec précision.

Au total, la Première Guerre mondiale aura causé pour les deux camps, français et allemand, pas moins de 10 millions de morts et les 21 millions de blessés et de mutilés ont surtout touché les moins de trente ans. Pour la France, le bilan est d’un million quatre cent mille morts et plus de quatre millions de blessés et mutilés.

«Sans peur et toujours en avant»

La célébration, ce 11 novembre 2018, du centenaire de l’Armistice, mettant fin à la Première Guerre mondiale, nous rappelle leur souvenir. «Sans peur et toujours en avant » dont ils avaient fait leur devises, ils méritent hommage.  A Paris, le point d’orgue de la cérémonie à l’Arc de Triomphe, en présence de plus de 120 dignitaires étrangers. Auparavant, le président Macron et la Chancelière allemande se rendront à la clairière de l’Armistice, dans la commune de Compiègne, dans une séquence placée sous la simplicité d’un moment de recueillement et d’hommage.

Plus de 120 dignitaires étrangers sont attendus, Place de l’Etoile, à l’Arc de Triomphe avant de participer au premier forum sur la paix organisé pour l’occasion (voir encadré). Un rassemblement qui va durer jusqu’au 13 novembre et destiné à avancer des «propositions concrètes sur la paix et la gouvernance mondiales sous tous leurs aspects».  La cérémonie d’ouverture comportera une allocution du secrétaire général des Nations unies. Un hommage sera également rendu aux huit maréchaux qui ont dirigé les combats pendant la Première Guerre mondiale et une cérémonie se tiendra aux Invalides où cinq d’entre eux sont inhumés.

A Tunis, la cérémonie de commémoration au cimetière militaire français de Gammarth prendra ce 11 novembre un caractère particulier. Elle débutera le matin, en présence de militaires tunisiens et français, et sera marquée par la décoration d’anciens combattants tunisiens de la Croix du Combattant. La partie la plus spectaculaire aura lieu en fin d’après-midi, sur le même lieu. C’est ainsi que sous le thème de « cheminement de mémoire», la projection d’un film et  des expositions historiques auront lieu. Puis, l’illumination d’un millier de sépultures par des bougies funéraires clôturera cette cérémonie organisée par l’ambassade de France, le Service des anciens combattants et victimes de guerre (Onacvg) et le Souvenir français (Délégation de Tunisie).

Lire aussi

Le Forum de Macron : paix et gouvernance

Le centenaire de la guerre de 14-18 et… le mariage de ma grand-mère

Un livre-repère: Abdallah, tirailleur tunisien en 14/18


 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
1 Commentaire
Les Commentaires
tounsi blid - 08-11-2018 21:09

nos pauvres ancêtres ont servis de chair à canon pour palier l' infertilité des français et leurs incompétences militaires pour faire face aux Allemands ! Idem pour les deux guerres ! aprés 14 _ 18 REBELOTTE ce sera la même chose en 39 / 45 Tous ces africains , algériens, marocains, tunisiens , sénégalais morts pour rien et puis des survivants qui n'ont pas pu s'établir en france ( on les a cantonnés dans des foyers sonacotra sans espoir de faire venir leurs familles )ou qui ont vu geler leurs pensions d'anciens combattants aussi longtemps que nécessaire ( c'est à dire leurs morts ) et sachez que lorsque le français touchait 100 FRANCS , les algériens avaient droits a 30 F , le tunisien 20 et le sénégalais 15 ) enfin de manière hypothétique ! le film indigenes résume bien l' escroquerie de la république française

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.