News - 24.09.2018

Caïd Essebsi : Youssef Chahed doit conquérir sa légitimité auprès de l’ARP

Caïd Essebsi : Youssef Chahed doit conquérir sa légitimité auprès de l’ARP

« Je me sens quelque part responsable de Youssef Chahed, commencera par dire Béji Caïd Essebsi, interrogé par Mariem Belcadhi, lundi soir sur Al Hiwar Ettounsi. C’est moi qui l’ai choisi comme chef du gouvernement. N’étant pas élu, il ne tire sa légitimité que, partant de ma proposition, de l’Assemblée des représentants du peuple. Il n’a pas de légitimité. Il doit régulariser sa situation. Contesté par nombre d’acteurs significatifs tels que l’UGTT, l’UTICA, l’UNFT et l’UPL, et soutenu que par Ennahdha uniquement, il lui appartient d’aller conquérir sa légitimité auprès du Parlement. Que craint-il maintenant qu’il dispose d’un groupe parlementaire renforcé par le ralliement d’anciens députés de Nidaa et j’espère qu’il n’en soit pas derrière, le peuple n’est pas dupe. Il doit y aller, c’est dans son intérêt et c’est ce que je lui avais conseillé. Aujourd’hui, le paysage politique est clivé à cause de cette situation, ce qui n’est pas bon et ne doit pas durer. »

''Youssef Chahed n’était pas né chef du gouvernement. Et j’espère avoir fait le bon choix en l’y proposant, ajoutera Béji Caïd Essebsi.  Il est en train d’accomplir son devoir. Mais, s’il y a un différend fonctionnel, nous devons rétablir la situation. Je ne fais porter la responsabilité à personne : j’assume. J’assume pour tout. Mais, les dispositions actuelles ne permettent pas d’aller de l’avant. La meilleure issue est d’aller au Parlement. 

Affirmant à maintes reprises qu’il n’a pas de problème personnel avec Youssef Chahed, qu’il tient personnellement à ce qu’il réussisse à la tête du gouvernement et le lui souhaite le plus, Béji Caïd Essebsi considère que le renouvellement de la confiance de l’ARP est essentiel. « Je n’ai pas d’autorité sur le gouvernement et son chef. Celui qui contrôle son mandat, c’est le Parlement. Puisqu’il y a divergence essentielle à ce sujet, nous devons traiter la question. J’ai recommandé à Chahed de trouver une solution avec ses détracteurs qui l’accusent de mauvaise gouvernance, lui indiquant que le meilleur moyen pour en finir est de solliciter et obtenir la confiance de l’ARP. S’il y parvient, le dossier sera clos », affirmera-t-il.

« Qui a demandé à Youssef Chahed de partir, demandera le président Caïd Essebsi, essayant de réfuter l’intention qui lui est largement attribué. Nous avons souhaité qu’il bénéficie d’une légitimité incontestée. Si le Parlement l’approuve, tous s’y obligerons. Je n’ai rien contre lui. Si s’était le cas, j’aurais activé l’article 99 de la Constitution. Je n’y ai pas jusque-là recouru. Jusque-là !
 
Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.