News - 15.05.2018

Conférence du Cercle Kheireddine : état des Lieux et Perspectives du Phosphate en Tunisie selon Kais Dali

Conférence du Cercle Kheireddine : Etat des Lieux et Perspectives du Phosphate en Tunisie selon Kais Dali

Le samedi 12 mai 2018, à l’UTICA, le ThinkThank « Cercle Kheireddine » a organisé une conférence de Monsieur Kais Daly, ancien PDG de la CPG, la CETIME et de l’ETAP (entre autres). Le brillant exposé délivré par Kais Daly a permis de saisir les enjeux et les évolutions possibles de ce secteur éminemment stratégique pour la Tunisie.

Afin de comprendre l’Etat des lieux d’aujourd’hui et la perte en compétitivité de la Tunisie, nous partageons avec nos lecteurs la logique, l’analyse et l’expertise du conférencier qui nous semble importante pour tout citoyen désireux de lever le « voile » sur un secteur économique « porteur » pour notre Pays et ce, depuis un siècle de notre Histoire.

Dans un grand souci de synthèse, Kais Dali, a étayé la logique extractive et logistique mise en place afin d’assurer la production et l’acheminent du phosphate vers les pôles portuaires. En effet, les activités extractives des gisements miniers se situant à l’intérieur du Pays, le raffinage et le traitement chimique se font en zones côtières et portuaires. Aussi, le maillon important de cette chaine de production est incontestablement le transport qu’il soit terrestre ou ferroviaire.

Nous résumons à titre d’exemple, les activités minières de la Compagnie des Phosphates de Gabesse répartissent sur la région minière de Métlaoui, secteur « Métlaoui Kef- Schfaier », la carrière de Kef –Shfaier, les laveries de l'industrie des engrais qui consomment environ 90 % de la production mondiale de phosphates naturels. Le secteur « Redeyef », le secteur « M’dhilla » : avec les carrières de Jellabia et Mzinda et les laveries de M’dhilla les zones nord du Chott El Jerid et Meknassy dans le sud Tunisien sont aussi concernés par le permis d’exploitation.
L’exposé de Kais Daly revient sur 8 étapes,qu’il juge charnières de l’Histoire Post Indépendance  et que nous résumons de la sorte : la transition chaotique, au lendemain de l’Indépendance en1956, le développement du pôle industriel de Gabes, le Boom de 1974 avec le second choc pétrolier, les années 80 où la Tunisie a été touchée économiquement par la PAS, la restructuration de la CPG 1986-2000 et enfin l’occasion manquée de 2008.
En effet, « 2008 », est l’année durant laquelle la Tunisie a perdu sa place de Price Maker, la 5 ème place mondiale. « 2008 » représente aussi l’occasion manquée de renouvellement des sites et sa gestion du secteur avec les 2 milliards de dinars de Dividendes pour l’État Tunisien. "2008" une année de crise mondiale, où la Tunisie n a même pas été affectée par les mesures correctives mondiales des Prix "des céréales «, la crise régionale, politique du bassin minier et sa "gestion" chaotique notamment d’un point de vue politique ont marqué son Histoire Contemporaine. Enfin, dans une approche prospective, Kais Dali développe trois scénarii dans trois différentes nuances « phosphorescentes » où la Tunisie peut encore jouer un rôle mondial à l’Horizon de 2040, puisque des producteurs comme les USA et la Russie, verront leurs ressources en phosphates se réduire drastiquement. Par ailleurs, les défis technologiques et de Transports (SNCFT) sont les garants de la réalisation de tels scénarii. En conclusion de cette conférence, nous voyons poindre une autre question, pouvons-nous faire « l’économie de l’écologie politique », de l’enjeu sociétal, environnemental et humain que représente cette industrie pour un Etat comme la Tunisie ?!

Dr. Khaoula Ben Mansour
Enseignante chercheure ISG de Gabès
 

 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.