News - 13.02.2018

Le ministre américain des Affaires étrangères Rex Tillerson : Nous ne pouvons laisser Daech chercher refuge en Libye ou ailleurs

Le ministre américain des Affaires étrangères Rex Tillerson : Nous ne pouvons laisser Daech cherche refuge en Libye ou ailleurs

Koweït City – De l’envoyé spécial de Leaders, Taoufik Habaieb. «Bien que 98% des territoires qu’il occupait en Irak ont été totalement libérés, nous n’avons pas encore définitivement vaincu le groupe jihadiste Etat islamique (EI - Daech) en Irak et en Syrie. Tant que nous ne poursuivons pas nos efforts, nous courons le risque de le voir revenir. Et en aucun cas, nous ne devons le laisser chercher à trouver refuge en Afghanistan, en Libye ou ailleurs en Afrique». C’est ce qu’a déclaré en substance le ministre américain des Affaires étrangères, Rex Tellerson, lors de l’ouverture, mardi matin au Koweït, de la réunion ministérielle de la coalition internationale contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie.

En présence des délégations notamment des 14 pays membres de la coalition dont la Tunisie, il a mis en garde contre les tentatives des combattants de l’Etat islamique chassés d’Irak et de Syrie, de chercher à se regrouper dans des pays comme l’Afghanistan, la Libye et en Afrique, pour s’assurer de refuges sécuriser. « Aujourd’hui, nous ne pouvons guère lui permettre de rééditer son coup et le laisser reprendre ses forces » a affirmé le chef de la diplomatie américaine. Aussi, il a appelé à mettre en échec les campagnes de recrutement de combattants que mène l’Etat islamique sur les réseaux sociaux et à propager sa propagande destinée à reluire son image.

Sécurité, retour des réfugiés, réouverture des écoles, des hôpitaux...

Pour les Etats-Unis, «la poursuite de la guerre contre l’EI doit s’atteler également à la restauration de la sécurité et la stabilité dans les zones concernées, le retour des émigrés, la reprise de l’électricité et de l’eau potable, le retour des enfants à l’école et la réouverture des hôpitaux». Tout en remerciant les pays donateurs, le ministre Tillerson a souligné la nécessité de s’assurer que les montants alloués soient à la hauteur des nécessités pour garantir la sécurité.

200 millions de $ pour la Syrie

«Les Etats-Unis, a-t-il ajouté, continueront à être le premier pays donateur des aides humanitaires en Syrie et à œuvrer avec les autres pays membres de la coalition et les partenaires locaux pour renforcer les acquis militaires dans ce pays». Le ministre Tillerson a annoncé que son pays fournira cette année, pas moins de 200 millions de dollars additionnels pour la lutte contre l’EI en Syrie. Ce budget servira notamment à sécuriser les zones libérées, favoriser le retour des émigrés et soutenir l’effort militaire.

''La Turquie est notre allié au sein de l'OTAN''

Il n’a cependant pas manqué d’exprimer les craintes des Etats-Unis des évènements qui surviennent au nord de la Syrie, en allusion aux accrochages entre des forces kurdes et turques. « La Turquie est en droit, a-t-il, indiqué, d’exprimer des préoccupations sécuritaires. C’est notre allié au sein de l’OTAN et nous nous tiendrons à ses côtés dans la lutte contre le terrorisme».

Taoufik Habaieb
 

Lire Aussi : 

 

 

Exclusif - Coalition internationale contre Daech : Que faut-il attendre de la déclaration du Koweït

Dès ce lundi au Koweït, la communauté internationale se mobilise pour la reconstruction de l’Irak et l’éradication de Daech

 

 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
1 Commentaire
Les Commentaires
james-tk - 13-02-2018 13:26

Ce qu'il dit est vrai, les yankees veulent enraciner daesh au moyen orient, les opérations répétées d'hélitreuillages pour transporter les terroristes dans des affaires endroits sécurisés et sous leur contrôle démontrent toutes les manigances et les arrières pensées des ricains ! J'attends avec impatience l'arrivée de ce salopard de '' tillerson'' au Liban ce jeudi 15, et l'accueil que lui réservent le président Michel Aoun et Nabih Berry, car, ces derniers renforcés par les événements du 10 février dans le ciel de Syrie et les dégâts subis par l'aviation sioniste, vont sans aucun doute l'envoyer bouler, ça sera du ''NIET'' à tous les étages, le mur pour isoler les plantations de Chebaa, la zone marine pétrolière, et le plus important, sur le dossier du Hezbollah, celui qui terrorise dans le bon sens tous les affamés de l'impérialisme mondial du ''toujours plus'', ce petit tillerson trouvera devant lui des dirigeants décidés de lui tordre le cou !

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.