News - 13.02.2018

Exclusif - Coalition internationale contre Daech : Que faut-il attendre de la déclaration du Koweït ?

Exclusif - Coalition internationale contre Daech : Que faut-il attendre de la déclaration du Koweït

Koweït City – De l’envoyé spécial de Leaders, Taoufik Habaieb. Impressionnant ballet de cortèges officiels qui convergaient ce mardi matin vers le Palais Bayane, de l’Emir du Koweït cheikh Sabah al-Ahmed al-Jabir al-Sabah où se tient la réunion ministérielle de la coalition internationale contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie. Les ministres des Affaires étrangères de dizaines de pays et autres chefs de délégations de haut niveau sont à pied d’œuvre depuis tôt le matin. L’américain Rex Tillerson, et le français, Jean-Yves le Driant et bien d’autres tiennent la vedette, mais aussi leurs collègues turc, iranien, égyptien… La délégation tunisienne est conduite par le secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, Sabri Bach Tobji, comprenant notamment l’ambassadeur de Tunisie au Koweit, Ahmed Ben Sghaier.

L’allocution d’ouverture, prononcée par le vice-chef du gouvernement et ministre des Affaires étrangères koweitien, Sheikh Sabah Khaled Al-Hamad et l’intervention du chef de la diplomatie américaine, Rex Tillerson, constituent les premiers moments forts de cette réunion qui se tient à la faveur de la conférence internationale pour la reconstruction de l’Irak. Dans un double message qu’elle entend « fort et déterminé », la communauté internationale tient à exprimer son soutien à la stabilité et la reconstruction de l’Irak, mais aussi renforcer la mobilisation et la coordination internationale pour vaincre définitivement l’organisation terroriste de l’Etat islamique (Daech), assécher ses sources financières et s’attaquer à ses causes.

Des principes fondamentaux pour les prochains plans d’action

La réunion ministérielle de la coalition au Koweït doit adopter, à l’issue de ses travaux, un « document de principes d’orientation » devant préciser les axes retenus pour définir les plans d’action à l’avenir. De sources diplomatiques occidentales et arabes concordantes, interrogées par Leaders, ce document qui sera révélé mardi en fin de journée, comprendrait douze points essentiels. Les ministres des Affaires étrangères et membres de la coalition internationale souligneront particulièrement l’impératif de concentration totale et de conjugaison des efforts et le renforcement de la mobilisation de la communauté internationale. Les principes d’orientation portent sur le blocage de toutes les sources de financement, d’appui logistique et militaire de l’EI, et la mise en échec de ses plans terroristes.

Il s’agit également de mettre en exergue les efforts déployés par les pays de la coalition et les progrès accomplis dans la mise en œuvre des décisions prises en matière de lutte contre le terrorisme et les risques que représentent les combattants étrangers de retour dans leur pays d’origine ou installation dans d’autres pays. Une attention particulière doit être portée au blocage des opérations de recrutement, à travers un contrôle rigoureux de l’utilisation à cette fin par l’EI et ses satellites des réseaux sociaux. Aussi, il s’agit de s’attaquer à tous les facteurs favorisant la prolifération du terrorisme. La déclaration du Koweït souligne par ailleurs la nécessaire implication plus grande de la femme et des organisations féminines, de manière effective et totale, dans les efforts de construction de la paix, et de stabilisation.

La coordination et l’échange d’information et d’expérience sont érigés en principes essentiels pour accroître l’efficience de la lutte contre le terrorisme.

Si le langage diplomatique confère à pareilles déclarations publiques un caractère généraliste, l’interprétation effective du texte par les initiés laisse percevoir un recentrage des plans d’action pour la période à venir. La défaite de Daech en Irak où toutes les régions qu’il y occupait ont été libérées, et la série d’échecs successifs qu’il subit en Syrie ouvrent de nouvelles perspectives dans la région. « La guerre contre l’Etat Islamique n’est pas pour autant terminée, s’accordent à affirmer d’une même voix, des officiels occidentaux et arabes. Mais un grand pas vient d’être franchi. Il s’agit à présent de la capitaliser pour aller jusqu’au bout.»
 

Taoufik Habaieb

Lire Aussi : 

Le ministre américain des Affaires étrangères Rex Tillerson : Nous ne pouvons laisser Daech cherche refuge en Libye ou ailleurs

Dès ce lundi au Koweït, la communauté internationale se mobilise pour la reconstruction de l’Irak et l’éradication de Daech

 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
1 Commentaire
Les Commentaires
james-tk - 13-02-2018 14:04

À titre personnel je n'attends rien de ces mascarades, notamment lorsqu'elles sont organisées par ceux-là même d'où viennent les maux qui sévissent dans dans la région ! Regardez-les maintenant, comment ils s'etripent en ''famille'', les états d'opérette du golfe, et, à part le Sultanat d'Oman, état moderne ouvert et progressiste, au diable le reste des petits, minables, et minuscules états du golfe, du royaume du wahhabisme, au qatar couveuse des frères musulmans, aux émirats et Bahreïn paradis du proxénétisme international, drogues, et autres loisirs du même monde ! ! !

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.