News - 09.09.2017

Les fléchettes de Mustapha Ben Jaafar à Caïd Essebsi, Ennahdha, le gouvernement et les médias (Album Photos)

Les fléchettes de Mustapha Ben Jaafar à Caïd Essebsi, Ennahdha, le gouvernement et les médias

Avant d’annoncer son retrait de la direction d’Ettakatol, Mustapha Ben Jaafar n’a pas gardé la langue dans sa poche. Dans son discours d’ouverture, samedi, du 3ème congrès du parti qu’il avait créé en 1994, il ne s’est pas privé de dire ce qu’il pense de Béji Caïd Essebsi, Nidaa, Ennahdha, d’autres partis, le gouvernement et certains médias. Best of.

Béji Caïd Essebsi : « Pourquoi ce louvoiement au sujet des instances constitutionnelles et tentatives de main mise, en invoquant la bonne gouvernance, qui n’est pas en contradiction avec l’indépendance ? Pourquoi bloquer la justice transitionnelle ? Pourquoi tarder encore à instaurer la Cour constitutionnelle et d’autres instances ? »

Alliance Nidaa – Ennahdha : « Mal étudiée, elle est la cause de la crise politique. »

Gouvernement : « L’équipe au pouvoir est incohérente, incapable de concevoir les politiques appropriées et d’apporter les réponses nécessaires aux attentes des Tunisiens. Les solutions techniques ne suffisent pas à résoudre les problèmes. »

Ennahdha : « Elle doit se réconcilier avec la modernité et rompre d’avec le religieux. »

Partis politiques : « Trop de tiraillements et de surenchère pour la conquête du pouvoir. »

Médias et réseaux sociaux : « Trop de buzz et de fake news qui polluent l’atmosphère politique et infectent le champ de l’action constructive. »

Lire aussi

La réconciliation autrement, selon Mustapha Ben Jaafar : Les quatre formes réclamées (Album Photos)
Khalil Zaouia reprendra le flambeau à la tête d’Ettakatol (Album Photos)
Les retrouvailles de Marzouki, Ghannouchi et Jebali au congrès d’Ennahdha (Album Photos)
La crise du pouvoir est celle de l'alliance mal étudiée entre Nidaa et Ennahdha estime Mustapha Ben Jaafar (Album Photos)
Les fléchettes de Mustapha Ben Jaafar à Caïd Essebsi, Ennahdha, le gouvernement et les médias (Album Photos)



 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
7 Commentaires
Les Commentaires
ridha - 10-09-2017 15:22

J’ai l'impression qu'on se focalise un peu trop sur les choses négatives, alors qu'à côté de ça il y a beaucoup de personnes qui réinventent la société et proposent d'autres choses. Et ces gens-là ne sont pas mis en lumière

Nebli - 10-09-2017 16:26

Pour une fois M B J dit vrai. A part la problème soulevé sur les instances constitutionnelles qui ne sont pas véritablement indépendantes, tous les autres problèmes et les critiques adressées aux divers acteurs politiques sont justifiés et pertinents. La question qui s'impose pourquoi il n'en a pas tenu compte lors de sa présidence de l'Assemblée constituante?

omar - 12-09-2017 11:23

je pense que grâce à ennahdha, la democratie est en securite . je felicite ennadha pour la choix de l'alliance avec nida . c'est une decision rationnelle de la part de M.ghanouchi. l'interet du pays est avant tout

Kassandra - 12-09-2017 17:12

Chaque politicien a le droit de s'exprimer en démocratie. Donc pour ceux qui essaient de manipuler les propos de Ben Jaafer , c'est son droit le plus indiscutable de donner son avis concernant la scène politique tunisienne. Surtout qu'il était absent pendant une très longue période. Personnellement , je lui reproche de focaliser sur les points négatifs alors qu'il y a beaucoup de choses positifs à garder en tête.

hane - 13-09-2017 14:57

Quelque soit le sujet ils essaient de mettre Ennahdha au milieu et de l'attaquer sans avoir même un seul argument.

Bilel - 13-09-2017 15:30

Peut si Ben Jaafer n'aime pas l'alliance Nidaa - Ennahdha mais personne ne peut nier que c'est une nécessité politique.

TOUAGUINE BEN ALI - 03-10-2017 14:08

Mostepha Ben Djaafar un homme qui avait inscrit son nom dans l'histoire Tunisien ;il avait crée un climat favorable pour les élections présidentiels( après ladite révolution). Mostepha Ben Djaafar qui avait cohabité entre la médecine et la politique mais il était victime de la raison de la démocratie dans un majorité qui choisi pas le candidat selon ses capacités d’aptitudes dans le domaine de gouvernance ;mais selon d'autres critères difficilement à expliquer et surtout lorceque nous sommes dans pays du tiers monde .

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.