News - 11.08.2017

Said El Aidi : Mettre fin au régime des partis...mon vœu est que BCE y parvienne avant la fin de son mandat

Said El Aidi

Quelles sont les principales réalisations que le président Béji Caïd Essebsi doit accomplir d’ici à la fin de son mandat en décembre 2019 ? C’est la question que Leaders a posée dans son numéro d'Août à des acteurs politiques de premier plan: Rached Ghannouchi, Habib Essid, Mustapha Ben Jaafar, Yassine Brahim, Said El Aidi, Ouided Bouchamaoui, Yadh Ben Achour et Fadhel Moussa. 

La réponse de Saïd El Aïdi, ancien ministreprésident du parti Beni Watani
1 - Le premier accomplissement est relatif à la cohésion nationale et à la confiance. Confiance qui n’est pas une imprécation ou un vœu pieux, mais le moteur de toute société libre. La loi de réconciliation, supposée instaurer cette confiance, est aujourd’hui mal comprise et mal acceptée principalement par notre jeunesse. 

Dans le même temps, la « campagne » contre la corruption est source de beaucoup de fantasmes. Les Tunisiens, et particulièrement les jeunes, doutent aujourd’hui de la classe politique et, plus généralement, de la classe publique. lls se disent que tout ce qui se trouve au-dessus d’elles est incapable et indigne de les gouverner. Il y a des raisons objectives à cela, et d’autres plus subjectives.

La situation macroéconomique du pays laisse entrevoir des années difficiles aussi bien sur le front de l’emploi que celui du pouvoir d’achat, et ce sentiment de défiance risque de s’en trouver accru. Il ne faudrait pas que cette situation aboutisse à une volonté de restauration d’un modèle qui nous a conduits à janvier 2011, ni à une dérive totalitaire toujours possible. Car, ne nous y trompons pas, si les difficultés se sont amplifiées depuis 2011, il faut chercher leurs racines dans la période antérieure ! La question est de savoir où se situe réellement la source de cette situation.

La Constitution de 2014 a placé notre pays non pas dans un régime présidentiel ou un régime parlementaire mais dans un régime des partis dans lequel les intérêts particuliers prédominent. Le président de la République, garant de la cohésion nationale et de la continuité de la transition démocratique, doit en tenir compte.

Une initiative pour moraliser la vie publique (partis et différentes institutions publiques), accompagnée d’un réajustement des pouvoirs, c’est-à-dire une réforme constitutionnelle, s’impose si nous ne voulons pas connaître des jours sombres.     

2 - Le président de la République a toujours affirmé, à juste titre, que les affaires libyennes étaient intimement liées aux affaires intérieures tunisiennes et réciproquement. Il doit user de toute son expérience et de tout son poids sur la scène régionale et internationale pour entreprendre une initiative de réconciliation et de paix dans la région. Voilà le deuxième accomplissement, pas facile il est vrai mais que l’histoire retiendra. Elle ouvrira la voie, pour la génération future, à une plus véritable intégration régionale, source de stabilité, de développement et de croissance.

Lire aussi

 سعيد العايدي : كلّ تقاعس عن مراجعة الدستور قد تكون عواقبه وخيمة إلى أبعد الحدود

A mi-mandat, BCE se livre à Leaders
Ce que les hommes politiques attendent de BCE d’ici à fin 2019
Caïd Essebsi à Leaders : pourquoi je tiens à la loi sur la réconciliation «administrative»
BCE commente la crise de Nidaa Tounès : les solutions ne manquent pas
BCE à Leaders : il n'y a pas d'alternative au pacte de Carthage
Leaders: BCE candidat à sa propre succession en 2019?

Caïd Essebsi et Ennahdha: «nous sommes en contact régulier»

Exclusif : Caïd Essebsi scandalisé par les propos de l'ex président provisoire

Béji Caïd Essebsi : Youssef Chahed a tout mon appui

Qu'attendez-vous de BCE d'ici à fin 2019 : la réponse de Habib Essid
Qu'attendez-vous de BCE d'ici à fin 2019 ? La réponse de Rached Ghannouchi

Qu'attendez-vous de BCE d'ici à fin 2019 : la réponse de Mustapha Ben Jaafar

Yassine Brahim (Afek) : Le renouvellement du personnel politique doit être accentué dans la deuxième partie du quinquennat de BCE



 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
1 Commentaire
Les Commentaires
Abir Ghazouani - 26-08-2017 23:20

Intéressant .. La ségrégation impartiale des partis et Leurs adhérents .. protégés privilégiés ou sympathisants crée des fissures entre les masses citoyennes ,paralyse le développement et nourrit des oppositions gratuites dans omettre toutes sortes de blocages dans l toute tentative de réforme ..

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.