News - 11.08.2017

La fronde au sein d'Ennahdha : est-ce le syndrome de Nidaa qui ressurgit ?

mekki

Considéré comme un faucon d'Ennahdha, Abdellatif Mekki n'en était pas moins un fidèle parmi les fidèles de Rached Ghannouchi bien qu’il lui arrivait de se démarquer de la ligne officielle du mouvement tout en se gardant de toute critique visant le président du mouvement. Mais depuis quelque temps, Abdellatif  Mekki semble décidé à marquer plus nettement sa différence en se répandant en critiques parfois iconoclastes, sur le mode de fonctionnement du parti et notamment le leadership de Ghannouchi, l'alliance avec Nidaa Tounès et tout récemment, l’appel lancé par à Youssef Chahed à ne pas se représenter aux élections de 2019, qualifié d'erreur politique.

Avec Mohamed Ben Salem, Abdellatif Mekki, et à un degré moindre et Abdelhamid Jelassi, sommes-nous en présence de premier noyau de frondeurs au sein d'Ennahdha ? Cela peut être un bon signe. Paru monolithique, ce parti est en train de démocratiser. Ce qui ne peut que conforter la jeune démocratie tunisienne. Mais cette situation pourrait aussi impacter la cohésion du parti. L'exemple de Nidaa Tounès n'est pas loin.    

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.