News - 06.07.2017

Des artistes et des intellectuels tunisiens pour le maintien du spectacle de Michel Boujnah

Déclaration des artistes et des intellectuels tunisiens

Un spectacle de l’humoriste français d’origine tunisienne, Michel Boujneh figure au programme de la 53ème édition du Festival de Carthage. Il s’agit d’une action qui contribuera à donner un plus grand rayonnement à cet ancien festival culturel et à mieux faire connaître la Tunisie comme destination touristique et comme pays où la sécurité est assurée et qui a retrouvé sa santé.

Nous avons suivi le débat autour de cette question sur les réseaux sociaux et nous regrettons que la discussion relative à la programmation de ce spectacle ait pris un caractère passionné et   tendu point où certaines positions, et particulièrement celle prise par dans un communiqué de L’UGTT, sont favorables à l’annulation du spectacle programmé pour le 19 juillet prochain au Musée archéologique de Carthage.
Il nous importe, comme intellectuels et artistes, de réitérer que l’UGTT est une demeure en partage et qu’elle constitue l’une des composantes de notre modernité tunisienne et de notre identité plurielle. L’UGTT, en raison de son patrimoine, de par son rôle majeur dans le maintien de la paix sociale et dans le parrainage du Dialogue national, est la fierté de toutes les Tunisiens, ceux qui font partie de ses rangs et les simples citoyens.  Notre UGTT a le droit de prendre position contre l’invitation adressée à Boujneh ou à quelqu’un d’autre mais nous refusons de voir l’organisation qui a mérité, comme récipiendaire du Prix Nobel de la paix, le respect  du monde entier, exiger des autorités culturelles d’annuler un spectacle artistique ou  d’interdire à un artiste de présenter ses représentations devant le public qui a choisi consciemment d’aller à sa rencontre parce que le principe en matière de culture et d’art est d’accepter la pluralité des goûts et des opinions et de ne pas imposer une opinion aux dépens des autres opinions.
Nous appelons tous les partis politiques et toutes les composantes de la société civile et, à leur tête l’UGTT, à privilégier l’intérêt national, à veiller constamment à hisser le drapeau tunisien, à éviter toute instrumentalisation de la création artistique. Il est nécessaire de traiter ce problème imprévu en portant haut l’étendard de la liberté de pensée et de la diversité, considérée comme l’un des acquis fondamentaux de notre révolution, en servant l’intérêt de la Tunisie, en participant à son plus grand rayonnement à l’intérieur et à l’extérieur et en renforçant le rôle qu’elle joue dans les instances internationales au service des causes justes et, à leur tête, la cause du peuple palestinien et son droit à l’établissement d’un état national indépendant.

Liste des premiers signataires

  • Hamadi Rdissi (universitaire)
  • Habib Kazdaghli(universitaire)
  • Noureddine Kridis(universitaire)
  • Abderrazak Sayadi(universitaire)
  • Jalel Gharbi(universitaire)
  • Abdelwahed Abassi (médecin)
  • Khedija Ben Zakour (enseignante)
  • Najet Abassi (enseignante)
  • Ridha Sehili (universitaire)
  • Samia Kassab Charfi(universitaire)
  • Habib Ben Younes(universitaire)
  • Khedija Arfaoui(universitaire)
  • Kamel Labidi (journaliste, activiste de la société civile)
  • Nihel ben Amar (universitaire)
  • Mounir Charfi (médecin)
  • Rabaa Ben Achour Abdelkéfi (universitaire)
  • Abdelhamid Larguéche (universitaire)
  • Habib Mellakh(universitaire)
  • Dalenda Larguéche (universitaire)
  • Amel Grami (universitaire)
  • GLeyia Maatallah (universitaire)
  • Khedija ben hassine(universitaire)
  • Raja Ben Slama(universitaire)
  • Emna Jeblaoui (universitaire)
  • Fathi Ben Slama (universitaire)
  • Rafik Ben Amor (pharmacien- Toulouse)
  • Mounir Charfi (journaliste)
  • Nejib Garafi (activiste de la société civile)
  • Mohamed Ali Mankaï (homme politique et homme d’affaires)
  • Abdesselem Mahmoud (universitaire)
  • Hichem Skik (universitaire)
  • Jouda Bakir (documentaliste)
  • Neji Marzouk (militant des droits de l’homme et éditeur)
  • Saloua Guiga (enseignante)
  • Fawzi Mellah
  • Bechir Guerbouj  (universitaire )
  • Mohamed Agina  (universitaire )
  • Moncef Guellaty  (éditeur )
  • Selma Hajri  (Endocrinologue )
  • Henda Gafsi  (Urbaniste )
  • Hédi JEMIAI  (Statisticien-Démographe )
  • Soraya Fersi  (Interprète )
  • Mohieddine Temimi (Nouvel Atmosphère Prod ).
  • Mohamed BEN CHEIKH.

     


 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
19 Commentaires
Les Commentaires
hatem ben miled - 06-07-2017 16:15

je souscrit à cet appel et je signe des deux mains

nahum maya - 06-07-2017 17:00

Quelle tristesse de voir mon pays natal se comporter ainsi avec l 'un de ses enfants qui le defend le plus! Ingratitude, ignorance, idéologie mortifère. Tunisiens réveillez vous!

ben Abdesselem - 06-07-2017 19:20

Ce ne sont pas les obscurantistes , les ignorants et les extrémistes qui vont faire la loi en Tunisie. Il faut leur prouver qu'ils sont minoritaires sans espérer qu'ils acceptent le jeu démocratique.

mohamed khenissi - 06-07-2017 20:02

J'approuve et je signe

Dr JC Soufir (UGET 1957-68) - 06-07-2017 20:25

je signe pour la défense des Palestiniens et pour l'amour de mon pays, la Tunisie

Nezih Belhaj - 06-07-2017 20:43

J'aimerai ajouter ma signature SVP: Nezih Belhaj (Scientifique R&D)

Borsali Noura - 06-07-2017 21:20

Merci de corriger le titre de votre article. Des universitaires et qqs autres professions ont signé la pétition. Mais il n'y a aucun nom d'aucun artiste dans la liste des signataires que vous avez publiée

mohamed mokhtar BLAIECH - 06-07-2017 22:21

chacun est libre de son avis, sauf que Moi je n'ai pas ENTENDU Michel Boujneh condamner les destructions, spoliations, meurtres "ciblés" ou non, l'assassinat du petit Mohamed EDDORRA, le démantèlement et le vol de panneaux solaires pour extraire l'eau offerts par la Hollande aux paletiniens. je l'ai par contre entendu Justifier les actions d'Israel. Pour celà j'appelle au boycott et je suis vraiment peiné que beaucoup parmi les signataires confondent liberté d'opinions et soutien à une puissance occupante pratiquant l'apartheid, sous couvert d'actions culturelles. Rappelez vous, Myriam Makeba, elle, dénonçait ce qui se passait dans son pays. le jour où Boujnah fera comme elle, je l'inviterai chez moi

Shll - 07-07-2017 03:58

Il y a toujours quelqu'un pour parler du conflit en Palestine.. oui il a pas defendu le petit Mohamed .. etc ect ... et vous vous avez fait quoi? Les dirigeants Arabes ont fait quoi ? RIEN . Laissez Boujnah venir et cest tout.

Mahdi Ubayd - 07-07-2017 07:13

Depuis le changement de son chef, l'UGTT est en train de se mélenchonniser, c'est-à-dire qu'elle est en train de se se transformer en machine à lancer des anathèmes et le dernier défenseur de l'immobilisme social et mental. C'est bien plus facile de s'attaquer à Michel Boujenah - un Tunisien, n'en déplaise à ceux qui ont la mémoire courte -, défenseur de la Tunisie bien plus efficace que l'UGTT, que de critiquer les Séoud ou Erdogan qui eux font ami-ami avec Netanyahou en toute tranquillité et au dépens des Palestiniens. Pour incitation à la haine entre Tunisiens, le prix Nobel devrait être retiré à L'UGTT (pourquoi pas une plainte au Comité du Nobel, tiens). Elle devrait s'occuper d'aider le pays à sortir du marasme en appelant les Tunisiens à se retrousser les manches au lieu de se mêler de sujets pour lesquels ses dirigeants actuels n'ont aucune compétence. Triste fin pour ce dinosaure du XXe s., appelé à disparaître en raison de l'incompétence de ses dirigeants.

Ali Mezghani - 07-07-2017 07:13

Je signe le texte

ayoub - 07-07-2017 08:55

...et blalblabla...et blablabla...pourquoi prendre autant de gants avec l'UGTT qui ne cherche qu'à semer le chaos et la division...

Monder CHADI - 10-07-2017 18:28

La Culture n'a pas de religion, n'est pas Raciste, c'est une preuve de tolérance et d'ouverture d'esprit. NON A L’OBSCURANTISME Ce que certains font semblant d'ignorer c'est qu'il y a des accords entre Israël et les Pays Arabes, particulièrement l' OLP Au Festival du Rire à Marrakech on y trouve tous les humoristes sans discriminations religieuses . Enfin Ceux qui soutiennent la cause palestinienne allez combattre avec eux ils vont bien vous accueillir, Ici c'est TUNIS

Abdo Maalaoui - 11-07-2017 07:51

Je ne comprends pas, on accuse Miche Boujenah de quoi ? Je suis fière de lui qu'il soit tunisien, français, israélien et juif et je suis certain qu'il est fière de moi que je sois tunisien, canadien et musulman... Michel Boujenah est un artiste de calibre international, c'est une fierté pour nous Tunisiens juifs, musulmans et ceux qui sont d'autres croyances ... On parle d'art et de culture, pourquoi on essaye tjrs de sortir les éléments pour nous diviser ... Michel Boujenah n'a rien à prouver de son amour envers la Tunisie... Alors de grâce, fermer vos gueules et y aller acheter vos billes et prenez le temps de le voir sur scène et après vous jugerez sa créativité ... Abdo Maalaoui, tuniso-canadien, universitaire et industriel. Je soutiens la pétition et je revendique mon droit constitutionnel de voir les artistes que j'aime ... Oui c'est un droit constitutionnel et si le Festival ou le Ministère annuleront, je portera plainte devant les tribunaux et j'organiserai un RECOURS COLLECTIF ... C'est assez .. non au retour de la dictature ... Vive la Culture ...

MAAREK Albert Professeur , Historien - 11-07-2017 11:05

le message des artistes et intellectuels tunisiens tunisiens est bien équilibré en faisant ressortir les conditions liées au rayonnement de la Tunisie et les droits à la diversité et à la différence qu'implique l'adhésion à la démocratie Je m'implique donc en tant que signataire supplémentaire

Neji - 11-07-2017 19:16

Je veux exprimer une seule chose a l´adresse de l´U.G.T.T, elle nous déshonnore, je ne dirais pas plus, car elle doit etre fière d´un compatriote Tunisien comme Si Boujnah, et le pire , elle a obtenu le prix Nobel de la paix, vraiment leur comportement est honteux.

Phedra Mizouni - 18-07-2017 12:15

Je signe des deux mains la pétition pour la venue de Michel Boujenah. Il est Tunisien et nul ne saurait l'empêcher de revenir autant qu'il veut sur sa terre natale. Il a le soutien, l'amour et la sympathie de tous les tunisiens ''normaux'' qui savent faire la différence entre un juif et un sioniste car Michel est un Tunisien de confession juive. Musulmans, juifs, chrétiens vivaient en parfaite harmonie en Tunisie. Pourquoi créer tant de sensibilités entre nous ? Michel a prouvé son amour et son immense attachement à la Tunisie à maintes reprises. Il le clame fort et haut sur tous les plateaux de TV Français. Voulez-vous une plus grande preuve d'amour? L'avez-vous entendu implorer les grandes puissances de ce monder pour aider la Tunisie économiquement, faire la publicité pour le retour des touristes Français, chanter les louanges de notre huile d'olive? Mais à en croire qu'il y a des gens qui ont des boules de quies qui bouchent leurs oreilles et des masques devant leurs yeux, ainsi, ni vu, ni entendu, ni connu. Et il n'y a que leurs idées et leurs jugements arrêtées qui priment. Michel tu fais bien de ne pas céder à une bande d'ignorants. La Tunisie et les Tunisien(e)s t'aiment. Et on t'attend fort nombreux. Marhba bik.

salah zeghidi - 20-07-2017 14:06

j'approuve et je signe sans réserve, et je demande que mon nom soit ajouté à la liste des signataires....en tant qu'ancien dirigeant syndicaliste UGTT , je me démarque totalement de la position inadmissible prise par le BE de l'ugtt et appelant à l'interdiction du spectacle de Boujnah...il est malheureux de voir que l'influence des nationalistes arabes sur les décisions de la direction de l'UGTT se confirme à l'occasion de cet évènement , ce qui n'a rien à voir avec ce que quelqu'un , qui ne connait à l'évidence rien de L'Ugtt , a présenté comme une "mélenchonisation" de L'UGTT !!!.....Par ailleurs , il est vraiment regrettable , que des artistes connus ne figurent pas sur la liste des signataires : je pense à Taoufik Jebali , Jelila Baccar, Nouri Bouzid , Jaziri et bien d'autres !!!!

El-Mokrani - 22-07-2017 20:48

Loin de l'extremisme ;bannir l'obscurantisme ,la question qui doit se poser aujourd'hui en Tunisie et dans le Monde Arabe que represente le SIONISME à ces citoyens Tunisiens de culte juif ,ces juifs nes en Tunisie,ils veulent et aiment se definir ainsi,pour un observateur qui constate le developpement du sionisme et l'aide à cette ideologie par la collecte des fonds pour ne citer de ce quartier Tunisien -Parisien Belleville -Paris ou nos compatriotes se cotoient Jerbiens,jerbiens juifs ou les restaurants portent à l'entree l'Etoile de David et des tires -lires pour collecter desfonds pour l'Armee du Tsahel .Ces Tunisiens porteurs d' un TRiple passeport :"" leTunisien pour ceder le passage à l'Aeroport de Carthage ""Francais par la loi , Cremieux qui oblige le Ministre de l'Interieur d'offrir le passeport Francais aux juifs de Tunisie et aux pieds noirs d'Algerie,les Rabbins qui prechent au sein de la communaute Tuniso-Francaise le symbole de Moise et du King David de la terre promise attend ses enfants (((l'affront de Sharon au President Chirac pour faire rappatrier l'ALYA,sur le meme ton Natenyahou lance un appel aux enfants d'Israel installes en France de rentrer chez eux))) La polymique s'etait deja posee par Bouteflika en 2000 lorsqu'il invita le soldat de l'IDF Enrico à visiter son pays Natal,les 1ers Algeriens a contester les constentinois avaient refuse de recevoir celui qui collecta des fonds pour son Armee ,l'Armee du Tsahel qui a vaincu les Armees Arabes en 1967.Le Chanteur Enrico continu à nos jours d'etre un fidel soldat pour l'entite Sioniste ,il est meme promu au grade de lieutenant Brigardier Boujnah a toujours evoque la tolerance ,il est sur ses gardes devant un peuple qui porte le dilemme de ses freres Palestiniens ,il garde sans doute le discrours du President Bourguiba en memoire lorsqu'il avait insiste sur le droit du citoyennete à tout les Tunisiens et que le pere de la Tunisie refusa chez lui le statut des minorites et le droit des minorites que les juifs commencaient sans doute a evoquer. pour preparer leurs departs depuis 1957 en ISRAEL,la 2 eme vague des departs vers Israel via la France fut en 1967 apres la guerre ,d'autres juifs nes en Tunisie avaient recu l'ordre de se diriger vers l'Algerie (((parmi ceux la les deux fondateurs du groupe Carrefour)))) Boujneh n'a jamais nie sa contribution au fond sioniste que les reseaux de l'IDF en France entretien grace au consistoire des Rabbins de france ,selon le comedien sur 3 spectacles ,il offre le gain des 2 spectacles au fond Sioniste. Ces ''Tunisiens' n'ont jamais porte une aide economique à la Tunisie qui a connue des Embargos à cause de sa politique Nationaliste et à ses positions Palestiniennes ,Irakiennes ,Algeriennes pendannt la decennie noire

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.