News - 26.01.2017

Le Général Habib Ammar livre son témoignage sur la nuit du 7 novembre 1987 : Bonnes feuilles

Habib Ammar

Sous le titre « Parcours d’un soldat : entre le devoir et l’espoir », avec un sous-titre « 7 novembre 1987 : éclairage sur les évènements, les mémoires du général Habib Ammar ne manquent pas d’intérêt. On y trouve, comme le mentionne Kamel Morjane dans la préface « la justification et l’explication de l’action du 7 novembre, l’auteur, en tant qu’acteur principal, présente une version détaillée, le plan et les raisons à l’origine du ‘’changement’’ porteur d’un rêve mais qui a connu des dérives et des insuffisances qui ont été à l’origine de la révolution. »

Le général Ammar, revient sur son enfance (orphelin du père à l’âge de neuf ans), sa formation en France, aux Etats-Unis et en Italie, sa carrière militaire, ses missions au Congo, en Angola et en Jordanie et sa mission à la tête de la Garde nationale. Nommé ministre de l’Intérieur, le 7 novembre 1987, il détaille les conditions de son limogeage et mise en résidence surveillée, puis son « éloignement » en tant qu’ambassadeur à Vienne où il restera en poste pendant sept ans. Entre traversées de désert successives, il sera désigné ministre des Télécommunications, président du Comité d’Organisation des Jeux Méditerranéens Tunis 2001n puis du Sommet mondial sur la Société de l’Information, SMSI 2005. Ce retour sur ce parcours restitue surtout le fonctionnement d’un système, les intrigues au plus haut du pouvoir et la conduite de certaines grandes opérations.

Parcours d’un soldat : entre le devoir et l’espoir

Du Général Habib Ammar

Editions Simpact, janvier 2017, 198 pages

 

Bonnes feuilles

 
Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.