News - 18.02.2015

Conseil des ministres : Le terrorisme, la Libye, les projets de loi prioritaires et des nominations

Conseil des ministres : Le terrorisme, la Libye, les projets de loi prioritaires et des nominations

« Le lâche assassinat de nos vaillants Gardes nationaux ne restera pas impuni. Nous pourchasseront ses auteurs criminels jusqu’au bout. Nous sommes en guerre contre le terrorisme, une guerre qui exige une union sacrée. Tout éparpillement des efforts des forces armées et sécuritaires ne pourra que profiter aux ennemis de la Tunisie et nous devons compter sur le soutien effectif de tous les Tunisiens et leur esprit patriotique ». Le visage fermé, le ton grave, Habib Essid exprimait, ce mercredi matin à l’issue de la première réunion du Conseil des ministres à Carthage, condamnation, indignation et détermination. 

Présentant les condoléances aux familles des martyrs et rendant hommage à l’armée nationale et les forces de sécurité intérieure, le chef du Gouvernement a réitéré l’engagement de poursuivre encore plus intensivement la lutte contre le terrorisme. Deux heures durant, le Conseil des ministres avait écouté des communications présentées par les ministres de la Défense nationale, Ferhat Horchani et de l’Intérieur, Mohamed Nejem Gharssali, sur l’attaque mardi soir contre des agents de la Garde nationale à Boulaaba, près de Kasserine et la situation sécuritaire générale dans le pays. De son côté, le ministre des Affaires étrangères, taieb Baccouche devait dresser un tableau de la situation en Libye et de ses retombées internationales.
 
« La Tunisie s’oppose à toute intervention étrangère en Libye, privilégiant comme elle l’a toujours prôné, la solution politique, observant une égale distance vis-à-vis des parties libyennes concernées », a affirmé Essid. « Pour nous prémunir contre tout impact sur notre territoire, a-t-il ajouté, nous avons renforcé notre dispositif militaire et sécuritaire sur les frontières et sur l’ensemble du pays ».
 
La position tunisienne rejoint celle de l’Algérie et de plusieurs pays occidentaux comme les Etats-Unis, la France, l’Allemagne, la Grande Bretagne, l'Italie ou l'Espagne qui ont souligné dans une déclaration commune la nécessité de travailler à une « solution politique du conflit » en Libye. Face à ces réticences, le groupe arabe à l'ONU devait présenter ce mercredi un projet de résolution demandant la levée des restrictions sur les armes pour le gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale, mais ne fait aucune mention d’une possible intervention militaire
 
Dans le deuxième volet de ses délibérations, le conseil a adopté une série de projets de loi relatifs à l’exonération des ressortissants maghrébins de la taxe de sortie, la révision des seuils
Pour les abattements fiscaux consentis en faveur des Tunisiens à faibles revenus, des financements extérieurs profitant au système éducatif, au développement agricole intégré dans la région de Gabès, à la réhabilitation de quartiers populaires et à l’importation du pétrole brut à raffiner. 
 
Il a également autorisé la mise en vente de l’appareil présidentiel l’Airbus A340, immobilisé en France mais reporté à un prochain conseil, l’examen de celle d'un autre avion  présidentiel, un Boeing 737.
 
Le Conseil des ministres a été, en outre, informé d’une série de nominations au cabinet du chef de gouvernement, dans les cabinets ministériels, la haute administration et à la tête d’entreprises publiques. Le communiqué final n’a pas apporté de précisions à ce sujet.
 
Lire aussi
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Tags : habib-essid  
Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.