News - 30.01.2015

Caïd Essebsi à Addis Abeba : Le danger imminent du terrorisme nous guette tous et aucun pays n'est à l'abri

« La guerre nous a unis dans le passé dans notre lutte contre le colonialisme, elle nous unit aujourd'hui plus que jamais dans la lutte contre le terrorisme » a affirmé Béji Caïd Essebsi devant les chefs d’Etat réunis en sommet de l’Union africaine, vendredi matin à Addis Abeba. Réservant à ce grand rendez-vous continental annuel, sa première sortie à l’étranger depuis son élection à la présidence, il a voulu marquer « la fierté de la Tunisie de son appartenance africaine et sa détermination à reprendre sa place, restaurer son prestige et l'éclat de ses liens historiques avec les pays du continent politiquement, économiquement et culturellement ».

Deux thèmes majeurs ont ponctué son discours prononcé devant une audience fournie dans le nouveau centre de congrès de l’UA : le terrorisme et la situation en Libye. « Notre continent mène aujourd'hui une guerre contre les organisations terroristes qui se cachent derrière la religion, a-t-il souligné. Nous sommes invités aujourd'hui à serrer les rangs de nos forces nationales à l'intérieur de nos pays et nous activer régionalement et internationalement dans une approche solidaire et ferme (...). Tout en exprimant notre solidarité avec tous les pays ciblés par le phénomène terroriste, nous estimons que la défaite de ce fléau transnational est la responsabilité de tous les pays du monde. Le danger imminent guette tout le monde et aucun pays n'est à l'abri ».
 
Au sujet de la Libye, il a déclaré : « La consolidation des fondements de l'action commune et l'intensification de la concertation sont indispensables pour briser le cycle de la violence vécue par certains pays du continent comme la Libye, pays frère, avec qui, nous partageons joie et tristesse. La sécurité de la Libye n'est pas seulement la sécurité de la Tunisie, elle est aussi, celle de toute la région ». Et d’ajouter : « Nous encourageons tous les efforts bienveillants pour trouver une solution politique à la crise en Libye, pays frère, et nous espérons que les frères libyens parviennent, à travers un dialogue national global et consensuel, à mettre fin à la crise par des moyens politiques et à assurer la sécurité et la stabilité dans leur pays. Nous sommes totalement disposés à encourager nos frères Libyens à poursuivre l'option de la réconciliation et la compréhension comme moyen pour résoudre la crise actuelle ».
 
Lire aussi
 
 
Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
1 Commentaire
Les Commentaires
Ayoub, Abderrahman - 02-02-2015 09:02

Es-Sebsi doit plutôt dire au lieu de :« La guerre nous a unis dans le passé dans notre lutte contre le colonialisme, elle nous unit aujourd'hui plus que jamais dans la lutte contre le terrorisme », "la guerre contre le colonialisme a unis la plupart d'entre nous par le passé dans notre contre le colonialisme, nous devons nous unir aujourd'hui contre toute forme de terrorisme, sans aucune exception ".

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.