News - 17.07.2013

Disparition: Naïdé Ferchiou, une grande figure de l'archéologie tunisienne

 Une grande tunisienne, Naïdé Ferchiou, nous a quittés il y a une semaine, très discrètement comme elle avait toujours vécu après une vie entièrement dédiée à l’art antique tunisien. Avec  détermination et et souvent sans grands moyens , elle avait sillonné le pays en long et en large, procédant à d'innombrables fouilles.

Elle avait un savoir unique en matière de décor architectonique d’époque romaine en  Tunisie auquel elle avait consacré de nombreuses publications scientifiques  de très haut niveau.  On lui doit  notamment un ouvrage très érudit  intitulé « Le chant des nymphes: les aqueducs et les temples des eaux de Zaghouan à Carthage».

Tags : Na   Tunisie  
Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
5 Commentaires
Les Commentaires
Mohamed Arbi Nsiri - 17-07-2013 16:50

Pr. Naïdé Ferchiou était (et restera) une grande figure dans le paysage historiographique tunisien. De son vivant, nous avons apprécié durant des années ses hautes qualités humaines et scientifiques, ses compétences d’analyses, son savoir-faire et son attachement pour l'archéologie. En un mot, elle était un grand symbole. Qu'elle repose en paix

mhamed Hassine Fantar - 17-07-2013 19:48

Avec le départ de Naïdé Ferchiou, La Tunisie mérite les condoléances de toutes les écoles de l'archéologie méditerranéenne.Les archéologues et les historiens de l'Antiquité phénicienne, punique et romaine doivent beaucoup et resteront à jamais redevables à Naïdé qui fut une vestale vénérée au sein de notre Institut d'archéologie et d'arts, l'actuel Institut National du Patrimoine.Au cours de ma longue carrière à L'Institut que Bourguiba avait fondé dans l'espoir que la Tunisie renoue avec toute son histoire et avec tout son patrimoine méditerranéen, j'ai eu plus d'une fois l'insigne privilège de parler nos problèmes histoire et archéologie avec l'éminente et très modeste Naïdé Ferchiou. Voilà une perte irréparable! Espérons que la jeune génération actuellent de l'INP sera en mesure de profiter de son apport.Na¨dé rester toujours présente dans nos coeurs

torchani monir - 17-07-2013 20:22

c'était celle qui m'a formé en matière de l'architecture romaine en Tunisie. dort en paix Mme. Ferchiou

Véronique Blanc-Bijon - 18-07-2013 23:24

Mademoiselle Naidè Ferchiou vient de nous quitter. Archéologue, elle a été durant de longues années LA spécialiste de l'architecture antique de la Tunisie, exhumant et publiant nombre de monuments, formant des générations de jeunes chercheurs, apportant sa pierre à l'édification de la recherche tunisienne en archéologie au sein de l'Institut national du Patrimoine, anciennement l'Institut national d'Archéologie et d'Art. Membre du Deutsch Institut, chercheur associé à l'Institut de recherche sur l'architecture antique (CNRS), ses publications scientifiques montrent le talent de Naidè Ferchiou pour restituer les vestiges antiques. Ses nombreux travaux garderont le témoignage d'un chercheur exigeant avec les autres comme avec elle-même. Sachant la nécessité de s'adresser à tous les publics, elle a offert également des ouvrages de vulgarisation qui resteront en mémoire de tous. Merci Naidè.

Danielle Porte - 26-07-2013 22:00

J'apprends avec consternation la mort de ma grande amie Naïdé, connue grâce à une passion commune pour Richard Strauss, voilà trente-cinq ans, et que j'attendais cet été, lors de sa visite annuelle à Grenoble, pour parler avec elle, encore et toujours, des vestiges d'Alésia, dans le Jura. Elle ne pourra donc jamais les voir et me donner son avis autrement que sur photo... C'est une grande perte pour nous, à plusieurs degrés, et, affectivement, pour moi. Sit tibi terra leuis...

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.