News - 03.01.2013

Le double hommage de Bouteflika à 11 personnalités tunisiennes

Marquant la célébration du 50ème anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, le président Abdelaziz Bouteflika a tenu rendre un double hommage à onze personnalités tunisiennes dont certains à titre posthume, en leur octroyant une médaille souvenir. Un hommage pour « leur contribution à la libération de la Tunisie et la construction d’un état moderne et hommage à leur soutien à la révolution algérienne». Il s’agit de Salah Ben Youssef, Hassine Triki, Ahmed Tlili, Foued Mebazaa, Béji Caïd Essebsi, Hédi Baccouche, Ahmed Mestiri, Chedli Klibi, Driss Guiga, Mustapha Filali et Ahmed Ben Salah.

Lors de la cérémonie de remise de la médaille, tenue jeudi après-midi à l’ambassade d’Algérie à Tunis, l’ambassadeur d’Algérie, Abdelkader Hajjar, lui-même moujahid du FLN, a longuement rappelé les liens de sang entre les deux pays et l’appui total apporté par les Tunisiens à leurs frères algériens. « Nos deux pays si fortement liés, a-t-il souligné, aspirent aujourd’hui à un avenir prometteur, une solidarité indéfectible, une coordination totale et une collaboration fructueuse dans tous les domaines politiques, diplomatiques, économiques, commerciaux et sécuritaires, dans l’intérêt bien compris des deux peuples ».

Très émue par cet hommage, la veuve de Salah Ben Youssef était accompagnée à cette cérémonie par deux de ses enfants, alors qu’Omar Triki et Ridha Tlili ont reçu chacun la médaille décernée à titre posthume à leurs pères. L’ancien président de la République par intérim, Foued Mebazaa, ne se trouvant pas en Tunisie, s’est fait excusé tout comme Ahmed Mestiri.

Pour leur part, Caïd Essebsi, Baccouche, Klibi, Guiga, Filali et Ben Salah, n’ont pas manqué de déclarer combien ils sont sensibles à ce geste qui leur rappelle des souvenirs indélébiles de la lutte commune contre l’occupation, et l'intense coopération entre les deux pays après les indépendances. «Ce sont effectivement ces valeurs de fraternité agissante que le président Bouteflika a tenu à rappeler à travers cette distinction décernée à des figures tunisiennes historiques qui, en fait, comme l’a souligné l’Ambassadeur Hajjar, « consacre l’ensemble du peuple tunisien ».


 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
14 Commentaires
Les Commentaires
ourwa - 04-01-2013 03:53

Un beau pavé jeté dans le marigot d'Ennahdha par l'Etat algérien !Ce geste, bien qu'enrobé du discours convenu de "communauté de lutte contre le colonisateur etc..." paraît comme une fin de non recevoir des choix théocratiques et liberticides d'Ennahdha de la part d'un pays qui sort à peine d'une décennie de terrorisme islamiste...et qui doit faire face plus efficacement aux infiltrations d'AQMI dans son territoire , ainsi qu'en Tunisie...

Rafaat Mrad Dali - 04-01-2013 09:01

La révolution pour la libération de l’Algérie : c’est à Habib Bourguiba qu’il faut rendre un hommage posthume Une cérémonie a été organisée jeudi après « janvier 2013 au siège de l’ambassade algérienne à Tunis au cours de laquelle 11 personnalités tunisiennes ont été honorées pour leur contribution à la révolution algérienne.. Tout en saluant les liens fraternels étroits qui unissent les deux pays ainsi que les relations de profonde estime qui unissent les peuples algériens et tunisiens, il aurait été plus judicieux de la part de son Excellence Abdelkader Hajjar, ambassadeur de la république d’Algérie, d’honorer à titre posthume le seul grand artisan du soutien à la révolution algérienne qu’était feu Habib Bourguiba qui avait tenu à protéger par tous les moyens logistiques et matériels en sa possession et contre vents et marées, toutes les forces patriotes résistantes algériennes à l’intérieur du pays comme a l’extérieur. L’exemple du drame de Sakiet Sidi Youssef et son incidence internationale en est un des multiples exemples éloquents. De l’avis de tous les historiens, la contribution de la Tunisie à l’indépendance de l’Algérie sœur est un fait historique indéniable et reconnu. Cette volonté politique déterminée qui reflétait le sentiment de tous les tunisiens de l’époque, émanait à l’époque d’un homme, un révolutionnaire qui voulait faire de « l’indigène » un homme libre et digne. Au-delà des jugements de l’histoire et des erreurs le concernant, ce militant de la première heure, c’était Habib Bourguiba. Il me plait de le rappeler respectueusement à son Excellence Hajjar ainsi qu’à nos deux peuples sans préjuger des personnalités présentes à la cérémonie qui ont servi sous ses ordres. D'ores et déjà, nous saluons le Maghreb des peuples qui est une réalité vivante de nos jours en attendant l'intronisation effective du Maghreb politique.

Mhamed Hassine Fantar - 04-01-2013 09:05

Merci Leaders d'avoir bien voulu nous offrir l'opprtunité de vivre avec les récipiendaires de cette superbe médaille, symbole de la fraternité algéro-tunnisienne scellée par le sang maghrébin consenti par nos héros pour que Tunisie, l'Algérie et les autres pays du Maghreb vivent la liberté, la dignité et la démocratie.Espérons qu'avec l'année 2013, les partenaires du Grand Maghreb arabe redoublent d'effort pour transcender leurs différends conjoncturels et fonder les strctures solides et pérennes de leur unité tant attendue par les peuples.Ces Médailles décernées à ceux qui les ont méritées se présentent aussi comme une reconnaissance et une alerte contre l'amnésie.La Tunisie du Destour et de l'UGTT est toujours là et restera jamis pour rassembler pour garantir la liberté et construire la paix et la prospérité dans la démocratie.

Mohamed Najib Chabbi - 04-01-2013 09:34

LES OUBLIÉS SE SONT LES HÉROS DES MONTAGNES DE GAFSA ET DE SES ENVIRONS,CE SONT AUSSI CEUX DU KM5 À ALAGBA LÀ OU IL Y AVAIT LE CAMP DES COMBATTANTS ALGÉRIENS,LES TRAVAILLEURS DU TRAMWAY TUNIS/MANOUBA QUI TRANSPORTAIENT AU PÉRIL DE LEURS VIES DES ARMES POUR LES DISTRIBUER AUX COMBATTANTS EN QUOI GUIGA, ESSEBSSI, MBAZAA ONT-ILS PRIS PART À LA GUERRE CONTRE LE COLONIALISME ET SURTOUT AVEC LES FRÉRES ALGÉRIENS? BRAVO AUX ALGÉRIENS POUR CE GESTE QUI AIDERA CERTAINEMENT ENCORE PLUS LA FRATERNITÉ ET MÊME LA PARENTÉ ENTRE TUNISIENS ET ALGÉRIENS!

Ali ben Amor - 04-01-2013 10:14

Et Mohamed Masmoudi? A-t-on omis cette grande figure??

Abdelkrim - 04-01-2013 17:25

Commentaire sur l’article relatif à la décoration de 11 personnalités tunisiennes par l’Algérie. 1. Je ne suis pas historien, mais il me semble que les accords d'Évian ont été signés le 18 mars 1962 et l'Algérie a proclamé officiellement son indépendance le 3 juillet 1962 pour la fêter tous les 5 juillet et le 5 juillet 2012 était le 50ème anniversaire. Donc, première question : A quoi correspond la commémoration du 3 janvier 2013 ? A moins, qu'il ait fallu du temps pour fabriquer les médailles et que l'idée n'est venue que le 5 juillet dernier. ? 2. Parmi les 11 noms cités dans l'article, il y en a qui ne semblent pas avoir eu un rôle plus distingué dans la révolution algérienne que celui de la majorité des tunisiens. J'étais moi-même au lycée à l'époque de la guerre avec leurs camarades tunisiens. Je me rappelle surtout que l'un de mes parents avait activement aidé pendant plusieurs années les fellagas tunisiens et les combattants algériens, en les transportant d'un lieu à un autre souvent avec leurs armes, notamment vers la ligne de front et qu'il lui arrivait de les héberger chez lui pour leur éviter les rafles. Il en a récolté plusieurs attestations écrites des mains de certains combattants que nous gardons jusqu'à maintenant. A-t-il fait moins que certains noms de la liste de l'Ambassadeur d'Algérie ? Sinon, pourquoi n'honore-t-on pas les milliers de tunisiens anonymes qui ont soutenu la guerre d'indépendance de l'Algérie parfois au risque de leurs vies. Pourquoi n'honore-t-on pas les jeunes d'alors qui étaient aux Scouts de Tunisie, à l'Organisation du Croissant Rouge et autres organisations de jeunesse qui avaient participé au soutien de la Révolution Algérienne à la faveur de leur rêve d'Unité du Maghreb que l'Algérie indépendante s'est évertuée à empêcher ? 3. Le leader Bourguiba a été sans conteste le premier soutien diplomatique et militaire de la guerre d'indépendance de l'Algérie, comme d'ailleurs le sait le Président Bouteflika et n'en déplaise à Feu Ben Bella, à Boumédiène et aux faucons du FLN. Parmi les souvenirs que je garde encore, je me rappelle qu'une taxe de 10 millimes sur chaque paquet de cigarette a été instituée en 1958 ou 1957 au profit de l'Algérie, outre les aides de toutes sortes que Bourguiba ne manquait pas d’accorder discrètement aux combattants algériens, malgré la pauvreté de l’Etat tunisien. Tout cela est normalement matière pour les historiens qui, du reste, sont un peu paresseux à rappeler cette époque glorieuse aux deux peuples tunisien et algérien. Mais, puisque l'Etat algérien se mêle de l'écriture de l'histoire en organisant ce genre de kermesse pour les anciens, pourquoi n'honorent-ils pas Bourguiba, Hached et ceux qui ont réellement été actifs dans la guerre d’Algérie ? Comme les frères algériens sont férus de colloques et que les tunisiens s'y mettent maintenant, il est souhaitable que des réunions de scientifiques soient organisées pour se souvenir de tous les aspects de la coopération entre les peuples algérien et tunisien durant plusieurs décennies et qui ont heureusement réussi à réaliser la paix entre les deux pays qui n'était pas forcément entendue au dix-neuvième siècle, comme le reflétaient les relations entre les deux cours de Tunis et d'Alger dans les anciens temps.

ally oueslati - 04-01-2013 17:38

A part Salah Ben Youssef ; ces gens n'aurait rien fait s'il n'avait pas l'avait pas l'aval de Bourguiba . Donc ; c'est à lui qu'il faut destiner la deuxième médaille après SBY . Que les algériens ne. nous racontent pas des histoires . Par ce geste ; je comprends une ingérence dans la politique intérieure de la Tunisie . J'ai toujours dit que derrière Nidaa Tounes il y' a les algériens et les Français .Comme ; les américains, via l'Arabie Saoudite et le Quatar il y a les américains . Et nous peuples alors ! Il y a le peuple .

Melli - 04-01-2013 19:20

L Algerie a choisi son camp en Tunisie et ce n est pas nahdha

ALGERIENNES - 04-01-2013 21:46

Enfin, il était temps de reconnaitre le service rendu pendant la guerre de libération contre la France. La Tunisie et son peule se sont sacrifiés au maximum pour l'Algérie "C'EST UNE DETTE ENORME QUE L'ALGERIE DOIT AU PEUPLE TUNISIEN" A l'heure actuelle l'Algérie doit aider plus facilement nos frères et soeurs tunisiens qui sont dans une situation délicate dans tous les domaines. Je dis bien au peuple tunisien et non aux partis fantoches installés par le Qatar LES SAOUDES". Sans rentrer dans la vie politique tunisienne, le peuple tunisien est souverain mais la braise que sent le peuple tunisien frère, l'Algérien intègre la sent aussi........" Mr Sayah l'Algérie a prêté (5 MILLIARDS AU FMI ) elle peut faire un geste généreux en prêt éventuellement et don à nos frères et soeurs tunisiens. Aujourdhui, l'Algérie a débloqué (26 MILLIONS DE $) à Abbes le pro-sioniste, vous trouvez normal avec en prime une fiscalité prélevé par l'Etat hébreu sur cette somme? Et dire que chez nous y a des misérables -pauvres de ZARZIS jusqu'à Zouj begal, allons soyons sérieux et arrêtez le massacre avec ((( 235 milliards qui dorment dans les caisses occidentales )) Le peuple algérien ne connait même pas les mouvements de ces transactions,

REJEB SLAHEDDINE - 05-01-2013 11:58

l'ex-ministre tunisien des affaires étrangères: Monsieur Mohamed MASMOUDI ???????

Dr. Néjib BOURAOUI (Politologue) - 05-01-2013 12:12

Merci M. le Président Bouteflika! Personne ne peut nier votre courage et sacrifices durant les longues années de lutte contre les colons français! Et aujourd’hui, vous décorez des personnalités tunisiennes ayant vécu, comme vous, la période sombre du colonialisme et surtout les évènements sanglants de Sakiet Sidi Youssef, symbole de lutte mutuelle et de sacrifices partagés ! Bref, c’est un geste très amical envers la Tunisie sœur et voisine. Après la révolution du jasmin en Tunisie, les dirigeants algériens confirment leur bonne volonté de fervents défenseurs de l'Islam modéré ! Et ce n'est pas par hasard que l'Etat algérien est entrain de construire - dans les faubourgs d'Alger - la plus haute mosquée du monde (270 mètres !!) pour un montant faramineux de un milliard d'Euros (soit environ deux mille milliards de nos millimes...)!!! Dans ce même ordre d’idées, l'autre geste que la Tunisie postrévolutionnaire attendrait de nos frères algériens serait l'ouverture des frontières algériennes pour des échanges économiques et commerciaux plus généreux et plus fluides entre nos deux pays...! La Tunisie a besoin de l'Algérie pour un échange d’expériences avec ses hauts cadres performants, mais aussi en tant que grand marché gâtée par la manne des pétrodollars... ; et l'Algérie a besoin de la Tunisie pour échanger avec elle les bonnes expériences, surtout en matière d’habitat, de santé, de tourisme, d’agriculture, d’industries manufacturières, de développement des PME, etc… ! Je voudrais, dans ce contexte, citer la déclaration récente de M. Abdelouahab Rahim, président d’un groupe algérien, très présent dans l'immobilier: "Tout le pays est en construction. La croissance est subventionnée par l'Etat, mais il faut que les investisseurs privés prennent le relais..." ! Encore une fois, merci M. Le Président Bouteflika pour ce geste amical envers la Tunisie patiente, militante et révolutionnaire!

laouani Amor - 05-01-2013 13:44

parmis les oublies de cette ceremonie le Dr laouani Hamda qui a opere les resistants Algeriens dans des grottes et des caves jusqu'a l'epuisement alors qu'il etait chef de service de chirurgie a l'hopital de Souk l'khemis;actuellement Jendouba dans les annees 1958 ;1959.nous avons recu le president Bouteflika a deux reprises chez nous a Kairouan,lors du jumelage de Tlemcen et de Kairouan,nous avons encore la collection de disques de musique andalouse qu'il a offert a mon pere;par ailleurs Driss GUIGA et Ahmed Mestiri etaient des amis du docteur,j'ai voulu signaler cet oubli en memoire de mon pere

hedi sferi - 05-01-2013 16:44

Le geste de l'ambassade d'ALGERIE est à louer sans aucun doute mais le mal réside dans la manière avec laquelle la chaîne TV NESSMA a présenté l'évènement bien que je n'ai regardé que les titres.Le présentateur a indiqué que BCE a été honoré par mr l'ambassadeur d'ALGERIE. celuiqui écoute l'information pense que BCE était le seul à être honoré et cela s'appelle une désinformation. Quelle presse!

ally oueslati - 05-01-2013 18:27

je voulais dire dans mon commentaire : Comme Ennahda ; via l'arabie saoudite et le quatar , il y'a les américains .

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.