Exclusif

TV Ramadhan : ce que nous réservent Canal 7 et Canal 21

2009-08-06
6557 Visites
voir les 4 commentaires       Imprimer 

Premières à lever le voile (partiellement) sur leur programmation durant le Ramadhan, les deux chaines TV publiques tunisiennes en ont offert ce jeudi matin un avant-goût. L’objectif est, pour le moment, de convaincre les annonceurs et leurs agences de communication afin de sponsoriser les productions et programmer leurs spots TV. S’agissant d’une présentation marketing, elle ne porte que sur les productions propres à l’Etablissement de la Télévision Tunisienne. Les émissions acquises en prêtes à la diffusion, sous forme de bartering comme c’est le cas de Mektoob 2 (en échange de publicité dédiée à la société de production), n’ont pas été évoquées.

D’abord, l’architecture générale pour la rupture du jeune et la soirée. La programmation a prévu après les émissions culinaires de l’après midi les zones religieuses, une sitcom (Choufli Hall sur Canal7 et à préciser pour Canal 21), puis une série de feuilletons, à commencer par les grandes productions en première diffusion et les rediffusions.

Evidemment la vedette sur Canal 7 reviendra sans nul doute à Mektoob 2, en 30 épisodes. Semi Fehri et ses équipes promettent suspenses, émotions et aventures.On peut d'ores et déjà annoncer  la présence de quelques figures connues comme Hend Sabri dont c'est la première participation à une série télévisée tunisienne, le chanteur populaire, Samir Loussif, Mohamed Driss et Beya Zardi. 

Quant à Canal 21, deux grands feuilletons se succèderont en prime time. Ali Louati ouvrira la première quinzaine avec « L’Amoureux du Mirage : Achikou Assarab», réalisé par Habib Meslmani. Avec tout le talent qu’on connait à ce duo, on peut dire sans se tromper que l’audience est garantie ! Mais c’est aussi un défi que de garder cette audience durant la deuxième quinzaine. Jamel Chamseddine en auteur confirmé tentera de relever le défi avec son feuilleton « Cages sans oiseaux : Akfas bila Assafir », réalisé par Ezeddine Harbaoui.

Tous les ingrédients réunis


Ali Louati« L’Amoureux du Mirage », d’Ali Louati, nous conduit avec le personnage central Malek Omrane, à Kairouan, au cœur d’une passionnante aventure sociale, sentimentale, et professionnelle où tous les ingrédients sont réunis. Au terme de passionnantes péripéties, la famille de Malek se disperse, chacun suivant son propre destin, affrontant la tourmente de la vie, d’évènements en aventures imprévisibles. Mais tous vivent une sorte de nostalgie désespérée, un rêve de revenir un jour dans la vieille cité, tandis que Canulika le fou, continue à cher chercher une autre cité engloutie par des eaux souterraines à Kairouan. Amour, passion, ruptures, frustrations, rêves, ambitions et destin : tout est là comme Ali et Habib savent le concocter.

Quant à « Cages sans oiseaux », Brahim brillant ingénieur informaticien est de retour en Tunisie après un long séjour à l’étranger où il s’était trouvé mêlé à une sombre affaire d’escroquerie fiscale qui l’a mené en prison. Sa femme Najet, blessée par cette mésaventure, lui réserve un accueil des plus froids et ne croit pas à sa version des faits et ses protestations d’inonces. Son meilleur ami, Laroussi, le trahit lui aussi en abusant d’une procuration sur ses biens… Bref, une belle histoire à suivre.

Pour ne pas être en reste, Hannibal TV diffusera sa première fiction, "Les étoiles de la nuit (noujom ellil) dont Hichem Rostom et Mohamed Kouka  se partageront  la vedette.

Combien ca coûte et comment financer ?

Les aspects économiques et commerciaux sont importants. Pas d’audience, pas d’annonceurs, donc pas de quoi payer une bonne production. C’est d’ailleurs la problématique des chaines TV. Celles qui se lancent sans lourdes charges parviennent à y échapper, dégageant des bénéfices. Mais Canal 7 et Cana21 en souffrent terriblement.

Pour les coûts de production, Leaders apprend que la sitcom Choufli Hall, n’est finalement pas très budgétivore. Il se situe aux environs de 600 000 D. Quant aux feuilletons, chacun reviendrait à pas moins de1.200 000 D, soit un total de 3 millions de dinars à trouver, rien que pour ces 3 productions ramadhanesques.

Du coup, il va falloir chercher des sponsors et des annonceurs. Les Tarifs sont annoncés. Farouk Kettou le patron de la production, de la publicité et des affaires commerciales et Hamida Ridane, la papesse de la Pub TV à l’Etablissement de la Télévision Tunisienne viennent de les annoncer. Commençons par la grille, avec les prix pour un passage unitaire, au choix. Les tarifs varie pour un spot de 30 secondes en 1 seule diffusion, de 350 D jusqu’à 3000 D en prime-time sur Canal 7. Quant à Canal 21, ses tarifs sont de 250 D à 100 D avec un tarif spécial de 2000 D pour le football.

L’offre sponsoring durant le ramadhan varie de 30 000 D (émission culinaire sur Canal 21) à 200 000 D pour le grand feuilleton tunisien. A ce prix là, l’annonceur a droit surtout à 10 secondes en générique début et fin ainsi que lors de la coupure, si coupure il y a. Certains passages de spots de 30 secondes sont parfois prévus, notamment le feuilleton Ismahène ou d’autres feuilletons arabes et historiques.

Mais, il y a mieux pour les grands annonceurs qui préfèrent opter pour des packages intégrés. Ces formules qui associent différentes émissions commencent à 270 000 D pour aller à 450 000 D. Ce top package comprend la diffusion d’un spot de 30 secondes avant et après un bon panel sur canal 7 et Canal 21.

Un seul constat, un grand effort certes est déployé. Mais avec de maigres ressources et de petits moyens. Les Tunisiens en auront certes pour leurs attentes et seront accrochés à la petite lucarne, mais demanderont toujours plus et surtout mieux.

Le grand évènement du ramadhan 2009 sera sans nul doute l’arrivée de Nesma TV. Une nouvelle bataille de l’audience TV se déclenche. Ramadhan Kareem.
 


Retrouvez cet article sur
nos applications mobiles

IpadiOS IphoneANDROID Android PhoneWINDOWS PHONE Windows PhoneWINDOWS 8
voir les 4 commentaires       Imprimer 
IpadIphone
Android PhoneWindows Phone
On s'est acharné sur le fils, mais on visait le père
Pendant une semaine, ce fut la curée : rumeurs persistantes de démissions collectives, tir de barrage ...
El Fahem et Jemaa «font trépigner de joie» les enfants algériens
Les deux héros de la série de Nessma, «Nsibti Laziza», Khaled Bouzid (El Fahem) et Latifa ...
La guerre pour la démocratie a entraîné la régression sociale et la désagrégation du pays
Echec de la guerre pour la démocratie La première transition qui a suivi la révolte de ...
Said Mestiri: L'Humaniste (1)
L’humanisme est certainement le dénominateur commun à tous les médecins, mais Chez Saïd ...
Si Said, merci pour tout
C’est un homme du présent qui nous a quitté hier, un médecin, un auteur vigilant et lucide ...
Hommage au professeur Saïd Mestiri: Science et conscience
Saïd Mestiri, notre ami et notre aîné, vient de nous quitter après une carrière ...
Professor Kamel Jedidi
Dr. Kamel Jedidi is the John A. Howard Professor of Marketing at the Graduate School of Business, Columbia University, ...
Mohamed Bichiou
Nom et Prénom : Mohamed BICHIOU Date et lieu de naissance : 10 février 1955 à Nabeul Etat civil ...
Lotfi Hachicha
Nom: Hachicha Prénom: Lotfi Date de Naissance: 13 Avril 1954 Etudes Etudes Supérieures: ...
Najoua Kooli Hentati
Najoua Kooli Hentati Chargée de mission - TIC, Innovation and Entrepreneuriat - au ministère des ...
33mill./min., Ooredoo casse les prix pour le plus grand bonheur de ses clients
Les clients Ooredoo, ayant souscrits à l’offre 42 millimes, bénéficieront de 25% de bonus ...
Ooredoo offre des appels gratuits vers Gaza
Les clients Ooredoo peuvent désormais appeler gratuitement leurs proches se trouvant à Gaza. ...
Huawei annonce ses résultats de performance pour le 1er semestre de l'année 2014
Huawei, leader mondial des technologies de l’information et de la communication et fournisseur de solutions et ...
Ahmed Medyen représente la Tunisie à la 9ème édition du Dubai Summer Surprises
C’est Ahmed Medyen, étudiant à la MSB, qui aura le privilège de représenter la ...