Mehdi Jomaa, ministre de l'Industrie

Qui est Mehdi Jomaâ, nouveau ministre de l'Industrie

Mehdi Jomaâ, 49 ans, qui vient d’être nommé ministre de l’Industrie, était jusque-là directeur de Division Hutchinson à Aerospace, filiale du groupe Total (France) et partenaire des grands constructeurs. Ingénieur diplômé de l’ENIT (1988), et titulaire d’un DEA en mécanique, calcul et modélisation des structures, il a fait toute sa carrière de ce groupe jusqu’à  être hissé au poste de directeur général au sein de la division Aéronautique et Défense et nommé membre du comité de direction, en 2009. Son périmètre couvre 6 filiales notamment en France, aux Etats-Unis, en Inde et en Tunisie. Cette dernière, unité industrielle installée à Sousse depuis 2008, pour la fabrication des systèmes de structures métalliques destinées à l’aéronautique et l’automobile, connaît un franc succès, emploie près de 240 salariés. Le groupe emploie plus de 25 000 personnes dans le monde et totalise un chiffre d’affaires de 3 milliards d’Euros.

Mehdi Jomaâ a été sollicité pour faire partie du gouvernement Jebali 2 au moment où il devait bénéficier d’une grande promotion au sein du groupe, étendant son périmètre à d’autres filiales de par le monde. Renonçant à une carrière prestigieuse et bien rémunérée, il a répondu à l’appel de son pays natal dans l’espoir de contribuer à cette phase délicate de transition démocratique. Indépendant sans appartenance politique, professionnel et jouissant d’une longue expérience à des postes stratégiques, il espère pouvoir être utile.
 

En juin dernier, Leaders, avait publié sa success story
 

 

TagsMehdi Jomaâ  
Retrouvez cet article sur nos applications mobile!
Laissez un commentaire
Les Commentaires
  • Snoussi

    Bonne chance, mais est ce le bon moment et la meilleure maniere de répondre à l'appel de la Tunisie notre chère mère?

    11-03-2013 20:58
  • Golden-boy

    Bon courage pour cette responsabilité, et pour ceux qui ot des doutes, je tiens à les rassurer Mr jemaa est un modèle de professionnalisme et honnêteté. Vu son poste Chez palustre, le fait d accepter d être mimstre est plutôt un sacrifice, av un seul moteur: l amour de son pays

    13-03-2013 12:57
  • skander khairane

    Mrs jomaa pour notre pays ilfaut faire comme les almands apres la 2 eme guerre pas de greves pour 1Oans minium pour soetir de ceztte crise merci

    07-05-2014 15:00
3 Commentaires
Autres articles dans cette rubrique
 
 
Relations presse
Lu pour vous
L'enjeu majeur 25-11-2014 719 Vues