News - 09.04.2012

Le PDP, Afek Tounes et leurs alliés choisissent l'appellation de Parti Républicain

Le suspense a été maintenu jusqu’au bout, et c’est finalement l’appellation de Parti Républicain que les congressistes fondateurs de la nouvelle formation démocratique du centre ont adopté dimanche après-midi à l’issue de leurs travaux à El Kantaoui. Né d’une fusion entre le PDP, Afek Tounes et le Parti Républicain tunisien ainsi que d’autres partis, listes indépendantes lors des élections dun23 octobre, groupes et personnalités indépendantes, ce nouveau parti entend rassembler le plus largement possibles les forces du centre et exercer de tout son poids pour une alternance démocratique lors des prochains scrutins.
 
Son bureau exécutif est formé de 17 membres, à raison de 10 issus du PDP, 5 d’Afek, 1 du Parti Républicain Tunisien et 1 personnalité indépendante. Le PDP y est en effet représenté par: Maya Jeribi, Issam Chebbi, Ahmed Néjib Chebbi,  Chedly Farah, Iyad Dahmani, Wissem Seghaier, Taieb Houidi, Maher Hanine, Tijani Zaied, Mahmoud Mezoughi et Monj Ellouze. Tous ont été élus lors d’un scrutin interne qui n’a pas favorisé nombre de figures du PDP qui siègent à l’assemblée nationale constituante, notamment Mehdi Ben Gharbia, Mahmoud Baroudi, Mohamed Hamedi, etc. 
 
Afek Tounes avait résolu la question lors de ses assises, le mois dernier à Kairouan, qui ont désigné pour les 5 sièges mis à leur disposition : Yassine Brahim, Faouzi Ben Abderrahmane, Noomane Fehri, Fethi Touzri et Riadh Mouakhar.
 
Quant au Parti Républicain Tunisien, il est représenté par Slim Azzabi, alors que Said El Aidi, siègera en tant que représentant des personnalités indépendantes.
Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
4 Commentaires
Les Commentaires
Mahjoub el jed - 10-04-2012 04:45

J aurais aime voir avec cet article des graphs montrant la performance de ces partis lors des dernieres elections, et des donnees statistiques ur leurs adherent etc....

Hamed - 10-04-2012 11:35

Fusion ou pas fusion, ce n'est pas sur cela que les élections se feront et le PDP n'a toujours pas compris. Les élections se feront sur l'intime conviction de la majorité des votants qu'ils votent pour des personnes qui ne vont pas les voler et qu'ils vont mettre fins à la corruption et faire restituer par les "malversesseurs" le butin volé et instaurer une justice sociale égalitaire entre tous les tunisiens. Tous le reste n'est que discussions de salons feutrés qui n'auront que des miettes de voix aux prochaines élections.

otami - 10-04-2012 18:54

Si on n’a pas de graph c’est tout simplement qu’il n’y en a pas (ni graphs, ni performances et même ni ligne politique claire). Vous savez le centre ramasse tout ceux qui n’ont pas de ligne claire. Regardons l’éventail des partis politiques en France ; les centres ont toujours été des réservoirs-régulateurs de la gauche ou de la droite. Rien de plus. Le centre regroupe, en général tout : des kawmi arabi et/ou des baathi(ils ont raison d’avoir quitté cette mouvance qui a asphyxié les arabes ) ou des marxistes –léninistes- maoïstes( là aussi ; c’est la perte du temps de notre gauche dont les résultats sont disparates ; on trouve du positif et du négatif mais globalement rien vu l’état des mouvements de gauche qui sont loin du peuple si on voit le résultat d’ Ennahda) ou bourguibiste ( et là je ne comprends plus rien !!)

Tarek Châabouni - 11-04-2012 17:02

Bonjour; Je ne comprends pas la dureté des commentaires et les à priori sur l'honnêteté de ses dirigeants et leur proximité du peuple.Faut-il que l'on vive à nouveau sous le régime du parti unique de fait et non de droit.La Tunisie a besoin de partis nouveaux,ayant des propositions dans l'économie,la politique,la culture...et des hommes et des femmes compétents pour les réaliser.Bonne chance au nouveau parti(et aux autres!)

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.