News - 24.05.2011

Elections de la constituante : la date du 24 juillet est confirmée et le décret signé

Les élections pour la constituante sont bien maintenues pour le dimanche 24 juillet 2011. Le décret de convocation du corps électoral pour cette date, a déjà été signé par le Président de la République par intérim, le vendredi 20 mai et doit être publié au JORT dans son édition du mardi 24 mai.

Le gouvernement maintient ainsi ses engagements mais réitère sa pleine disposition à apporter à la Commission des Elections, tout l’appui nécessaire à la réussite de ces élections.

M. Taïeb Baccouche, porte-parole du conseil des ministres a indiqué que le conseil des ministres réuni mardi 24 mai a émis un communiqué relatif à l'élection de l'assemblée constituante dont voici le texte :

"Suite à la conférence de presse tenue par l'instance supérieure indépendante pour les élections, dimanche 22 mai, et dans laquelle M. Kamel Jendoubi, président de l'instance, a proposé le report de l'échéance de l'élection de l'assemblée nationale constituante du 24 juillet au 16 octobre 2011, pour des raisons procédurales et sécuritaires, le gouvernement précise ce qui suit :

1 - Le gouvernement actuel s'était engagé, depuis qu'il avait pris ses fonctions à organiser l'élection de l'assemblée nationale Constituante le 24 juillet 2011 et le président de la République l'avait annoncé dans son discours du 3 mars 2011, après concertations et consensus national.

2 - Le gouvernement s'est engagé pour la neutralité et pour qu'aucun de ses membres ne présente sa candidature à cette élection, et elle avait donné son accord pour le principe de son organisation, sa supervision et son contrôle par une instance indépendante, conformément à ce qui est mentionné dans le projet de décret-loi proposé par la Haute instance pour la réalisation des objectifs de la Révolution, la réforme politique et la transition démocratique, de même qu'elle a défini sa composition et ses prérogatives, conformément au décret-loi n°27 de l'année 2011, en date du 18 avril 2011, relatif à la création de l'Instance supérieure indépendante pour les élections. Ses membres avaient été élus par la Haute instance pour la réalisation des objectifs de la Révolution, la réforme politique et la transition démocratique, et ils ont entamé leur mission, le 18 mai 2011.

Le Premier ministre s'est engagé, au cours de ses rencontres avec des partis politiques et des structures de la société civile à fournir tous les moyens matériels, humains, administratifs et techniques pour assurer le succès de la mission de cette instance et l'organisation des élections à la date prévue.

Le Premier ministre a réitéré cet engagement au cours de sa réunion avec le président de l'Instance supérieure indépendante pour les élections et les membres de son bureau, le 19 mai 2011, ainsi que son engagement pour que les élections se déroulent le 24 juillet 2011.

3 -  Conformément aux dispositions de l'article 30 du décret-loi n°35 de l'année 2011, en date du 10 mai 2011, relatif à l'élection de l'assemblée nationale constituante, un décret a été préparé pour appeler les électeurs à élire les membres de l'assemblée nationale Constituante le 24 juillet 2011, le président de la République l'a signé le vendredi 20 mai 2011 et publié au journal officiel de la République tunisienne, mardi 24 mai 2011, ce qui permet de respecter la date fixée.

Le conseil a, longuement, débattu de la proposition de l'Instance supérieure indépendante pour les élections et a recommandé de respecter l'engagement du gouvernement et du président de la République, soit l'organisation des élections à la date fixée du 24 juillet 2011, tout en veillant à respecter l'engagement de mettre à la disposition de l'Instance tous les moyens de l'Etat, pour le déroulement de ces élections. A ce propos, le conseil a recommandé de multiplier la concertation avec les différentes parties concernées, politiques ou civiles, pour le succès de ces élections."

24052011_point_presse_baccouche

Lire Aussi : Les réactions au maintien de la date du 24 juillet pour les élections : oui à condition d'y mettre les moyens

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
10 Commentaires
Les Commentaires
patriote - 24-05-2011 16:16

Bravo! Assez du sur place ou à reculons pour tous les secteurs du pays qui sont actuellement au niveau zéro ;il faut que tout le monde se mette au travail si on veut vraiment relever le défi de ce changement tant voulu .La commission des élections trouve qu'elle n'a pas assez de temps :ne nous dites pas que les tunisiens qui ont initié ce "tsounami" et qui se sont pris en charge collectivement et admirablement après l'effondrement du régime ,sont incapables de bien organiser et de couronner le tout par une élection réussie,quitte à ce que les organisateurs mettent la bouché double. C'est évident qu'elle a besoin de l'aide, et bien entendu c'est à elle encore d'exprimer , après avoir fait son inventaire ,le type d'aide dont elle a et aura besoin.Les électeurs ont une idée claire du type de régime et des gouvernants qu'ils veulent voir aux reines du pouvoir. Les électeurs demandeurs de CIN la police technique n'ont qu'à se dépêcher,car le jeux" vaut la chandelle" cette fois-ci.

Habib ALLEGUE - 24-05-2011 16:32

BRAVO Mr. le Premier Ministre, il faut tenir bon.

hugelin laurent - 24-05-2011 17:02

La décision de maintien des élections au 24 juillet 2011 me semble une bonne chose, même si des problèmes matériels peuvent se poser. C'est une élection importante, mais il y en aura beaucoup d'autres. La période intérimaire doit se terminer au plus vite.Il en va du sursaut économique, qui ne viendra que lorsque la stabilité politique sera restaurée. Les élections donneront une légitimité populaire- et donc autorité- aux représentant élus et aux institutions.

Gasmi Lamine - 24-05-2011 17:03

Finalement la sagesse l'a emporté sur l'irraisonable .Bonne chance pour nous . Le 24 Juillet sera la fete des premières éléctions tunisiennes libres ,transparantes et serieuses . Ainsi notre Tunisie sera comme elle l'est toujours le premier pays arabe à les organiser librement sans calcul et sans rancunes . Vive la Tunisie , vive sa jeunesse et meme ses vieux comme moi

FEKI A. - 24-05-2011 17:54

c'est ce qu'il faut faire j'ai entendu dire que ceux qui ont fait la révolution en un moi sont aussi capable de faire les élections en deux mois quitte a travailler jour et nuit nous sommes tous solidaires pour arracher la réussite et s'entendre même lorsque nous sommes en désaccord et être tolérant entre nous pour montrer aux ZABAS que sous sommes capable de ?????????? ????????????????? le vrais.....

hichem chebil - 24-05-2011 21:38

excellente nouvelle et bonne décision du conseil des ministres de ce matin Face a un problème de ce type , il vaut mieux dire nous ferons l'impossible pour maintenir la date que dire bon il vaut mieux retarder un peu !!!! La date du 24 juillet est moralement très importantes, certaines personnes attendent cette date pour reprendre une vie normale, d'autres personnes disent le 24 juillet on y verra plus clair et puis les investisseurs attendent le 24 juillet pour décider du sort de leurs projets en suspend , donc cette date est très importante sur plusieurs plans , il aurait été "décevant" pour tous de la voir remplacée par une date ultérieure Pour ce qui est des difficultés logistiques et pour les préparatifs, il faut que le gouvernement mette tous les moyens humains techniques et matériels pour réussir cette étape cruciale, et s'il y a besoin d'aider il n'y a qu'a demander ...il y aura des milliers de bénévoles pour faire avancer les choses ....

Mohamed - 24-05-2011 21:53

Je soutiens cette decision sage et courageuse du gouvernement pour maintenir la date du 24 juillet 2011 pour les elections de la constituante. Le concensus sur cette date est deja obtenu ; il ne faut pas la mettre en cause; il faut le materialiser par la convocation des electeurs le 24 juillet 2011. Les tunisiens doivent voir loin et depasser les difficultés du moment, se mettre à la disposition et mettre les moyens pour reussir les elections de la constituante pour mettre fin à cette situation transitoire et l'ambiguité qui a reigné depuis 4 mois maintenant. l'election constitue le veritable transition et la rupture avec le passé. Que dieu nous appuie pour reussir ce rendez vous important pour notre future pendant la 2eme republique.

Lagha Khalifa - 24-05-2011 22:18

Voilà un chalenge : La machine Tunisienne va redémarrer de plus belle, Nous pouvons puisque nous le voulons....Faire l'effort afin de choisir ce que nous aimons devenir ...Fallait-il que nous nous entendions pour le mieux et la gloire de cette Tunisie que nous aimons à en mourir..

mourad - 24-05-2011 22:28

bienvenu la legitimite et bonne chance a tous le 24 juillet

jemhedi - 24-05-2011 23:02

Entre le devoir de la presse et le maintien de la date ! Encore une fois, les commentateurs trouvent la scène à leur portée pour une nouvelle critique. Certainement, trop d’encre sera écoulé suite à la nouvelle information du report des élections. Les représentants des medias sont toujours présents au contrôle de tous actes du gouvernement. Juste à l’instant de l’ apparition d’une déclaration ou d’une nouvelle information, du gouvernement ou d’une institution officielle et en cas de force majeur, ils se mettent, à critiquer, à provoquer, à proclamer, et à introduire par leurs façons d’expression vulgaire et trop provocatrice, d’inciter les lecteurs à faire actes de violence et de jugement illégal. Les commentateurs de la presse de différentes formes sont toujours superviseurs et prêts à l’acte de réclamation et de critique. La presse est en bouillonnement permanent. Le principe et le rôle de la presse est d’informer le monde civil des nouvelles de la société tout en pratiquant une manière de politesse et de civisme et un principe de vérité et de réalité. La presse n’a jamais été a la hauteur de l’espoir d’identifier le sens et les raisons de cette révolution qui a détourné complètement le comportement de la nation tunisienne. Certes, la proposition au changement imprévu de la date des élections a été officiellement indiqué pour sa révision , a fait beaucoup perdre l’espoir de voir le plus vite possible le pays dans la stabilité et la sécurité dont notre seul souhait est de voir notre Tunisie encadrée par la liberté et la démocratie. Des débats télévisés sont tout de suite installés pour provoquer cette proposition. La Tunisie, durant son passage historique, a connu des moments terribles. Elle a vécu de sérieuses opérations militaires comme la guerre de Bizerte ; le bombardement de hammam échât ; et le massacre de sakiet sidi Youssef et autres interventions militaires. C’est avec un esprit d’âme patriotique que la Tunisie a pu surpasser ces opérations sanglantes mais avec des cicatrices qui font encore l’empreinte. C’est pour revivre la paix et la stabilité que je souhaite à la presse tunisienne qu’elle fasse son devoir convenablement dans un sens de responsabilité, du respect, et du patriotisme, et qu’elle aborde les sujets d’une manière logique loin du règlement des comptes et de la mauvaise foi. Son devoir essentiel est d’instaurer la culture et d’installer le sens du civisme et le développement intellectuel. La situation actuelle du pays ne supporte plus ce type de vengeance, d’agression, d’accusation, et de reproche. Ces élections devront être maintenus au rendez- vous déjà fixé et annoncé. Cette décision met fin aux désordres et que le peuple doit prendre le travail et au rendement. L’économie tunisienne est en chute et nécessairement à la soutenir. La jeunesse tunisienne était l’artisan de cette révolution sans rendre comptes des résultats subis. L’endommagement a été trop catastrophique .Le pays a été sauvagement ruiné. Les malfaiteurs sont encore en action de vandalisme et de vengeance. D’urgence ; on doit tous ensemble mettre la main dans la main pour reconstruire et refaire notre pays dans la voie du développement et de la productivité. Aimer notre patrie, sauvegarder notre terre, est un devoir solennel et majestueux. Qu’on soit ensemble au rendez vous du 24 juillet 2011. Vive la Tunisie.

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.