News - 07.04.2011

La liste complète des membres du Conseil de la Haute instance pour la réalisation des objectifs de la révolution

 La composition du conseil de la Haute instance pour la réalisation des objectifs de la révolution, de la réforme politique et de la transition démocratique, est presque finalisée et complète, au terme de concertations intenses. 
Elle comprend, jusqu'à présent, des représentants de 12 partis et de 18 instances, organisations et associations de la société civile, en plus de personnalités nationales et de représentants des régions et des familles des martyrs de la révolution du 14 janvier.
 
Voici la liste nominative des membres de la haute instance, qui a été approuvée par le Premier ministre, Béji Caïd Essebsi, mardi 5 avril courant, et qui compte 155 personnes:
 
Représentants des partis politiques :

Mouvement des démocrates socialistes (MDS)
 
• Ahmed Khaskhoussi
 
• Rachid Guermazi
 
• Afef Boughrara
 
Mouvement "Ettajdid"
 
• Samir Taieb
 
• Nidhal Slimani
 
• Aida Khemiri
 
Parti Démocrate Progressiste (PDP)
 
• Mongi Ellouz
 
• Houssem Eddine Chebbi
 
• Maher Hanin
 
Forum Démocratique pour le Travail et les Libertés (FTDL)
 
• Mouldi Riahi
 
• Bilel Falhi
 
• Rabia Ben Taarit Abid
 
Mouvement "Ennahda"
 
• Noureddine Bahri
 
• Sahbi Attig
 
• Farida Abidi
 
Parti Socialiste de Gauche (PSG)
 
• Béchir Labidi
 
• Nassim Kéfi
 
• Ghezala Guesmi
 
Parti du Travail patriotique et démocratique de Tunisie (PTPD)
 
• Mohamed Jmour
 
• Imen Khemaies
 
• Naima Hammami

Parti Tunisie Verte
 
• Abdelkader Zitouni
 
• Faouzi Hadhbaoui
 
• Naima Guiza
 
Parti de la Réforme et du Développement (PRD)
 
• Mohamed Goumani
 
• Mohamed Habib Mestiri
 
• Awatef Zarrouk
 
Mouvement des Patriotes Démocrates (MDP)
 
• Chokri Belaid
 
• Bayrem Belifa
 
• Essia Haj Salem
 
Congrès pour la République (CPR)
 
• Tarek Labidi
 
• Samir Ben Amor
 
• Zouhour Kourda
 
Parti d'Avant-Garde Arabe Démocratique (PAAD)
 
• Kheireddine Souabni
 
• Karim Kotaeib
 
• Hayet Hamdi
 
Représentants des instances, organisations, associations et composantes de la société civile
 
Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT)
 
• Moncef Yaacoubi
 
• Ridha Bouzriba
 
• Abid Briki
 
• Hacine El Abassi
 
• Marwan Chérif
 
Ordre national des Avocats
 
• Saida Akremi
 
• Ahmed Seddik
 
• Fathi Laayouni
 
• Rached Berguech
 
Association des Magistrats Tunisiens (AMT)
 
• Ahmed Hamrouni
 
Ligue Tunisienne des Droits de l'Homme (LTDH)
 
• Mokhtar Trifi
 
• Anouar Kousri
 
Association Tunisienne des Femmes Démocrates (ATFD)
 
• Saida Ben Garrach
 
Association de la Femme Tunisienne pour la Recherche et le Développement (AFTURD)
 
• Radia Bel Haj Zekri
 
Ordre national des médecins
 
• Mohamed Néjib Chaabouni
 
Conseil national des Libertés en Tunisie (CNLT)
 
• Omar Mestiri
 
Association Internationale de Soutien aux Prisonniers Politiques (AISPP)
 
• Samir Dilou
 
Association Liberté et Equité
 
• Mohamed Ennouri
 
Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT)
 
• Néjiba Hamrouni
 
Syndicat tunisien des Médecins Spécialistes de Libre Pratique
 
• Faouzi Charfi
 
Mouvement de modernisation de l'Union Tunisienne de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat (UTICA)
 
• Kais Sellami
 
• Khalil Ghariani
 
Organisations d'émigrés tunisiens
 
• Kamel Jendoubi
 
• Mohamed Lakhdhar Lala
 
• Tarek Ben hiba
 
• Ridha Bettaieb
 
• Néjib Achouri
 
Association Nationale des Chambres de Notaires
 
• Imed Amira
 
Confédération Générale Tunisienne du Travail (CGTT)
 
• Habib Guiza
 
Union des diplômés chômeurs
 
• Salem Ayari
 
Union Générale des Etudiants Tunisiens
 
• Tarek Saidi
 
• Mouna Oueslati
 
Association des anciens combattants
 
• Ali Ben Salem
 
Personnalités nationales
 
- El Ayachi Hammami
 
- Jalila Baccar
 
- Anouar Ben Gueddour
 
- Mohamed El Bsiri Bouabdelli
 
- Farhat Gammarti
 
- Mounir Graja
 
- Mongi Ben Othmane
 
- Mohamed Sghaier Ouled Ahmed
 
- Ibrahim Bouderbala
 
- Abdelaziz Mzoughi
 
- Abdessattar Ben Moussa
 
- Abdeljalil Bouraoui
 
- Moncef Ouannes
 
- Abdelhamid Larguech
 
- Sofiane Belhaj Mohamed
 
- Hédia Jrad
 
- Ali Mahjoubi
 
- Mokhtar Yahyaoui
 
- Abdelmajid Charfi
 
- Mahmoud Dhaouadi
 
- Mohamed Bouzriba
 
- Sami Jerbi
 
- Noura Borsali
 
- Dorra Mahfoudh
 
- Khédija Chérif
 
- Zeineb Farhat
 
- Lazhar Akremi
 
- Héla Abdeljawed
 
- Mohsen Marzouk
 
- Latifa Lakhdhar
 
- Hassen Dimassi
 
- Mongi Miled
 
- Adnene Hajji
 
- Samir Rabhi
 
- Samia Bokri
 
- Alia Chérif
 
- Abdejabar Bsaies
 
- Ahlem Belhaj
 
- Kalthoum Kannou
 
- Mustapha Tlili
 
- Sophie Bessis
 
- Samir Ennabi
 
- Sofiane Chourabi
 
- Massoud Romdhani
 
- Mustapha Ben Ahmed Tlili
 
- Hamida Ennaifer
 
- Mehdi Mabrouk
 
- Amine Sami Ben Sassi
 
- Mabrouk Harrabi
 
- Zouheir Makhlouf
 
- Ahmed Kahlaoui
 
- Saida Harrathi
 
- Karima Darouich
 
- Lamia Farhani
 
- Abdelbasset Ben Hassen
 
- Frej Maatoug
 
- Nejib Hosni
 
- Mohamed Errehimi
 
- Adib Soudana
 
- Abderraouf Laabidi
 
- Mohamed Ali El Héni
 
- Imed Hidaoui
 
- Soufia Hammami
 
- Moncef M'barki
 
- Belgacem Abbassi
 
- Fethi Triki
 
- Adnene Mnasser
 
- Monia Bou Ali
 
- Najoua Makhlouf
 
- Abdessalem El Arbaoui
 
- Mustapha Abdelkebir
 
- Mohamed El Hedi Kahlaoui
 
Représentants des régions
 
- Abdellatif Haddad (Tataouine)
 
- Habib Ghalleb (Nabeul)
 
- Noomane Majid (Sfax)
 
- Fadhel Bettaher (Kebili)
 
- Taoufik Jridi (Gabès)
 
- Hédi Ben Romdhane (Jendouba)
 
- Youssef Salhi (Sidi Bouzid)
 
- Faouzi Sadkaoui (Bizerte)
 
- Abdelaziz El Ayeb (Medenine)
 
- Lotfi Yaakoubi (Tunis)
 
- Ridha Raddaoui (Gafsa)
 
- Mouldi Ksoumi (Kasserine)
 
Il est attendu la nomination des représentants du reste des gouvernorats, à savoir : Zaghouan, Ben Arous, L'Ariana, La Manouba, Mahdia, Monastir, Sousse, Kairouan, Beja, Le Kef, Tozeur et Siliana, au terme des négociations et après réalisation d'un consensus autour des représentants de ces régions.
 
Représentants des familles des martyrs
 
- Mongi Bouazizi
 
- Ali Bouazizi
 
Il convient de signaler que l'accès au statut de membre au sein de la Haute Instance reste ouvert à plusieurs autres secteurs qui n'ont pas encore choisi leurs représentants, à l'instar des agriculteurs, comme l'a indiqué le porte-parole de la Haute instance, Ghazi Ghrairi, à l'Agence TAP.
 
 
Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
14 Commentaires
Les Commentaires
Slim GANA - 08-04-2011 08:57

Les candidats et les élus à l'assemblée constituante doivent absolument s'engager sur le respect des objectifs de la révolution: Etat de Droit, Respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales, Démocratie, Dignité, Justice sociale. L'assemblée constituante aura les pleins pouvoir: exécutif, législatif, constituant voire judiciaire. Les risques de dérive du pouvoir sont réelles. Il faut avoir des garanties préalables. La signature d'un engagement doit être inscrit dans la loi électorale!! Il y va du salut de notre pays.

sam - 08-04-2011 11:19

Concernant l'Organisations d'émigrés tunisiens, prière rectifier le nom de l'un de ses représentants, il s'agit de mr tarek BEN HIBA non pas tarek belhiba

Abdo Maalaoui (Montréal, Canada) - 08-04-2011 12:44

Une bonne équipe, c'est sécurisant. Je vois que la Révolution n'a pas le choix que d'accoucher un jour proche avec un bébé qu'on baptisera "Démocratie". Le choix des organisations et des personnalités est stratégique et tactique. Maintenant, il faut être honnête avec eux, le gouvernement doit mettre absolument les ressources nécessaires (ressources humaines, ressources matérielles et ressources financières) pour l'accomplissement de leur mission. Les médias (le deuxième pouvoir) sont complètement écartés, est-ce que c'est une décision tactique ? Sans collaboration des médias, la démocratie sera toujours menacée nous l'avons vécu ! Je termine par souhaiter que les citoyens tunisiens en Tunisie et dans la diaspora collaborerent activement dans ce beau combat contre la pauvreté, la chômage et la pensée unique ! Je pose seulement une seule question d'orientation stratégique : C'est quoi les OBJECTIFS DE LA RÉVOLUTION ?

Dr Abdelkrim Alileche - 08-04-2011 15:03

TOUT A FAIT REMARQUABLE

Chahed mahmoud - 08-04-2011 15:58

Les agriculteurs font défaut dans la haute instance. Celà, semble très bizarre, car sans les terriens,normalement, il n'y a meme pas d'Etat. L'agriculture , secteur primaire et primordial de la Tunisie, reste , comme d'habitude, le parent pauvre d'entre tous. C'est dommage, ces derniers ont versé le sang et dernièrement leur "LAIT" sans que personne ne lève le petit doigt.Les lots confisqués par des agresseurs n'ont connu aucune suite de peur de faire des mécontents parmi les autres citoyens. Les paysans -agriculteurs sont des citoyens marginaux et marginalisés !

rejaibi essia - 09-04-2011 05:34

je ne vois pas de representants pour les pharmaciens de tunisies ......

khemais boubaker - 09-04-2011 15:31

je souhaite voir des représentants des personnes handicapées et de leurs associations dans la haute instance

CHAHED3ALA3ASR - 09-04-2011 15:44

A ma connaissance; 51 partis composent la scène politique tunisienne... Pourquoi certains partis se trouvent sur la liste et d' autres partis politiques ne figurent pas ... est ce une exclusion ou c'est une décision de leur part de s'abstenir. J'espère que ce n'est pas une exclusion car d'emblée j'ai la faiblesse de dire que la démocratie en Tunisie démarre très mal.

riahi - 09-04-2011 16:35

la nomination des représentants du reste des gouvernorats! pour siliana monsieur TAREK zakraoui en principe c'est lui le representant.je ne sais pas pourquoi son nom n'existe pas dans cette liste

ben boubaker tahar - 09-04-2011 17:50

le premier pas sur la bonne voie;attendons la suite pour voir clair.

Hajjar Med Fathi - 09-04-2011 18:06

Il faut s'assurer que les personnes inscrits sur cette liste ne sont d'anciens RCDistes camouflés, il faut qu'ils soient intègres afin que le travail qu' ils sont appelés à faire sera à la hauteur de l'évènement et qui définira l'avenir de la nation. Ils doivent se mettre cet objectif comme but suprême.

Fathallah - 09-04-2011 19:31

J'estime que le choix des Partis pour faire partie de la Commission a été opéré sur la base de critères très objectifs. Les Partis qui sont restés en dehors de la scène auront probablement l'opportunité de participer à la cristallisation de la Deuxième République dont les reliefs mettraient un certain temps pour être finalisés. J'espère que la Commission trouvera le moyen pour recueillir les avis d'autres personnes ou structures qui voudraient bien prendre part active à la formation de la nouvelle vie politique qui devrait obligatoirement trancher avec la marginalisation et l'exclusion qui constituaient les ingrédients préférés du Président en fuite et de son caste.

el amri - 09-04-2011 23:23

C'est trés bien même si j'aurai préférer encore plus de femme , mais c'est trés bien quand même ..

A.Tekaia - 11-04-2011 13:50

D'autres composante de la société civiles n'y sont pas encore:les représentants des autres gouvernorats,les autres ordres professionnels: experts comptables , pharmaciens,dentistes ,médecins santé publique,architectes,ingénieurs,les agriculteurs; autres organisations féminines,les représentants des immigrés...plus on est , plus on aura des idées pour bâtir la 2eme république et pour ne plus jamais tomber dans les filets d'un quelconque usurpateur.Bon courage.

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.