News - 18.10.2010

Ridha Lahouel, nouveau DG de l'Institut National de la Consommation: pour réussir l'envol

Changement à la tête de l’Institut National de la Consommation : Ridha Lahouel succède à Ali Gharbi, muté à la  direction générale de la société Ellouhoum. Nommé en août 2009 pour veiller à la création de l’Institut très attendu, M. Gharbi cède la charge à un ingénieur agroalimentaire, rompu à la sensibilisation des consommateurs et ayant longtemps exercé en qualité de directeur régional dans différents gouvernorats.

Jusque-là directeur régional du Commerce à l’Ariana, M. Ridha Lahouel, 52 ans, ingénieur diplômé de l’ESIA (1983), a fait toute sa carrière au sein du ministère. C’est ainsi qu’il a été tour-à-tour, directeur régional à Tozeur, Mahdia, et Nabeul. Parallèlement à ses fonctions, il a enseigné dans nombre d’établissements et surtout assuré une excellente émission sur Radio Monastir dédiée à la vulgarisation des bonnes règles de la distribution commerciale et de la consommation.

Aujourd’hui, M. Lahouel est appelé à imprimer un nouvel élan de cet institut, premier du genre dans pays arabe. La Tunisie a eu la sagesse de concevoir l’INC comme une structure originale, laissant une large place dans ces organes aux représentants de la société civile, notamment, l’Organisation de la Défense des consommateurs. C’est ainsi, d’ailleurs que la présidence du Conseil d’Administration reviendra de droit à un représentant des consommateurs.

Créé par la Loi n° 2008-70 du 10 novembre 2008, cet institut, ayant un statut d'établissement public relevant du ministère du commerce et de l'artisanat, a pour principale tâche de contribuer à la diffusion d'une culture de la consommation, à apporter une assistance technique à toutes les parties concernées par ce dossier (administration, consommateurs et organisation de défense du consommateur) et à mettre à leur disposition toutes sortes d'informations, d'études et de recherches. 

L’institut a pour mission de fournir l’appui technique aux organisations et institutions concernées par les domaines de la consommation. Il contribue également à la promotion de l’information du consommateur, à son orientation et à la rationalisation de son comportement.

A cet effet, l’institut est notamment chargé des missions suivantes :

  • réaliser, sur sa propre initiative ou sur demande des autorités publiques ou des organisations de défense du consommateur, les analyses et essais comparatifs sur les produits et ce par des laboratoires habilités à cet effet et / ou accrédités,
  • procéder aux études et recherches sur les aspects scientifiques, économiques, juridiques et sociaux de la consommationDes biens et services,
  • contribuer à l’élaboration et la collecte des documents scientifiques, techniques et juridiques en rapport avec les domaines de la consommation,
  • assurer leur conservation et les rendre opérationnels,
  • publier les résultats des analyses et des essais comparatifs, informer les consommateurs et les professionnels du contenu de ces résultats et les mettre à la disposition des autorités et des institutions concernées,
  • publier les résultats des études et des recherches relatives à la consommation des biens et services,
  • informer le consommateur de tout ce qui se rapporte aux domaines de la consommation,
  • coopérer avec les institutions similaires nationales et internationales.

L’institut assure toute autre mission, qui lui sera confiée par l’autorité de tutelle, dans le cadre de ses attributions.

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
6 Commentaires
Les Commentaires
TRIGUI - 19-10-2010 01:56

S"agit-il d'un concurrent a l"association de défence du consommateur

Salhi Khaled - 19-10-2010 10:01

toutes nos félicitations à Mr LAHOUEL qui, je l'espère, relèvera les défis et réussira avec l'appui et l'implication des autres parties concernées l'envol.

abidi ablh - 19-10-2010 10:41

mes félicitations et moi même je suis de côte consommateur, une formation diplômente au profit du consommateur contre les contrefaçons: bonne consommation

meddeb abdelaziz - 19-10-2010 13:57

c est bien d avoir cet institut, mais son role reste bien timide en vue de ses prerogatives, l essentiel pour le consommateur c est sa defense en priorite, ce que l on ne detecte pas dans son role, ce que le consommateur a besoin et demande avec force c est de trouver un vis a vis pour regler ses problemes entre les vendeurs et les acheteurs a l amiable sans passer par la justice, donc cet institut tant qu il est constitue de cette maniere non juridique il ne peut faire evoluer le secteur de la consommation, il doit avoir une clause lui permettant de sevir comme il se doit contre les malversations commerciale a l encontre du consommateur. En bref, cet institut semble etre un duplicatat amorphe de l ODC qui traine a trouver un role dynamique dans le domaine commercial a cause justement de sa constitution frele et manquant d autorite judiciaire et de cooperation avec les autres ministeres comme celui du commerce, de la sante, de l economie,,,etc, donc il faut attendre un petit miracle afin de le rendre adultes et efficace...et cela va prendre le temps du reveil des decisions ......

sadok driss - 19-10-2010 19:31

La consommation est l'unique fin de toute production.Les concepts économiques n'ont cessé,y compris la théorie.L'Ecole Classique considérait que el marché était le moteur de la croissance,et selon Jean Baptiste Say,la loi des débouchés signifiait que l'offre créait sa propre demande.En 1936,avec John Maynard Keynes,auteur de la Théorie Générale,l'accent devrait porter sur la demande.Ainsi, les révolutions de Marketing et du Management,précédées par la Révolution Cybernétique n'ont cessé de modifier les comportements des consommateurs,sachant que le comportment est facteur de l'individu et de l'environnement,selon Kurt Lewin,Père de la Dynami- que des Groupes.En outre,le concept de marché mettant l'accent sur le lieu de rencontre des acheteurs et des vendeurs,alors que le prix est conçu comme el langage du marché.De nos jours,le marché signifie une convention.En tout état de cause,la souveraineté du consommateur continue à jouer un rôle essentiel.Le nouvel Ins- titut de consommation pourrait s'inspirer des modèles et méthodes utilisés ailleurs,toutefois les conditions sociales et institutionnelles tunisiennes doivent être prises en considération,en priorité.

ABID Samir - 22-10-2010 17:58

Sincères félicitations à notre collègue Si Ridha.

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.