News - 05.11.2018

Remaniement : Les 13 nouveaux ministres et 5 secrétaires d’Etat du gouvernement de Youssef Chahed

Youssef Chahed

Troisième gouvernement de Youssef Chahed depuis son accession à la Kasbah le 27 août 216. Annoncé, lundi soir 5 novembre 2018, il porte sur 13 nouveaux ministres et 5 secrétaires d’Etat, soit 18 au total, à la faveur des nominations suivantes :

Ministres

  • Karim Jamoussi, ministre de la Justice (magistrat au Tribunal admnistratif, ancien sécrétaire d'Etat aux Affaires foncières et le Domaine de l'Etat, dans le gouvernement de Mehdi Jomaa. Son nom avait circulé cette année comme directeur de cabinet du Chef du gouvernemet)
  • Kamel Morjane, ministre de la Fonction publique, de la modernisation de l’Administration et des politiques publiques (président du parti Al Moubadara, ancien ministre de la Défense et des Affaires étrangères, ancien ambassadeur auprès de l'ONU à Genève)
  • Raouf Cherif, ministre de la Santé
  • Mokhtar Hammami, ministre des Affaires locales et de l’Environnement (ancien directeur général des Collectivités publiques et locales)
  • Hédi Mekni, ministre du Domaine de l’Etat et des Affaires foncières (ancien secrétaire général du Gouvernement)
  • Sonia Ben Cheikh, ministre de la Jeunesse et des Sports (ancienne secrétaire d'Etat à la Santé publique)
  • Sayida Ounisi, ministre de la Formation professionnelle et de l’Emploi (ancienne députée d'Ennahdha élue dans la circonscription de France 1, ancienne secrétaire d'Etat au même minsitère)
  • René Trabelsi, ministre du Tourisme et de l’Artisanat (dirigeant d'une agence de voyage à Paris)
  • Hichem Ben Ahmed, ministre du Transport (ancien secrétaire d'Etat au Commerce)
  • Noureddine Selmi, ministre de l’Equipement et de l’Habitat (Universitaire, chef de cabinet du minsitre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique)
  • Radhouane Ayara, ministre auprès du Chef du gouvernement, chargé des Tunisiens à l’étranger et de l’Emigration (ancien secrétaire d'Etat chargé de ces mêmes fonctions auprès du ministre des Affaires étrangères, puis promi ministre du Transport)
  • Fadhel Mahfoudh, ministre auprès du Chef du gouvernement, chargé des Relations avec les institutions constitutionnelles, la société civile et des Droits de l'Homme (ancien batonnier de l'Ordre des Avocats de Tunisie, co-lauréat du Prix Nobel de la Paix, 2015)
  • Chokri Ben Hassen, ministre auprès du Chef du gouvernement chargé de l’économie sociale et solidaire (ancien gouverneur, promu secrétaire d'Etat auprès du minsitre des Affaires locales et de l'Environnement)

Secrétaires d’Etat

  • Habib Dababi, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Industrie et des PME, chargé des PME (ancien secrétaire d'Etat au minsitère des Technologie de l'Information)
  • Ahmed Gaaloul, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé du Sport (ancien chargé de mission au cabinet de Hamadi Jebali, puis Ali Laarayedh, à la Présidence du gouvernement)
  • Adel Jarboui, secrétaire d’Etat auprès du ministre du Transport (ancien secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires sociales, chargé des Tunisiens à l'étranger et de l'Emigration
  • Samir Bechouel, secrétaire d’Etat auprès du ministre du Commerce, chargé du Commerce intérieur (PDG de l'APIE, ancien chargé de mission au cabinet du minsitre du Commerce, puis expert international auprès de l'Accord d'Agadir, basé à Amman)
  • Basma Jebabli, secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires locales et de l’Environnement (Diplômée de l4institut national du Travail, députée d'Ennahdha dans la circonscription de Médenine, à l'ANC)

Lire aussi:

Caïd Essebsi ‘’n’approuve pas la démarche’’ de Youssef Chahed mais transmet les nouvelles nominations à l’ARP

Remaniement : les partants

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
3 Commentaires
Les Commentaires
Wided Ben Driss - 05-11-2018 21:23

La dissolution du ministère de l'energie et des mines est un message négatif pour les investisseurs. C'est une marginalisation d'un secteur déja en crise. Des explications sont attendues depuis le licenciement de plusieurs hauts cadres du secteur de l'energie et des mines.

ATTIA - 05-11-2018 23:14

Comme message électoral envoyé directement aux demandeurs d'emploi, et juste un an avant les élections, c'est difficile de trouver mieux: si tu veux du boulot et ben ça serait bien, voire même nécessaire de penser à nous et de voter "Ennakba" , merci Youssef Chahid en fin les masques tombent, mais les TUNISIENS ne sont pas dupes, ils vous connaissent bien maintenant "messieurs les maîtres de la manipulation" pour faire avancer la cause de "sidik echikh" . Le plus drôle c'est que BKS fait comme s'il n'était pas d'accord avec YE. AH LES SALOPS, C'EST DEVENU TELLEMENT FLAGRANT! soutenu par ennakba qui tente toujours d'avancer ses pions, mais le jour "J" il sera éjecté comme un sac de M. Autant dire que YE a signé son arrêt de mort politiquement parlant.

cherif Bessaoud - 08-11-2018 14:04

bizarre,un petit pays comme la Tunisie avec tant de ministres. Le gouvernement des USA se compose de 15 secretaries(ministre).

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.