Opinions - 16.09.2018

Mohamed Derbel: Une proposition à effet immédiat pour le «Décashing»

Mohamed Derbel :Une proposition à effet immédiat pour le «Décashing»

Les billets et monnaies en circulations en dehors du système bancaire ont atteint le 13/09/2018, 12 692 Millions de dinars alors qu’ils n’avaient jamais dépassé les 6 000 millions de dinars avant la révolution.

Une augmentation exponentielle révélatrice d’une crise de confiance dans tous les systèmes (Bancaire, Fiscal, Politique, Economique…etc) mais surtout d’une économie informelle extrêmement importante qui prend des formes à vue d’œil.

Une économie que se nourrit du «cash» sans aucune trace des opérations et surtout loin des yeux du contrôle fiscal et à l’abri de tout paiement d’impôt.

Un manque à gagner terrible pour un Etat qui s’endette pour payer ses fonctionnaires alors que l’évasion et la fraude fiscale sont à chaque coin de rue!

Encore pire, le financement du terrorisme qui nous fait perdre de l’argent mais surtout des vies y trouve une aubaine pour se structurer dans les activités illicites et les contrebandes qui ne traitent qu’avec ce «Cash» en circulation.

Une politique de «Décashing» a été conçue et a commencé à être mise en place sauf que son efficacité n’a pas encore été ressentie avec ces chiffres qui augmentent. Peut-être qu’elle est timide ou peut –être qu’elle manque d’une vraie volonté à s’attaquer aux vraies causes du «cash» à savoir l’économie informelle.

Ma proposition dans ce cadre repose sur une idée toute simple qui doit être traduite par une décision originale mais surtout courageuse.
L’idée et de supprimer les billets de 50 TND par une décision de la banque centrale de Tunisie avec une application immédiate c’est-à-dire à partir de l’heure même de parution de la décision. 

Cette même décision donne aux détenteurs des billets de 50 TND un seul et unique moyen pour la récupération de leurs argents et ce par le biais de versement(s) dans un compte bancaire ou postal ouvert ou à ouvrir au nom de celui qui effectue le versement en compte.

L’effet surprise de la décision avec son application immédiate, associé à l’obligation de verser les billets de 50 TND dans un compte bancaire ou postal au nom de celui qui effectue le versement, ne pourront qu’obliger les contrebandiers, les fraudeurs…etc à ramener leurs liasses de 50 TND pour les verser dans un compte bancaire ou postal en leur nom personnel. Aucune personne déjà bancarisé ne le fera pour eux vu les conséquences fiscales et pénales qui pourraient en découler et que cette même décision de suppression des billets de 50 TND pourrait rappeler pour bien avertir. Aucun temps également ne sera suffisant pour que les détenteurs des billets de 50 TND les fassent échanger contre de petites coupures.

Dans une vraie guerre l’effet surprise est toujours foudroyant.

Quand on apprend que le billet de 50 TND s’achète sur les frontières à 52 TND nous comprenons tous l’importance de ce billet vert.

Si aujourd’hui le billet de 50 TND est une menace pour nous tous, nous pouvons avec une décision courageuse le transformer en une arme de guerre contre l’informel et la contrebande.

Voilà une proposition à effet immédiat pour le «Décashing».

Evidement cette même idée peut être appliquée pour certains billets de 20 TND.

Mohamed Derbel
CPA-Partner- BDO Tunisie

 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
11 Commentaires
Les Commentaires
Lachheb - 16-09-2018 17:35

Idée originale Mais rien ne remplace une vrai volonté de lutte contre la corruption,l’évasion fiscale et douanière et le secteur informel. Si le gouvernement a cette volonté,il mettrait les moyens de le faire.

mohamed bouzaiane - 16-09-2018 21:00

Un effet surprise divulgué, n'en est plus un.

Aida Laz - 16-09-2018 21:03

Mr Mohamed Derbel C'est une idée géniale Encore faut-il que les dirigeants puissent avoir le courage de l'appliquer? De plus, les intérêts semblent s'entremêler. Même l'obligation de payer certaines opérations à partir d'une certaine n'a pas été appliquée. Que pensez d'un tel gouvernement?

Ben Ayed Mahdi - 16-09-2018 21:43

Une très bonne idée mais qui nécessite beaucoup de courage...

Fradi hichem - 17-09-2018 06:40

Bravo Mohamed en espérant que t'es propos trouvent de bons échos auprès des décideurs politiques et monétaires

mjr - 17-09-2018 08:34

La volonté politique de construire un vrai pays en dégageant une vision globale est le seul cadre dans lequel pourront s'inscrire les priorités et les actions.Sinon on continuera par des actions ponctuelles certes indispensables mais insuffisantes à long terme.Car le délabrement est visible dans tous les secteurs.

Mekni Zakaria - 17-09-2018 12:15

C'est vraiment n'importe quoi cette idée 50 dinar vaut 15 euros ! c'est plutôt un billet de 100 dinar qu'il faut mettre en circulation En Tunisie, les gens cherchent toujours des solution détournées pour résoudre les problèmes et faire plaisir au lobbies par la même occasion. il faut régler le problème de confiance envers ces banques qui nous tuent à coup de commissions et il n'y a aucun état et aucun mécanisme réel pour protéger les ménages. il faut contrôler tous ces commerces qui ne font AUCUNE facture et déclarent un chiffre d'affaire ridicule et que personne n’embête. la facture avec tva doit être OBLIGATOIRE partout. et la traçabilité des produits doit être obligatoire oui il y a des solutions rapides mais personne n'OSE ENLEVONS la séance unique pour commencer

MAAZOUN Jameleddine - 17-09-2018 17:28

Ajoutez y : 1) Paiement des factures STEG+SONEDE par chèque ou carte. Par exemple à partir de 2019 2) Instauration de : "Patente de Vendeur Ambulant" que les vendeurs ambulants accrochent à leurs véhicules et à qui l'administration fiscale et autres exigerot les factures d'achats.

Aloulou - 17-09-2018 18:04

Si c’est la solution pourquoi ne pas l’appliquer Immédiatement à moins qu’il n'y ait anguille sous roche

Tounsi - 18-09-2018 08:52

Bonne idée mais il faudrait commencer déjà par d'autres mesures radicales dans les administrations. Dans son dernier rapport (bilan de l’année 2017), la BCT a révélé que “l’Administration et les services publics sont les plus gros consommateurs de cash dans l’économie, et que la réussite de la stratégie de Decashing est fortement tributaire au rôle fédérateur que devrait jouer l’État en la matière”. * Par ex. pour toutes les opérations au consulat de Tunisie en France (passeport, etc.), on DOIT payer cash ! Une aberration, surtout qu'en France la carte bancaire est la règle, avec de plus en plus de cartes sans contact pour les petits montants. En Tunisie, nous avons un système bancaire archaïque et les moyens de paiement électroniques ne sont pas assez développés. * Tapez decashing dans Google

kamel barka - 18-09-2018 14:17

retirer les billets de 50 a des avantages et un coût, l'émission de ces billets a nécessité de l'argent, donc les retirer avant usure est non rentable. Cependant, les avantages et non seulement de réduire le volume du cash sur le marché, mais aussi de permettre au fisc de suivre les gros détenteurs de ces billets. ça pour commenter l'idée du décashing, mais, il y a beaucoup d'autres mesures à faire pour améliorer les recettes de l'Etat, commençant par la révision des déclarations forfaitaires des commerçants et des prestataires de services (cabinets médicales et avocats...). Il est insensé de continuer à voir le montant des impôts sur les revenus versé par ces derniers est inférieur et de loin à celui du fonctionnaire. Donc, un peu de travail là et le budget de l'Etat augmentera de 50 % minimum.

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.