News - 05.07.2018

Le rapport de la COLIBE dans le sillage du mouvement réformiste et moderniste tunisien

Le rapport de la COLIBE dans le sillage  du mouvement réformiste et moderniste tunisien

L’Association tunisienne de défense des valeurs universitaires apprécie à sa juste valeur le contenu du rapport élaboré par  commission des libertés individuelles et de l’égalité en vertu d’un mandat  du chef de l’Etat consécutif à son discours prononcé le  13 août  2017 à l’occasion de la Fête de la femme. Ce rapport a la valeur du document historique qui s’inscrit  dans le sillage du mouvement réformiste et moderniste tunisien et qui consacre une pensée mettant en valeur les finalités des prescriptions religieuses et  issue d’une réflexion rationnelle sur le patrimoine. Ce  document a, par là même,  la valeur et l’importance  du décret d’abolition de l’esclavage, du Pacte fondamental ( Ahd El Amen) et du Code du statut personnel.

Le rapport s’est appuyé sur les dispositions de la Constitution du 27 janvier 2014 et il a respecté les conventions internationales garantissant les libertés individuelles et les droits humains paraphées par la Tunisie. Son contenu  est une tentative réussie pour faire l’équilibre entre la culture tunisienne et la culture humaine. Aussi a-t-il inscrit les droits et les libertés dans le contexte socio-culturel  tunisien marqué par la tolérance et l’aspiration à être au diapason de l’époque. Le rapport est également venu couronner  les efforts du mouvement féministe revendiquant l’égalité totale et concrétiser les objectifs de la Révolution de la dignité et de la liberté.

C’est pourquoi l’association appuie ce projet civilisationnel et appelle la Présidence de la République à le transformer en projets de loi à soumettre à l’approbation de l’Assemblée des représentants du peuple dans les meilleurs délais. L’association appelle également les différentes composantes de la société civile et du monde politique à adopter, pour réagir au rapport proposé, l’approche du   dialogue constructif et du respect mutuel. Elle exhorte tout le monde à éviter l’attitude qui consiste à lancer des accusations d’hérésie, à  déformer la réalité,   à stigmatiser les opinions divergentes et toutes les pratiques sans   rapport avec la défense des idées  et sans assise morale ou religieuse, à l’instar de  la diffamation, de  la stigmatisation et de  l’atteinte à la réputation, récemment subies par certaines de nos collègues à l’université et qui ne déshonorent et ne portent finalement préjudice qu’à leurs auteurs.

Tout en remerciant les membres de la commission  pour l’effort de synthèse dans la rédaction du  rapport, l’association leur exprime son soutien et leur fait part de sa totale disposition à participer au dialogue sociétal et intellectuel autour des sujets traités dans le  document et dénonce le comportement de certains chefs de file qui mènent des campagnes  de falsification et de défiguration  de la réalité basées sur le mensonge et la désinformation dans le but de monter l’opinion publique contre les membres de la commission et sa présidente et contre les partisans des idées progressistes portées par le rapport.

Habib Mellakh
Président de l’Association tunisienne de défense des valeurs universitaires

Lire aussi:

Où l'on reparle de la loi de succession : le rapport mis en ligne le 12 juin « pour un approfondissement du dialogue entre les Tunisiens»

Que propose la Commission des libertés individuelles et de l’égalité? Téléchargez le rapport intégral
 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.