News - 07.05.2018

Slaheddine Sellami: Dix points à retenir des résultats des élections municipales en Tunisie

Slaheddine Sellami: Dix points à retenir des résultats des élections municipales

1) Un taux d’abstention très important mais prévu et prévisible. Les tunisiens sont déçus des conséquences de la révolution, ils voient leur quotidien se dégrader et toutes les promesses faites par tous les politiciens n’ont pas été tenues.  Parmi les tunisiens ayant le droit de voter, quatre sur cinq ont préféré bouder ces élections. Ces abstentionnistes ont envoyé un carton jaune à tous les partis et aucun de ces partis ne peut être satisfait du résultat de ces élections.

2) Le scénario algérien n’aura pas lieu en Tunisie car le contexte est différent, le pays est différent, le peuple est différent et les protagonistes sont aussi différents.

3) On avait peur d’un raz de marée bleu, il n’a pas eu lieu car l’expérience du pouvoir de la Troïka a constitué une sorte de vaccination pour les tunisiens.

4) Ennahdha est un parti bien organisé dont le noyau dur discipliné, ne représente que 15 à 20% de la population tunisienne. S’il continue à essayer de jouer sur plusieurs fronts, il risque d’être un grand perdant. Les islamistes tunisiens doivent se déterminer d’une manière claire et sans double langage. Soit du côté de l’islam politique soit comme parti civil avec un programme social et politique clairs. 

5) Nida n’est pas mort mais c’est l’un des plus grands perdants de ces élections bien qu’il arrive en deuxième position. Le vote utile n’a pas fonctionné comme en 2014 car ses sympathisants sont déçus par ce qui s’est passé après les élections législatives. Il pourra rebondir à condition qu’il change ses dirigeants, sa vision et ses alliances stratégiques.

6) L’émergence d’une nouvelle force, dite indépendante qui défend un certain nombre de valeurs partagées par la grande majorité des tunisiens et qui peut constituer à l’avenir une force agissante et crédible.

7) La Tunisie a besoin de leaders charismatiques ayant une vision claire, qui soient proches du citoyen et qui ne font pas de politique politicienne. Ceux-là à l’image de Fadhel Moussa peuvent mobiliser les tunisiens et particulièrement les jeunes. Ils doivent montrer qu’ils peuvent réussir à l’échelle locale pour avoir un destin national.

8) Les états-majors de tous les partis doivent être en train d’analyser les résultats de ces élections en pensant aux abstentionnistes et aux indépendants et en espérant pouvoir récupérer une partie qui peut constituer pour eux un réservoir électoral pour les prochaines élections. Mais ils doivent savoir qu’ils ne pourront récupérer que des miettes s’ils ne retiennent pas la leçon, s’ils continuent à privilégier leurs égos et s’ils continuent à se présenter en ordre dispersé.

9) L’expérience de la coalition démocratique n’a pas bien réussi car les partis n’ont pas joué le jeu d’une manière franche et loyale et parce que leurs leaders ont refusé de mouiller leurs chemises et se présenter face aux électeurs. Ils ont préféré envoyer des sous-lieutenants ou cautionner des listes indépendantes. Soit qu’ils avaient peur du verdict des urnes, soit qu’ils ont préféré se concentrer sur les législatives. 

10) Les jeunes doivent comprendre que l’avenir de la Tunisie est entre leurs mains, que l’abstention n’est pas la solution et que seul leur engagement permettra de changer les choses.

Et pour conclure je reste optimiste quant à l’avenir de ce pays. Il faudra s’attaquer aux vrais problèmes de la Tunisie. Seuls ceux qui auront suffisamment de courage pour mettre parmi leurs priorités la lutte contre la corruption, la contrebande et les inégalités sociales tout en préservant la souveraineté nationale auront un avenir politique dans ce pays. Ces personnes sont là, il suffit de les faire émerger.

Slaheddine Sellami

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
3 Commentaires
Les Commentaires
Essaied - 07-05-2018 23:53

Cher ami ,en lisant votre article je buvais du petit lait ,car tu ne peux si bien analyser la situation en ces 10points ,d'autant plus que tu as conclu par cette note optimiste qui donne du baume au cœur .. mes amitiés

Mehdi - 08-05-2018 07:23

D accord sauf sur le point 5 je crois que ces élections ont montré que nidee a aussi un noyau sur d électeurs car le parti a eu un score honete malgré des résultats économiques desastreux

MOUHA - 08-05-2018 13:08

Excellent article ou tu as résumé en quelque lignes l'état actuel du pays, celui des partis et quel pourrait etre son avenir avec l'émergence d'un leader tel que Fadhel Moussa entouré d'une playade de jeunes. L'important pour une personne c'est qu'elle tire d'abord la leçon d'un échec et de positiver cet échec, seulement pour cela il faut un brin d'intelligence et de l'honnèteté intellectuelle. A bon entendeur salut. AH j'allais oublié BON ANNIVERSAIRE

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.