News - 26.04.2018

Un livre ''coup de poing'' de Mahmoud Ben Romdhane : ‘’La démocratie en quête d’Etat’’ en Tunisie

Mahmoud Ben Romdhane

Jusqu’à la dernière minute avant de laisser l’imprimerie tourner, il n’a cessé d’apporter d’ultimes retouches à son texte, de ciseler ses phrases et de vérifier chaque donnée. Rigoureux, Mahmoud Ben Romdhane, économiste de renom, et ancien ministre, tient au moindre détail de son nouveau livre « Tunisie - La démocratie en quête d’Etat, Ou comment reprendre la voie de la prospérité partagée », qui paraîtra début mai chez Sud Editions. L’universitaire l’y emporte sur le militant de gauche, longtemps président, sous la dictature, de la section tunisienne d’Amnesty international. Mais son passage au gouvernement Habib Essid (2015 - 2016), en tant que ministre du Transport, puis des Affaires sociales, l’a confronté à la réalité du pouvoir en pleine transition démocratique. L’auteur de "Tunisie. Etat, économie et société", paru début 2011, ne fait qu’approfondir et prolonger son analyse.

Du coup, c’est un « livre coup de poing », comme l’ont qualifié ses premiers lecteurs. Ben Romdhane s’emploie en quatre grands chapitres à explorer les facteurs de la crise économique actuelle qui secoue la Tunisie et les déséquilibres fondamentaux. Il reconstitue le rôle des acteurs et des mouvements sociaux dans la lutte pour le partage du revenu, et explique les enjeux du défi de la démocratie en partant de faits marquants qu’on a souvent vu défiler sans parfois nous y attarder suffisamment, les mettre en perspective et en comparaison.

« Ces faits marquants, écrit-il en introduction, j’essaie de les observer, de les analyser en faisant appel, en m’éclairant de ce que ces disciplines, que sont l’économie et la science politique, ont produit de plus récent, de plus important au plan théorique. Et le cas tunisien, je ne l’analyse pas comme une monographie, mais comme un élément du monde, qui vient contribuer au débat universel. Quand tout est opaque, contradictoire, la clarté est une thérapie. Mon effort est d’apporter de la clarté, de relativiser les choses, de les quantifier. »

La démarche est claire. Son aboutissement ne supporte aucune contradiction. « La démocratie n’est pas ‘’un choix’ que l’on fait, puisque l’on vit passivement, affirme-t-il. C’est un défi permanent ; elle se cultive. Les dérives, les retours en arrière sont fréquents : lorsque le ciel s’obscurcit, l’alternative peut devenir « liberté OU prospérité ». La descente, la régression politique peut prendre des formes brutes mais elle peut aussi prendre des formes plus sournoises, plus insidieuses, plus lentes, ne laissant de la démocratie que sa façade : les élections. Qu’avons-nous réalisé ? Que nous reste-t-il à accomplir pour que la démocratie demeure notre horizon permanent.

« Dans cette analyse sans concession, lit-on en dos de couverture du livre, de la crise économique la plus grave et la plus longue de notre histoire depuis l’Indépendance et même au regard des expériences vécues par les pays qui ont connu des transitions politiques, Mahmoud Ben Romdhane dissèque la détérioration des équilibres fondamentaux de l’économie tunisienne, à savoir les finances publiques et la balance des paiements et leurs graves conséquences sur l’endettement public et l’endettement extérieur, devenus aujourd’hui insoutenables.

Au lieu du redressement, le pays assiste à un processus de délitement des institutions, de fuite de l’Etat, de dégradation des services publics et au développement de la corruption à large échelle.

L’auteur, économiste et politologue, souligne que les mouvements sociaux qui ont caractérisé la Tunisie depuis la Révolution ont donné lieu à de nouveaux rapports de forces et à un nouveau partage du revenu. Les intérêts qui sont parvenus à s’imposer sont les corporatismes.

Tout en mettant à nu la gravité de la crise économique, des phénomènes d’exclusion et des risques de fragmentation sociale, ainsi que le coût considérable du phénomène terroriste, l’auteur met à nu les avancées historiques réalisées au plan politique, mais aussi les risques et les dangers d’un retour en arrière. Les dérives sont réelles, les difficultés à les surmonter immenses. Les ressorts, existent pourtant ; c’est aux forces politiques et aux acteurs sociaux de les valoriser et de les mettre en œuvre. »

Tunisie - La démocratie en quête d’Etat

Ou comment reprendre la voie de la prospérité partagée

de Mahmoud Ben Romdhane

Sud Editions, mai 2018, 340 p. 

 
Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.