News - 05.04.2018

Pourquoi Hichem Jaït a refusé de parler du devenir de la révolution tunisienne (Album Photos)

Pourquoi Hichem Djaiët a refusé de parler du devenir de la révolution tunisienne

A l’initiative de l’Institut du Monde Arabe basé à Paris, la faculté des sciences humaines et sociales de Tunis a honoré ce jeudi un de ses anciens professeurs, le penseur et historien Hichem Jaït, notamment en donnant son nom à l’un de ses amphithéâtres en signe de reconnaîssance pour l'enseignement qu'il  y a dispensé. Le professeur Djaït s’est félicité de cette initiative d’autant plus qu’elle constitue «un précédent historique en Tunisie et qu’elle émane de deux institutions différentes l’IMA et une université tunisienne». Elle le renvoie à une symbolique qui remonte à une dualité qui l’a accompagnée  toute sa vie et qui a déteint positivement sur sa personnalité. La France qui lui a ouvert ses bras et dont il a puisé à sa science, où il a enseigné alors que l’université de Tunis lui rappelle ses racines, ses débuts et son appartenance à son pays et au monde arabo-islamique.

La cérémonie a été marquée par la présence de nombre de ses anciens étudiants et d’universitaires et d’académiciens tunisiens et étrangers, notamment des Marocains et du président de l’IMA Moojeb El Zehrani ainsi que par des interventions de professeurs portant sur le œuvres du professeur Jaït.
Lors de son intervention, ce dernier a violemment dénoncé le retour en force de la religion qui n'est pas selon lui pertinent, parce qu’il ne constitue pas «la quintessence d’une reflexion saine». «On a utilisé la religion comme couverture à des mobiles politiques et militaires et en réaction à  à un monde marqué par des pays puissants qui dominent des pays faibles», a-t-il indiqué. D'autre part, il a refusé  d’évoquer le devenir de la révolution tunisienne, expliquant qu'il est absorbé  actuellement par la problématique du retard intellectuel et technologique du monde arabe.
 

Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
1 Commentaire
Les Commentaires
Leila ben boubaker - 06-04-2018 20:22

L'éminent professeur Hichem jait ,un ponte en histoire et surtout ce qui concerne la religion islamique(il le descendant d'une lignée de cheiks prestigieux en Tunisie) son opus la grande discorde vous eclairerez sur la lutte du pouvoir,et qui dit pouvoir dit politique aussi. D'où son abstention de participer a des débats seniles

X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.