News - 14.01.2018

La liste définitive des martyrs et blessés de la révolution sera-t-elle publiée le 31 mars 2018

La liste définitive des martyrs et blessés de la révolution sera-t-elle publiée le 31 mars 2018

Combien sont-ils au juste? Est-ce les véritables victimes? Le président Caïd Essebsi affirme en ce 14 janvier 2017 en avoir reçu l’assurance de la Commission concernée. La Tunisie connaîtra finalement la liste définitive des martyrs et blessés de la révolution devant être publiée au plus tard le 31 mars 2018. Sept ans après le déclenchement des évènements, le 17 décembre 2010, la commission nationale d’investigation sur les dépassements et les violations au cours de la Révolution (CIDV), constituée le 17 janvier 2011 et présidée par Me Taoufik Bouderbala n’a révélé jusque-là qu’une première version de cette liste. Dans son rapport initial, présenté en avril 2012, elle a recensé 338 morts et 2147 blessés. Une liste nominative, pour chaque catégorie, gouvernorat par gouvernorat, mentionne toutes les personnes dument identifiées ainsi que les circonstances des évènements recensés.

Par mesure de précaution, Me Bouderbala avertira cependant que ce dernier chiffre était encore provisoire, «plusieurs personnes [ayant] remis leurs dossiers directement aux gouvernorats et au ministère des Droits de l'homme et de la justice transitionnelle ». La porte était alors laissée ouverte aux politiques, notamment la Troïka au pouvoir jusqu’à début 2014, pour y apporter les « extensions » souhaitées. Premier chef de gouvernement nommé après les élections de 2014, Habib Essid avait pris l’initiative de créer en février 2015, un secrétariat d’Etat chargé du Dossier, nommant à sa tête, Mejdouline Cherni, elle-même sœur de martyr, Socrate, lâchement assassiné par des terroristes takfriristes. Malgré tous ses efforts, et toute la bonne volonté de Me Bouderbala, la jeune secrétaire d’Etat n’aboutira pas à faire figer la liste officielle. Cherchez les manouvriers !

Interpellé par des familles concernées, lors de l’inauguration dimanche matin du centre des Jeunes à la Cité Ettadhamoun, le président de la République en profita pour annoncer la date butoir annoncée par la Commission. Si l’échéance n’est pas respectée, il s’est engagé à s’en occuper lui-même.
L’importance de cette liste officielle est multiple. C’est elle qui ouvre droit au statut et aux indemnisations, prises en charge et avantages qui en découlent. La bataille de ceux qui indument s’efforcent d’y figurer est des plus âpres. 
 
 
 
Vous aimez cet article ? partagez-le avec vos amis ! Partager Abonnez-vous
commenter cet article
0 Commentaires
X

Fly-out sidebar

This is an optional, fully widgetized sidebar. Show your latest posts, comments, etc. As is the rest of the menu, the sidebar too is fully color customizable.